La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rémus Hamilton
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 3374
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Caporal-chef/ 90
Age du perso: 39 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Lun 6 Juil 2009 - 1:59

Tentative de pêche ratée… comme si le Lieutenant et le Sergent l’avaient complètement ignoré. Pauvre scientifique ! Pleurons qpour lui, tous ensemble durant une minute. 10 secondes plus tard : bon je reprends. Il ne pouvait pas rester comme ça, il devait faire quelque chose puis il vit le Sergent se déshabiller. En récupérant sa corde il ne put s'empêcher de penser.

* Oh mon Dieu ( Lewel ) ! Mais quel corps de rêve, le paysage est rien par rapport à ça ! Non Rémus, c’est pas bien, pense à autre chose ! Une sinusoïdales, une magnifique sinusoïdale, bien ronde, de belles formes, oui c’est bien, ça monte,… Mais non ! Gros pervers !*

Il se donna une claque.


* Bon, concentration, concentration, ce n’est pas digne d’un scientifique. Je sais, je vais l’aider *

Il enleva sa veste, son pull, son T-shirt, pantalon… Bon vous imaginez le truc. Il garda que son caleçon. Son majestueux ventre montrait bien toute sa graisse, ses mollets vibraient à chaque pas, comme de la gelée . Sur son torse se trouvaient quelques courageux poils et des grains de beauté.


* Mince, j’aurai dû faire attention ce matin, bon ben je vais faire avec.*


Notre scientifique avait prit son caleçon léopard, mais passons. Il recopia le Sergent pris ses jambières ( c’est sur tous les uniformes, donc je pense que j’en ai ), des galets et son pantalon. C’est bien beau de recopier mais il avait très froid. Tous ces courants d’air frais qui lui caressaient chaque millimètre de peau, ses poils qui s’ hérissaient. Il alla vers le Sergent mais son pied percuta une racine.

* Moi qui me croyait rodé niveau malchance ! Mais ça fait mal ! Outch… j’en peux plus, j’en peux plus. Entre la faim, le froid, l’ambiance moisie, l’eau glacée et la divine tentatrice euhhh le Sergent je ne peux pas tomber plus bas ! Ou plutôt je l’espère, parce qu’à chaque fois quelque chose de pire m’arrive. *

Il continua, était sur le point de parler au Sergent quand il sentit un truc chaud sur le dos. Il leva la tête et vit le derrière d’un oiseau, tranquillement posé sur une branche.


* Oh non, dans le dos j’ai son… il m’a fait dessus… je suis maudit. Ça reflète bien la hiérarchie de l’armée, ceux d’en bas voient des trous du cul, ceux d’en haut voient leur merde. *


Il prit une feuille et s’enleva l’excrément d’oiseau.

- Sergent Strucker, je peux vous aider ? Je me suis même mis en tenu, comme vous.

Comme toujours il se demandait s’il ne venait pas de faire une énorme bêtise. Déjà qu’aller que SGC lui en semblait une, maintenant être en caleçon en plein milieu d’une forêt pouvait être pire. Qu’est ce qu’on y pouvait ? Rémus a décidé de le faire, il ne peut plus reculer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
Scientifique
avatar

Féminin Nombre de messages : 5026
Age : 26
Date d'inscription : 19/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent-chef / 154
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Lun 20 Juil 2009 - 0:34

Suzanne enchaînait les gestes sous les consignes de la jeune blessée. Une chose était sûre, elle ne regarderait plus jamais un lapin dans son assiette comme avant. Alors que la tâche ne s'avérait pas si simple que ça, le sergent Strucker en rajouta une couche, qui laissa sur le visage de la scientifique, un air de dégoût. Se servir des viscères comme appât... C'était dans des moments pareils que Suzanne aimait bien prendre un léger temps de réflexion, essayant de comprendre comment elle en était arrivée là, comment elle pouvait se retrouver dans une situation pareille... tout en ayant les mains dans l'intérieur de ce cher lapin. La tête donc un peu ailleurs, mais suivant cependant les instructions, Suzanne retira toute viscère de l'animal.
Puis un événement la fit revenir directement à elle. Le pseudo strip tease du sergent la laissa bouche bée. Elle qui pensait qu'on ne voyait ça qu'à la télé... Suzanne s'insulta elle même, et s'en voulut un moment de ne pas avoir continuer les cours de gym. Regardant tour à tour ses propres jambes, puis ses bras, et son ventre, comparés à ceux du sergent, Suzanne ne put s'empêcher de pousser un soupir de désespoir.

Elle a un corps de rêve, et moi j'ai les mains dans un lapin... On peut pas tout avoir Suzy …

Puis elle aperçut un autre individu, qu'elle reconnut comme étant un des chargés du brancard, faire de même, et donc de se mettre en condition pour suivre le sergent. Par contre pour celui ci, Suzanne ne put s'empêcher de sourire, amusée par le scénario qu'offrait le civil, le corps de ce dernier n'étant pas au même niveau que celui de Strucker. Mais fallait souligner la bonne volonté et le courage de ce bonhomme, pas tout le monde aurait sur faire de même.
Elle vint ensuite poser le lapin enfin prêt, à proximité du feu, tout en cherchant de l'oeil quelques individus potables pour l'aider à placer la blessée un peu plus proche du campement. Elle demanda donc à quelques uns de l'aider, puis se remit à sa tâche, en apportant les viscères au sergent Strucker, et en revenant commencer à faire cuire ce fameux animal.

_________________



All I'm thinkin' about is you
Ain't nothin' in this world I can do about it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaËlla Strucker
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 5379
Age : 35
Date d'inscription : 13/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant-Chef/ 398
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Mar 28 Juil 2009 - 18:03

MickaËlla s'était mise rapidement à la recherche de lières qui aurait poussé sur les arbres pour s'en servir de corde ce qui heureusment pour toute la petite troupe fut rapidement fait.Mais alors qu'elle s'attellait à tresser deux lianes de lières ensemble une tête d'ampoule vint se présenter à elle en calçon pour l'aider.Elle lui jetta un regard mauvais en se souvenant que ce dernier avait été dèsignè par le lieutenant pour s'occuper du code moral.Une tache lourde d'importance le moral et la droiture de la troupe dèpendait de cet homme qui ne semblait pas avoir beaucoup de caractère.Mais peut être n'en savait il rien , dans ce cas il faudrait prendre le temps de lui expliquer.

"On a toujours besoin d'aide.Rècupèrez du lière et tressait les lianes entre elles ça devrait faire une corde potable."

MickaËlla baissa la tête comme si elle était entièrement absorbée par sa tache et après quelques secondes de silence elle prit la parole comme si de rien était.

"Le lieutenant vous a chargé du moral et de la droiture moral du groupe.Votre autorité suplante celle de n'importe qui dans ce domaine.C'est une procèdure qui est employée chez les forces spèciales mais dans des cas rares."

Elle releva la tête comme pour regarder dans quelque chose qui n'existait pas.Son regard sembalit portait au loin comme si la vue était dégagée sur des centaines de kilomètres et contrairement à d'habitude sa voix était chargé d'émotion.

"Dans des situations critiques tels que la survie un soldat ne peut pas supporter seul le stress.C'est pourquoi des taches clairs sont dèfinis et distribués à chaque membres de l'unité.Cela augmente l'efficacité la cohèsion de l'ensemble des actions.Cela semble inutile et exagéré mais qaund vous aurez passé plusieurs semaines livré à vous mêmes en pleine jungle amazonienne sans pouvoir faire de feu telment il y a d'humidité dans l'air et bien je peux vous assurer que rien ne vous semble plus important en ce qui concerne la survie."

Alors que Suzanne arrivait les mains sanguinolantes MickaËlla reprit son attitude froide et distante.MickaËlla prit les viscères qu'on lui apportait à pleine mains et en fourra la moitié dans les jambière de son pantalon et l'autre moitié dans celle de Rèmus.Elle s'approcha du bord de l'eau et mit un gros cailloux dans chacune dans ses jambières pour les lester.Elle s'avança dans la rivière jusqu'à avoir de l'eau jusqu'à la taille puis elle lança son pantalon vers le milieu de la cascade et le laissa couler doucement et le ramena lentement vers elle.Elle renouvella l'opèration à deux reprise puis la quatrième fois elle laissa couller le pantalon.MickaËlla était figé dans l'eau fraiche et malgré la fraicheur de la nuit qui commençait à faire son apparition alors que le soleil se couchait elle ne bougeait pas d'un pouce.Elle avait la chair de poule mais aucune vaguellette ne se formait autour d'elle comme si elle était une statue planté au milieu de nulle part.Puis tout à coup son corps reprit vie elle ramena son pantalon lentement à la surface en tirant sur sa corde de fortune.Elle regarda dans le fond de ce dernier et un sourrire carnassier apparut sur son visage.Sa pêche n'était pas miraculeuse et aurait largement suffit à une seule personne mais là ils était une bonne vingtaine et ils n'irait pas bien loin avec ça mais si elle restait plus longtemps dans l'eau elle risquait d'attrapper froid et cela ne rendrait pas service au groupe.Il fallait seulement espèrer que Rèmus avait eu plus de chance.Elle vida les viscères dans la rivière et nettoya son pantalon avant de s'adresser à Rèmus.

"Restez pas dans l'eau plus longtemps sinon vous allez attraper la mort."

MickaËlla retourna auprès du feu de camp avec son maigre butin et Rèmus.Certes s'était mieux que rien mais elle avait intèrêt de faire mieux demain sinon ils allaient mourrir de faim avant d'être rentré à la base.Elle remit son t-shirt sa veste et laissa sècher son pantalon près du feu pendant qu'elle s'occupait de vider les trois pauvres petits poissons qu'elle avait attrappé.Une fois ceci fait elle alla se rasseoir près du feu à côté de Suzanne et fixa la flamme tout en rapprochant ses mains du foyer pour les rècchauffer.

_________________
L'urgent est fait ,l'impossible est en cours ,pour les miracles prévoir un délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
Scientifique
avatar

Féminin Nombre de messages : 5026
Age : 26
Date d'inscription : 19/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent-chef / 154
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Ven 14 Aoû 2009 - 20:25

Après avoir placé le lapin au dessus du feu, Suzanne se redressa et vint apporter son aide à ceux qui étaient chargés du campement. Un bel amas de mousse, de branches et de feuilles s'était formé, et on commençait à construire les abris, sous les bons conseils de ceux qui savaient comment faire tenir trois bouts de bois. Tout le monde s'activait, ainsi que la scientifique.
Elle fit ainsi quelques allers retours entre ce qui ressemblait à de futurs abris, et son lapin, qui lui ressemblait de plus en plus à un véritable dîner. Du moins, à un dîner pris dans les bois, après d'interminables heures de marche.
Quand l'animal sembla cuit à point, d'après la spécialiste autrement dit la blessée, Suzanne abandonna les malheureux chargés des abris, et vint s'occuper d'un autre malheureux : le lapin. Elle le retira du feu, et le disposa sur une écorce préalablement nettoyée grossièrement, qu'on lui avait amené quelques instants plus tôt. A cet instant, la scientifique fut rejoint par le sergent Strucker et Rémus, qui revenaient de sa pêche. Au vue de la mine du sergent, la pêche n'avait pas dû être miraculeuse. Restait plus qu'à espérer qu'il y en ai juste suffisamment pour nourrir tout le groupe.


Quand Suzanne aperçut les trois maigres poissons pêchés par le sergent, elle prit peur. Elle essayait de découper dans sa tête, furtivement les 3 poissons en une vingtaine de parts. Si on y enlevait les arrêtes, la tête et la queue...
Et c'était dans des moments pareils, qu'on s'apercevait de la dure réalité des choses. Si lors d'une mission, l'équipe de Suzanne s'était retrouvé dans une situation proche de celle ci, il y avait fort à parier que la scientifique ne serve à pas grand chose. Il lui aura fallu du temps, mais Suzanne comprit enfin le pourquoi du comment de ce stage.
Dès demain, je m'essaie à la pêche.

Elle jeta un oeil au pêcheur en herbe qui s'était approché du feu lui aussi pour s'occuper de vider ses poissons, et lui proposa son aide :

« Passez moi vos poissons, je m'en occupe, je commence à aimer cuisiner ! Enfin si la pêche a été bonne ? Vous pourrez vous occuper de vos affaires comme ça, ça serait dommage que vous attrapiez froid ! »

A peine eut-elle le temps de finir sa phrase, que le sergent Strucker vint s'assoir à côté d'elle. Loin de prendre beaucoup de place, elle en restait tout de même imposante rien que par sa présence. Et quelque part, Suzanne l'admirait. Être une femme, et s'être autant imposée dans un milieu rempli de testostérone, ce n'était pas donné à n'importe qui. Mais ça effrayait un peu quand même. Suzanne n'en oubliait pas pour autant son autorité, à faire pâlir les plus courageux.
Voulant faire de son mieux, elle découpa un bout du lapin encore chaud, et brisa un bout d'écorce, pour le placer au dessus, et le tendre au sergent :


« Du lapin, Sergent ? Il sort tout droit de notre four local, dépecé et cuit selon les bons conseils de notre grande blessée. »

Bien qu'elle s'attendait à recevoir une réponse assez froide de sa part, du moins si elle lui répondait, Suzanne ne regretta pas son geste. Le sergent se pliait en 4 pour la survie du camp, et un bout de lapin était la moindre des choses en guise de repas.

[ HRP : Milles excuses pour le retard Neutral Rémus devrait pas tarder à rentrer... enfin je crois ! On y arrivera jamais au bout de ce stage Razz ]

_________________



All I'm thinkin' about is you
Ain't nothin' in this world I can do about it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémus Hamilton
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 3374
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Caporal-chef/ 90
Age du perso: 39 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Mer 19 Aoû 2009 - 0:29

Rémus ne savait pas du tout ce qu'était le code moral avant que le Sergent lui en parle. Il était étonné par ce qu'il voyait. Cette femme est une oxymore, belle et intelligente. Mais bon, c'est aussi une militaire, l'horrible démon " Garde à vous ! " l'habitait. Leur esprit est très souvent limité, dès qu'il y a un problème ils disent baston, foncent dans le tas, se loupent, puis demandent l'aide des scientifiques... comme c'est pathétique... [hrp : je ne donne aucun bâton pour me faire battre, espèce de rouge ! ].
Il écouta attentivement le sergent en récupérant du lierre.


" Moi ? Un scientifique qui n'a jamais été dans ce genre de situation ? j'ai une autorité supplante sur les autres dans ce domaine ? C'est demander au plus peureux des hommes de remonter le moral des troupes pendant une guerre. Je ne fais que vous suivre comme un petit chient, incapable de me débrouiller seul dans cet endroit pommé, j'ai peur de l'inconnu, je suis dans le même état que ceux que je dois aider. Aïe mon dos, ça fait pas du bien."

Ça faisait quelques minutes qu'il était penché pour ramasser du lierre et il venait de se relever d'un coup. Son dos avait craqué mais rien de très méchant. Il eut mal durant quelques secondes puis s'assit pour tresser les lianes. Le sergent se remit à parler au sujet des situations critiques et du cauchemar que pouvait vivre les militaires ( bien fait ! ).

" Quand le stage de survie a commencé, je croyais que survivre dans la nature était comme un problème de Mathématiques. Vous avec une situation initiale, des nos connaissances, une route suivre, une logique ! Puis on a qu'à foncer. Là, maintenant, je me rends compte que ce n'est pas du tout le cas. Premièrement, la nature ne pardonne pas, dans un labo, on fait des testes, on peut recommencer, ici non. En maths nous avons des outils, les livres, nos connaissances, le web, on a qu'à les chercher, en plein forêt il faut en plus les construire. C'est comme le piano par rapport au violon. Avec un piano on s'occupe que de la mélodie, avec un violon on doit en plus faire la note ! Cette notion de " on a qu'une seule chance et pas le droit à l'erreur " c'est assez stressant. Bon je m'attendais un peu à ça en entrant au SGC, mais pas à ce point. Au SGC tout est plus grand, puissant et impressionnant, dont la peur."

Il s'arrêta puis réalisa qu'à plusieurs reprises il avait dit qu'il est peureux. C'était très rare que Rémus s'attribue un défaut. Normalement il se vante toutes les trente secondes ! Ce stage le faisait devenir un autre homme ? Oh mais qu'est ce que je dis, une fois de retour dans un laboratoire je suis sûr qu'il va redevenir aussi énervant que d'habitude.
Quand la corde fut finie il suivit le sergent dans la rivière. Après s'être bien gelé, il retourna au camp. Il y avait un léger vent, ce qui était loin d'être agréable.


" Merci beaucoup. La pêche a été... ben moi je dirai bonne après je ne sais pas ce qu'en pense le Sergent. Vous avez raison, je vais vite me rhabiller. "

Il remit son t-shirt et étendit son pantalon à une branche. Petit à petit tout le monde venait s'asseoir autour du feu. Après quelques secondes il se dit que discuter avec les autres pourrait leur faire oublier la nature. Sans fixer quelqu'un en particulier il parla :

" J'avais oublié à quel point un bon feu pouvait faire du bien. Puisque nous devons nous entraider, ça serait utile de faire un peu connaissance. Pour ceux qui ne me connaissent pas je m'appelle Rémus Hamilton, scientifique, je suis au SGC depuis peu de temps... Que dire de plus... Je suis né à Londres, j'ai vécu dans le Sud-Est de la France et il y a environ un an j'ai dû désamorcer une bombe dans le Proche-Orient. A vous..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaËlla Strucker
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 5379
Age : 35
Date d'inscription : 13/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant-Chef/ 398
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Mer 19 Aoû 2009 - 2:59

MickaËlla écoutait Rèmus se plaindre de son sort sans broncher , elle ne savait pas trop si elle devait lui rentrer dans le lard ou être compatissante c'est vrai que ça ne devait pas être facile pour lui il n'avait rien demandé.Il en venait à parler de son travail et de la difficultée de survivre en forêt si seulement il savait qu'il s'agissait certainement de l'endroit naturelle le plus accueillant qu'elle connaisse il dèchanterait vite.Déjà qu'il semblait mort de trouille mais qu'il ne le serait pas à sa place.

"Tout le monde à peur elle est un poison nécessaire.Elle nous rends prudent , permet à notre corps de se surpasser , il faut savoir la contrôler et ne jamais la montrer.Sans quoi elle se répendrait comme un feu de paille.Un seul homme tèrrifié et tout un règiment peut partir en dèroute."

Une fois rendue près du campement elle accepta avec un sourire le morceau de viande que lui tendait Suzanne et l'enfourna avec gourmandise tout en faisant un clin d'oeil à la cuisinière pour la remercier.Rèmus vint s'asseoir à son tour près du feu et commença à parler il cherchait à faire connaissance avec le reste du groupe.C'était une bonne chose et cela arrivait inévitablement dans ce genre de situation les gens se dècouvraient et plus profondèment que dans n'importe qu'elle autre situation.MickaËlla se permit un petit rire avant d'enchainer juste derrière Rèmus.

"Ca fait un peu rèunion d'alcoolique anonyme.Mais c'est sympa."

MickaËlla prit une inspiration avant de se lancer dans l'arêne , elle tenait à aider Rèmus dans sa dèmarche et pas seulment parce que c'était son rôle.

"Allez je me lance.Je crois que tout le monde me connait maintenant , je suis né à toulon , je suis tireur d'élite dans les parachutistes , à l'heure actuelle je fais partie de SG3 , je seconde l'Adjudant Pelonore.Et ça fait 7 mois que je suis au SGC et ça va."

MickaËlla attendait que les autres se présentent chacun leur tour pour les connaitres un peu plus.

_________________
L'urgent est fait ,l'impossible est en cours ,pour les miracles prévoir un délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
Scientifique
avatar

Féminin Nombre de messages : 5026
Age : 26
Date d'inscription : 19/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent-chef / 154
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Jeu 20 Aoû 2009 - 2:34

La scientifique fut ravie de voir que le sergent appréciait son geste. Puis elle s'attaqua immédiatement à la préparation des poissons que Rémus avait ramené, tout en restant à sa place, c'est à dire près du feu, autour duquel de plus en plus de monde s'asseyait.

Quand Rémus prit la parole, Suzanne fit de grands yeux étonnés. Elle qui s'apprêtait à manger dans un silence de mort, se trompait énormément. La marche et les quelques incidents rencontrés en cours de route semblaient ne pas avoir complètement épuisés certains. Et ça avait un côté réjouissant ! Ils allaient enfin faire quelque chose d'autre que de marcher, pêcher ou cuire un lapin.

[color=white][i]Elle avait écouté avec attention ce qu'il avait raconté, tout comme le reste du groupe. Elle était restée stoïque quand il plaça comme si de rien était, le désamorcement de la bombe...

Et ben punaise, rien que ça...
Et pourtant elle était elle aussi scientifique. Suzanne se sentit légèrement larguée, se demandant ce qu'elle faisait là au juste. Puis elle ne put s'empêcher d'éclater de rire ensuite quand le sergent Strucker compara la situation à celle d'une réunion des alcooliques anonymes. Elle n'avait pas tort.
Suzanne ne s'attendait pas par contre à ce que le sergent joue le jeu aussi. Et ce fut sa courte histoire alors qu'on entendit ensuite. Là aussi, ce n'était pas là pour rassurer Suzanne... Tireur d'élite, parachutiste... Des mots qu'on entend que dans les films. Enfin pour la plupart des gens.

C'est ça, je suis en plein rêve en fait …

Pas le temps de continuer à penser des idioties pareilles, alors qu'elle avait toujours ses deux mains dans la pêche de Rémus, elle se jeta à l'eau :

« Et bien, moi c'est Suzanne Rigel, nouvelle recrue scientifique au SGC. Je suis du Sud Est de la France également. Bon, personnellement je tire comme un pied, l'uniforme m'est toujours trop grand, et quant au bombe, je ne connais qu'un seul moyen de les désamorcer : Couper le fil rouge. Ou le bleu, ça dépend des films ! Je préfère mille fois mon petit microscope, et mes tubes à essais... Ah mes tubes à essais... »

Elle avait murmuré ses derniers mots dans un soupir désespéré. Elle passerait sûrement pour une folle auprès des militaires endurcis et qui aimaient le combat. Elle, elle aimait son microscope. Chacun ses goûts ne dit on pas ?
Puis, elle repensait tour à tour à ses anciens collègue de labo, du temps où pour elle, le mot extra terrestre renvoyait à Louis de Funès à St Tropez, ou à Spielberg et son E.T. Tout ça lui manquait un peu … Vivement que les premières missions commencent, qu'elle comprenne au moins le rôle qu'elle avait à jouer dans tout ce binz. Parce que bon, faire cuire un lapin …

_________________



All I'm thinkin' about is you
Ain't nothin' in this world I can do about it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémus Hamilton
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 3374
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Caporal-chef/ 90
Age du perso: 39 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Ven 21 Aoû 2009 - 1:39

Une réunion d'alcooliques anonymes en pleine forêt, loin des bars ? C'était une vision des choses assez bizarre mais intéressante, au début Rémus resta sérieux, coincé, puis rigola à son tour.

" Bravo Sergent ! Je suis sûr qu'on est entre de bonnes mains."

*Elle a beau avoir fait des truc de dingue, je me demande si elle ne va pas nous laisser crever ici, espèce de militaire ! *

Rémus sourit quand il entendit que Suzanne Rigel était du Sud-Est de la France.


"Vous êtes du Sud-Est de la France ? J'ai passé toute mon adolescence dans une petite ville à côté d'Aix-en-Provence ! C'est un très joli coin, les cigales, la Sainte-Victoire, Marseille, les calissons, les calanques, la pollution, la chaleur, les épines de pin partout,... Mais bon rien n'est parfait. Sinon pour désamorcer une bombe, couper le fil rouge... pfff... c'est ce qu'il dise dans tous les filmes... et c'est ce qu'il faut faire en vrai. Raaahhh ! Ça était une expérience très troublante. Imaginez vous tresser, avoir peur mourir, je dis bien mourir, vous dire que tout peut finir en quelques second, tout est sur vos épaules, un problème très compliqué vous attend et si vous vous loupez... BOUM ! Mort ! Ah que j'en ai eu de l'adrénaline ! Mais une fois devant la bombe, c'était tout simple, un fil à couper ! Je ne mens pas ! Je parle de ça comme si c'était un truc banal, simple, que tout le monde peut faire, mais si connaissiez l'énorme contraste au niveau de ma peur quand j'ai vu la bombe. Vous vous attendez à l'apocalypse et finalement c'est qu'un fil à couper ! C'est comme les condamnés à mort, le pire c'est pas quand on le tue mais avant, quand il se dit qu'on va le tuer. Moi c'était à peu près la même chose, dit-il très modestement, sauf qu'à la fin vous avez rien. C'est un mélange de joie et de déception. Content que ça soit simple, déçu d'avoir fait de très longues études pour prendre un ciseau et couper un fil... Vous croyez vivre une expérience unique, ben non, un truc qu'on vous a appris à la maternelle. Sinon je suis d'accord avec vous, rien ne vaut nos laboratoires. Bon moi c'est pas les tubes à essais qui m'intéressent mais plutôt mon ordinateur. Faire des simulations, recherchez de nouvelles technologies. Vous êtes spécialisée en quelque chose ?"

Puis il s'arrêta, ça servait à rien qu'il précise que, contrairement à Suzanne, l'uniforme lui est toujours trop étroit, ou des trucs du genre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
Scientifique
avatar

Féminin Nombre de messages : 5026
Age : 26
Date d'inscription : 19/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent-chef / 154
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Sam 22 Aoû 2009 - 2:00

Suzanne était restée les yeux grands écarquillés quand Rémus reprit la parole pour commencer à parler du Sud Est de la France. Il y a deux minutes à peine, tout le monde agissait dans un silence pesant, et là ils se retrouvaient tous autour du feu, à parler … des cigales et des épines de pin. Ce Rémus l'impressionnait par son aptitude à détendre aussi facilement l'atmosphère. Elle n'osa d'ailleurs pas l'interrompre dans son monologue, incapable de répondre du tac o tac aussi rapidement.

Surtout concernant les bombes. Elle préférait l'écoutait attentivement, bien qu'au final, cela se révélait pas si intéressant d'après lui. Ça devait quand même drôlement jouait sur l'adrénaline, mais Suzanne préférait se ronger les ongles devant un film. Désamorcer une bombe en vrai, … Hum, est ce qu'elle en aurait eu le cran ? Elle ne préférait pas se poser la question deux fois, et répondit aussitôt à Rémus :


« Immunologie ! Observer ces petites bactéries qui grouillent sous les lames, c'est mon dada ! »

Enthousiaste d'évoquer son boulot, il n'en fallait pas moins à Suzanne pour esquisser un large sourire. Quitte à être prise pour une cinglée. Elle enchaina aussitôt :

« Et je ne suis pas d'accord avec vous ! Bien que je n'ai jamais eu la chance, ou plutôt … le hasard dirons nous, de désamorcer une bombe, je ne pense pas qu'on puisse être déçu, après l'avoir fait ! Vous avez du sauver la vie de plusieurs personnes non ? Rien que ça, je trouve ce geste tout à fait honorable ! Puis, vous n'avez pas été là par hasard n'est ce pas ? On a sûrement fait appel à vous justement pour vos capacités, et donc vos études. Même si il ne s'agissait que d'un fil à couper, vous l'avez fait ... »

Elle avait rajouté ça sur un ton très calme, à l'intention de Rémus, sans pour autant faire abstraction des autres, qui ( l'espérait Suzanne ) prendraient aussi part à la conversation. Et en particulier le Sergent Strucker... Pour d'une part en apprendre un peu plus peut être sur son histoire à elle, et d'autre part pour lui faire oublier un instant qu'il y avait sûrement quelque chose de plus utile à faire au camp, que de papoter. Bizarrement, elle ne pensait pas rester autour du feu bien longtemps. Les sergents trouveraient bien vite une bonne occupation à tous ces civils... et ça vite fait bien fait.

_________________



All I'm thinkin' about is you
Ain't nothin' in this world I can do about it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémus Hamilton
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 3374
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG5
Grade / Niveau: Caporal-chef/ 90
Age du perso: 39 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Mar 25 Aoû 2009 - 0:24

Suzanne Rigel est très agréable à écouter. Elle a toujours un petit mot qui donne une note humoristique à ses phrases. Des mots simples mais qui ont du charme. L'immunoloquoi ? Une folle des sciences de la vie et de la nature, pas une passionnée des dernières technologies ? Dommage pour Rémus, il n'allait pas pouvoir parler de ses dernières recherches.

" - L'immunologie, on m'a souvent dit que c'était très intéressant, mais je préfère étudier les hautes technologies. Les Goa'uld sont à la fois terrifiants et fascinants. Je suis sûr que c'est l'instabilité qui règne entre les Grands Maîtres Goa'ulds qui les a fait devenir aussi fort. Comme disent certains : une guerre ne nous ferait pas de mal. Parce que si vous regardez bien toutes les plus grandes avancées technologiques ont eu lieu durant des guerres. Les tanks pendant la première Guerre Mondiale, le nucléaire durant la Seconde, les fusées pour la Guerre Froide et etc... Sinon, est-il honorable de sauver la vie de terroristes ? Après avoir étudié la bombe j'ai découvert une faille qui réduisait énormément sa puissance. Au final elle allait simplement tuer les terroristes qui la gardaient. Je les ai sauvé ! C'est comme si j'avais préparé le pistolet d'un criminel avant qu'il parte braquer une banque ou que j'aiguise la lame d'un ninja... Sauver des tueurs..."

Rémus parlait de moins en moins fort jusqu'à s'arrêter, il se perdait dans ses pensées... Lame et pistolet,... ces deux mots allaient aussi bien aux militaires qu'aux terroristes. Puis comme Suzanne il attendit que les autres se présentent un peu ou que les militaires se présentent plus.

[HRP : désolé si c'est court, mais j'ai pas trop d'inspiration ce soir ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickaËlla Strucker
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 5379
Age : 35
Date d'inscription : 13/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant-Chef/ 398
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   Mer 2 Sep 2009 - 5:05

MickaËlla écoutait Rèmus et Suzanne blablater comme si ils étaient de vieilles connaissances chacun racontait sa petite expèrience et c'était un bon signe que tout le monde partage un peu de soi avec les autres.Mais sur la fin de l'intervention de Rèmus MickaËlla ne put s'empêcher de se sentir fixé par les mots et l'attitude de Rèmus.Que voyait t'il dans l'armée à part des brutes assoiffées de sang?Des scientifiques fabriqaunt des engins de mort.Il y avait tout un tas d'autre progrès auxquels k'armée avait contribué pourquoi ne parler que de ceux qui avaient causé malheur et destruction.MickaËlla perdit son sourire et son visage se referma , elle était passablement vexé par la remarque de Rèmus.

"Je vois un militaire ne peut être qu'un tueur sanguinaire en fin de compte.J'ai suivi des cours de conduite offensive , de psychologie , de balistique , de survie , de secourisme , et tout un tas d'autre trucs foutument pratique comme la plupart de mes collègues.Et là vous devez vous demander pourquoi on est là à toucher un salaire de misère?Vous pourriez pas comprendre."

MickaËlla se leva sans achever sa phrase , elle savait pertinemment que cela ne servirait à rien.Ca ne servirait à rien il fallait le vivre pour le comprendre.Etre de ceux qui vont toujours plus loin , qui repousse les limites , avoir des vraix frères et soeur sur qui on peut compter quoi qu'il arrive.Et c'était également pour ses frères et soeurs qu'on était prêts à accomplir l'impossible.Au final ils faisaient ça les uns pour les autres avant de faire ça pour une quelquoncque idée de la patrie et du devoir.MickaËlla remit ses affaires sans dècrocher un mot et l'oeil mauvais.

"Tout le monde au pieu je veux plus entendre personne.Je vais essayer de trouver le lieutenant et Adam."

Tel un fantôme la jeune femme disparu derrière un arbre sans faire de bruit pour un peu on se serait demander si elle avait été là il y a quelques minutes laissant les civils livrés à eux même.

_________________
L'urgent est fait ,l'impossible est en cours ,pour les miracles prévoir un délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mini Stage de survie [Libre] Avant les missions de mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Bois et collines-