La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un petit footing pour se défouler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: un petit footing pour se défouler   Jeu 30 Juil 2009 - 18:32

[hrp : mois d'aout, bien après les entrainements estivaux ]


Constance courait à petites foulées le long d'un chemin forestier en essayant comme elle pouvait de ne pas ressasser des idées noires. Il y avait eu ces fichus entrainements des équipes où la moitié des rapports dénonçait un manque de bonne volonté des membres du sgc incapables de travailler en équipe... Bon, elle exagérait peut-être, ce n'était pas le pire. Non, le pire, c'était cet agent du BSPC qui s'était installé au SGC et fouinait partout en lui parlant de reconversion dans le civil. Et puis il y avait eu le désastre de la mission tok'ra qui s'était soldée par un mort... Elle avait parfois l'impression de tourner dans une série catastrophe où les scénaristes se seraient amusés à voir jusqu'où les personnages pourraient aller ! A se demander avec angoisse de quoi traiterait le prochain épisode !

Constance ne s'accordait pas beaucoup de pause dans son travail, elle aurait presque pu vivre dans son bureau, y dormir et y manger - à condition de ne pas mettre de miettes dans les dossiers. Alors, de temps en temps, elle sortait en forêt pour se changer les idées et voir un peu le ciel plutôt que les murs gris de la base. Une occasion aussi de se détendre et de s'habiller un peu plus confortablement : un débardeur, un pantalon de jogging, une bonne paire de baskets... et des boucles folles qui s'échappaient de son chignon sans qu'elle ait besoin de s'en préoccuper. La paix, quoi... Oublier deux minutes qu'elle devait présenter une image impeccable.

Courir - même si ce n'était pas spécialement sa tasse de thé - présentait deux avantages : tout d'abord, ça lui permettait de se défouler après toutes ces heures passées derrière un bureau, ensuite, elle pouvait réfléchir au grand air et parfois voyait les choses un peu différemment qu'en lisant et relisant les mêmes dossiers. En général, après une de ces sorties, elle avait retrouvé le moral. C'était bien mieux qu'une thérapie et ça évitait surtout de partager ses pensées avec quiconque ou, pire encore, que tout ne soit consigné et étudié par un certain Virgile. Quand elle revenait de ce genre de petite escapade, elle avait refait le plein de vitalité et repartait à l'assaut de la paperasse sans soucis.

Elle s'arrêta de courir et enchaina sur quelques étirements, pour le plaisir de se détendre un peu. Elle regretta l'époque où elle avait d'avantage le temps de s'entrainer... quoique c'était aussi l'époque où elle râlait après la course d'endurance parce qu'elle n'aimait pas ça. Bah, c'était du passé... C'est alors qu'elle entendit quelqu'un arriver. Vu la taille que faisait cette forêt et le chemin à l'écart qu'elle avait choisi, elle avait tout de même trouvé le moyen de croiser la seule autre personne qui devait trainer dans le coin...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Jeu 30 Juil 2009 - 20:21

Ah les joies de la nature et les attraits du détail de sa complexion... jaël n'y était jamais resté insensible, quoique n'étant pas un scientifique chevronné. Il appréciait beaucoup marcher dans cet endroit calme, reposant, idéal pour se ressourcer lorsqu'on était un militaire de deuxième classe partiellement névrosé. Il avait croisé très peu de monde sur son chemin et c'est un euphémisme. Quelques oiseaux oiseux, de fourmillantes fourmies et, au détour d'un sentier, un blaireau blême.
Alors qu'il marchait, il entendit un son qu'il put reconnaître immédiatement... Celui de Constance qui faisait un petit footing. Non, soyons honnêtes, il avait simplement entendu quelqu'un courir.

Sa curiositée piquée, le jeune homme dut se résoudre à y céder et le désir d'aller voir qui courrait ainsi fut plus fort que ses besoins de solitude et de recentrage dans une nature calme et paisible. Il s'avança donc à pas lents quand il entendit les lointains bruits de pas se stopper. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant la sémillante Constance Parray qui pratiquait à l'envi des exercices d'étirement!



Eh bien, voilà qui était une bien belle rencontre assurément, leur dernier entretient s'était trouvé un tantinet perturbé par... le "manque de temps" du général et c'était bien là une excellente occasion de rattraper tout ça.

Elle n'avait plus l'air si puissante ainsi vêtue... Il l'aurait prise pour une femme comme les autres si elle n'avait pas paru si charmante, libérée de ses contrariétés quotidiennes. Assez ravi de voir cette nymphe en jogging égayer sa matinée, le jeune militaire sourit. Il était lui même en tenue décontractée. Chemise, jean. Pas vraiment un équipement pour aller disputer un cent mètre mais il faisait bien assez de sport durant le service alors pas la peine de le critiquer!! D'ailleurs au lieu de lire ce RP vous feriez mieux d'aller imiter le général Parray, c'est meilleur pour la santé.


Jaël tenta alors une approche amicale, puisque ils étaient tout deux hors du contexte du travail. Il sourit et jeta un rapide coup d'oeil à sa mise, il ne voulait pas paraître tout de même trop négligé.

"Ravi de vous revoir mon général, c'est une superbe matinée vous ne trouvez pas? " dit-il en s'efforçant de paraître enjoué.

Il ne savait pas comment la saluer, son trouble se remarqua aisément et c'était un peu burlesque de le voir ainsi mais il se remit vite et se contenta d'un signe de main à l'intention de Constance.

" Est ce qu'un compagnon vous dérangerait?" demanda-t-il legerement plus bas.

"Vous aurez peut être plus de temps ici qu'au SGC pour faire connaissance, mais je comprendrais que vous refusiez, vous êtes ici pour vous détendre et moi... Je dois vous rappeler le boulot." Il la fixait en riant un peu à son trait d'esprit.

Il était vraiment assez content de la revoir, la dernière entrevue s'était avérée frustrante et il avait du quitter la pièce très rapidement après son arrivée... Il esperait que les choses se déroulerait un peu différemment cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Jeu 30 Juil 2009 - 22:13

Constance continua ses étirements jusqu'à ce qu'elle voit apparaitre la personne, pensant que cette dernière passerait rapidement son chemin. Seulement, non seulement il ne s'agissait pas d'un inconnu, mais en plus il s'arrêta devant elle : Jaël. Enfin, sur le coup elle ne mit pas de suite un nom sur son visage, reconnaissant simplement qu'il s'agissait d'un membre d'une équipe SG.

"Ravi de vous revoir mon général, c'est une superbe matinée vous ne trouvez pas? "


Elle acquiesça vaguement, cessant de suite ses étirements et l'air pas franchement sure d'elle. Rien à voir avec l'attitude qu'elle pouvait avoir au sgc : si à la base elle avait l'air de savoir parfaitement ce qu'elle voulait, en civil elle se faisait plutôt timide, à ne pas trop savoir où se mettre. Elle jeta un bref coup d'œil au ciel qui était effectivement d'un beau bleu à travers la frondaison.

" Ah ? Euh, oui. "

Il s'appelait... Comment déjà ? Ah mais bien sur, c'était le gars qui avait présenté la cérémonie et par la suite débarqué dans son bureau pour bavarder ! Elle reprit un peu plus d'assurance qu'elle n'en avait alors, ajoutant dans la foulée avec un petit sourire :

" Soldat Psaum. Ravie également ! "

Il n'avait pas vraiment l'air à l'aise non plus, mais du coup, Constance se détendit un peu. C'est peut-être idiot, mais c'est toujours rassurant de voir qu'on n'est pas la plus stressée des deux...

La suite la laissa visiblement stupéfaite, elle ne s'attendait pas à ce qu'un soldat puisse avoir envie de vraiment faire connaissance avec son général. D'habitude on la regardait plutôt comme si elle allait faire une crise d'autorité à tout instant et on se gardait bien de venir papoter avec elle. Du coup, elle le trouva plutôt bizarre et à vrai dire c'était le souvenir qu'elle avait de lui. Bizarre et sympathique. Elle secoua la tête, souriant à la plaisanterie :


" Oh non, ne vous inquiétez pas, de toutes façons mon travail reste omniprésent que vous soyez là ou non, alors... "

Elle haussa les épaules, précisant moitié plaisantant, moitié désabusée :

" Je viens ici pour y réfléchir de toutes façons. "

Elle hésita en laissant son regard courir alentour, comme si elle ne savait pas trop comment se comporter, avant de demander :

" Ça me fera une pause... On marche ? "

Elle venait de courir et préférait éviter de se refroidir en restant plantée là. Et puis, peut-être que le fait de mettre un pied devant l'autre lui donnerait une idée de ce qu'elle pourrait dire pour meubler un peu. Parce que niveau discussion improvisée, en plus avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine, ce n'était pas gagné. Elle n'avait jamais été une grande extravertie, c'était juste le fait d'avoir endossé le rôle de général qui l'avait poussé à se montrer plus à l'aise en société. Enfin, à faire semblant du moins : elle avait bien appris à jouer la comédie. Maintenant, faire le chemin inverse ce n'était plus si évident et si Jaël n'engageait pas la conversation, ce ne serait pas elle qui allait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Ven 31 Juil 2009 - 10:24

Apparemment le général Parray semblait de bien bonne humeur et le fait de la voir hors de son petit cocon favorisait le contact. Elle n'avait plus du tout l'avantage dans cette forêt et il faudrait qu'elle compose avec ce facteur désormais. Les deux jeunes personnes étaient peu ou prou sur un pied d'égalité et cela n'était pas pour déplaire à Jaël. Au moins y avait il peu de chance qu'elle lui demande de quitter séance tenante la forêt. C'eut été en tout cas une bien étrange situation, et, à moins qu'il ne se mette à la violer, l'insulter ou lui glisser quelque horreur visqueuse sur la peau, elle ne tenterait pas de l'expulser.

Se faisant de telles relfexion, notre ami ne pouvait être que bien aise d'être en cette compagnie. Il fut accueilli plutôt chaudement par Constance et cela le rassura un peu. Elle avait l'air un peu mal à l'aise... Jaël avait toujours imaginé que les généraux étaient des sortes de maréchaux impériaux, ivres de bannières brandies, de harangues féroces, de chevauchées suicidaires et violentes. Des gens froids et sans âme, calculateurs décidant combien de petit soldats ils enverraient à la boucherie pour établir une diversion.

Mais non, Constance avait l'air très humaine, un peu timide même et Psaum ne put réprimer un petit sourire, très satisfait de l'attitude de son vis à vis. Elle lui proposa de marcher, le soldat n'y voyait pas d'inconvénients, c'est même avec un grand plaisir qu'il accompagna Constance. Il était soulagé qu'elle ne lui propose pas de continuer à courir. Il se sentait d'humeur vraiment, mais alors VRAIMENT flemmarde. Il était bien décidé à ne pas faire le moindre mouvement superflu pendant sa petite permission, les entrainements l'avaient épuisé.

Tandis qu'ils se mirent à marcher cote à cote, les pensées de Jaël fusaient, il fallait trouver quelque chose à dire d'interessant pour lancer une conversation. Après un petit temps de silence embarassé des deux côtés, le deuxième classe se lança enfin.


" Alors même lorsque vous faites un peu de sport ou que vous vous détendez vous ne faites pas le vide? Votre travail doit être épuisant mon général... Je sais que personellement j'aurais du mal avec tant de responsabilités sur les bras. Ce doit être pour ça qu'on n'a jamais jugé bon de me faire monter en grade, dit il en plaisantant.

"Mais n'allez pas penser que je viens vous voir pour vous faire une demande de ce genre surtout." Il parlait toujours sur le ton de la plaisanterie pour détendre l'atmosphère. Il ne savait pas si il s'y prenait correctement mais il aurait au moins eu le mérite d'essayer.

"Vous ne devez pas avoir beaucoup de temps pour vous détendre comme vous le faites aujourd'hui, ou pour connaitre un peu mieux les gens avec qui vous travaillez... En même temps, la distance et le respect qui vous est du ne doit pas aider... En donnant du "mon général" l'aspect d'une conversation est tout de suite un peu froide." Continua-til après avoir entendu ce que pouvait avoir à dire, ou comment réagirait Constance au sujet de sa première intervention.

Son allusion était malhabile, mais il trouvait difficile d'être à l'aise avec quelqu'un qu'il devait appeler par son grade (infiniment superieur). Il ne dit rien, ensuite, visiblement un peu tendu par l'appréhension. Il ne savait pas du tout à quelle réaction s'attendre de la part de Parray. Il faisait son possible pour ne pas trop croiser son regard d'ailleurs. On pouvait deviner sans mal qu'il était un peu inquiet, bien que son sourire restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Ven 31 Juil 2009 - 12:40

Constance fut soulagée lorsque Jaël trouva un sujet de conversation. A vrai dire, il aurait bien pu dire n'importe quoi, tant qu'il brisait le silence, c'était bienvenu. Elle eut un petit rire quand il expliqua son grade de soldat et haussa les épaules :

" Disons que ce que je fais me passionne. Oh, pas le côté paperasse et tous les soucis qui en découlent, mais ce projet est ce qui m'est arrivé de plus intéressant dans ma vie. On voyage à travers la galaxie ! Alors, les responsabilités, je suis prête à les assumer de bon cœur. "

Après tout, elle avait fait ce qu'il fallait pour en arriver là. Elle se tut, ne voulant pas en dire plus. Surtout, il y avait un Virgile qui n'attendait que ça, qu'elle en dise trop pour juger qu'elle devait quitter la tête du programme. Peut-être était-elle un peu trop paranoïaque mais, à son poste, elle en avait souvent conclu que ce n'était pas plus mal. Et puis, après tout, elle ne connaissait pas Jaël, ou à peine. Oui, elle était méfiante, même si elle le cacha pour ne pas l'offenser.

D'ailleurs, il enchaina et elle haussa à nouveau les épaules avec un air résigné :


" C'est un mal nécessaire. Et puis, outre le manque de temps, je ne me vois pas envoyer des amis risquer leur vie en mission. C'est... incompatible de mon point de vue, ou alors dangereux. "

Elle avait dit ça sombrement et visiblement, ça lui paraissait tout à fait évident. Alors oui, elle ne cherchait pas à créer de lien d'amitié. Il y avait eu une époque où elle accueillait elle-même les recrues mais ça s'arrêtait toujours là. C'était beaucoup plus simple. Pesant, à la longue, sans aucun doute, mais plus simple. D'ailleurs, elle n'avait même pas saisi l'allusion de Jaël... ce qui ne l'empêcha pas de reprendre en riant, histoire de ne pas plomber l'atmosphère :


" Ce que j'ai toujours eu du mal à supporter, en revanche, ce sont les soldats hurlant des "général" au garde à vous. Vous vous souvenez de la cérémonie... quand Hartman est arrivé... "

Elle eut une mimique mi exaspérée mi amusée :

" Je crois que je ne m'y ferai jamais... un jour l'un d'entre vous aura ma mort sur la conscience, mon cœur va lâcher ! "

La jeune femme avait l'air de se détendre un peu, elle reprit en riant :

" Et notre pauvre docteur Farrez qui est allé lui dire ce qu'elle pensait... Elle vous a bien préparé le terrain ! Rien que pour ça... hum... enfin bref. "

Elle se mordit la langue, ne voulant pas trop en dire. Ce n'était pas un sujet avec lequel elle avait envie plaisanter, à moins de vouloir voir Jaël recommencer son cirque à la prochaine occasion. De toutes façons, elle ne souhaitait pas lui rappeler à nouveau cet épisode. Bon, oui, d'accord, c'était raté. Alors... trouver autre chose qui change un peu de sujet...

" Et pour vous, comment ça se passe avec votre équipe ? demanda-t-elle en se rendant compte qu'elle était décidément incapable de parler d'autre chose que du travail. SG10, non ? "

Il devait y avoir un certain Campbell, une scientifique ou archéologue et... elle n'arrivait plus à mettre le doigt sur le dernier membre. Marchant toujours tranquillement, elle semblait être beaucoup moins tendue. Avec un peu de chance, elle pourrait même profiter de la conversation sans s'inquiéter de tout et de rien. Et même si elle aussi évitait plutôt de croiser le regard de jaël - pas très dur, il suffisait de fixer le chemin qui se déroulait devant eux - elle était manifestement moins sur le qui vive. Bref, elle semblait avoir trouvé un juste milieu entre son assurance un peu écrasante de général et sa timidité qui la mettait aussi mal à l'aise en civil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Ven 31 Juil 2009 - 16:13

La jeune femme semblait s'ouvrir petit à petit, cela faisait plaisir à voir car c'était loin d'être gagné au départ. Jaël fut aussi surpris que ravi par cette évolution ; elle était de toute évidence nécessaire si ils voulaient pouvoir palabrer sous les branches. Constance avait l'air absolument passionnée par son emploi, son ton était vif et assuré lorsqu'elle en parlait et rien ne semblait pouvoir lui faire baisser les bras. Il est doux de voir des personnes optimistes diriger des opérations d'envergure, c'est rassurant tout du moins.

Visiblement, selon ses propos en tout cas, il serait peu aisé de s'en faire une amie, qu'importe, un compagnon de route, ce serait déjà bien suffisant! Il fallait être très naif ou rêveur pour s'imaginer copiner avec un général de brigade...

Ceci dit, celle-ci semblait avoir le sens de l'humour... Alors ça! c'était louche... Un militaire qui sait rire c'est déjà une denrée relativement rare, mais alors un général! C'était comme aller dans un supermarché et trouver un pommier en fleur... c'est peu courant, mais ça arrive une fois tout les deux ou trois ans pendant les promotions du printemps. Mais c'est souvent un pommier en carton. Méfiance!

Jaël ne se méfia pas, croyant toujours bon de nier la pertinence du propos de son narrateur...


Lorsqu'elle évoqua les militaires un peu trop zélés qui hurlaient et la cérémonie, Jaël ne put s'empêcher d'avoir un large sourire. Il ne sut réprimer une petite reflexion concernant son instructeur favori.

"Le sergent Hartman a le verbe haut, c'est évident, mais il fait son boulot... avec beaucoup de zèle." Il se prit à rire à son tour en repensant à toute les souffrances qu'il a du endurer à cause de lui. Un rire un peu jaune.

"Votre coeur va bien au moins, moi j'ai eu plus de soucis sur le plan physique à cause de lui." Il disait ces mots sans trop de rancune, c'était son travail de supporter sans broncher. Il restait sur un ton enjoué.
Quand Constance fit sa remarque concernant le docteur Farrez (Que Psaum ne connaissait absolument pas) et qu'elle se stoppa dans son élan, Jaël fut terriblement frustré. Elle était à deux doigts de dire quelque chose de très interessant.


Jaël s'arrêta subitement. Un peu taquin il osa lui dire :

"Vous en avez trop dit ou pas assez, mon général, j'aimerais que vous alliez plus loin... Personne ne vous entendra ici, et j'ai une si mauvaise mémoire..."

Mais il n'insista pas outre mesure, il reprit la marche avec elle l'air détaché. Elle parlait maintenant de son affectation au SGC. Elle n'était visiblement interessée que par son travail, c'était fou! Peu importait, il lui dirait une ou deux platitudes pour en revenir à des sujets moins formels.

"Oui, c'est une équipe qui m'a l'air très sympathique, je suis assez content de cette affectation, vous avez fait de l'excellent travail mon général!"

Il avait dit ça avec un ton un peu superieur, comme un père féliciterait son fils. C'était voulu et accentué pour inverser légerement leurs rôle... On verrait bien comment elle le prendrait!

"Et pour vous, comment ça se passe? J'ai remarqué qu'un nouveau bureau s'était ouvert... Je ne sais pas vraiment de quoi il retourne mais je doute que ce soit vous qui avez installé ça ici... D'après les rumeurs en tout cas. J'ai entendu dire qu'il y avait une sorte d'enquête sur le SGC."

Il regarda un peu autour de lui et ralentit un peu la marche, ils commençaient à s'enfoncer très profondément dans le bois.

"Vous n'avez pas peur de vous perdre ici? Demanda-t-il... Ce serait une grande perte!" Jaël se montra un brin plus serieux en disant ces mots, il ne souriait plus, le regard vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Ven 31 Juil 2009 - 18:16

Constance ne releva volontairement pas les propos sur le sergent. Hors de question d'en venir à le critiquer que ce soit en bien ou en mal, d'ailleurs. Pour elle le dossier était classé et si elle avait bêtement refait allusion à la cérémonie ce n'était sans doute pas pour y revenir. Elle fut néanmoins surprise lorsque Jael s'arrêta tout à coup. Faisant de même, elle lui lança un regard interrogatif, se demandant ce qu'il allait dire.

"Vous en avez trop dit ou pas assez, mon général, j'aimerais que vous alliez plus loin... Personne ne vous entendra ici, et j'ai une si mauvaise mémoire..."


Secouant la tête en fronçant les sourcils, elle reprit aussitôt la marche en coupant court :

" J'en ai trop dit effectivement. "

Qu'il ait au moins le bon sens de ne pas insister ! Il l'avait, fort heureusement et elle préféra ne plus y penser. Se laisser aller aux confidences dans une ambiance de franche camaraderie n'était visiblement pas son fort. Ou alors elel en avait perdu l'habitude depuis longtemps. Pour le coup, son sens de l'humour avait des limites assez strictes qu'il était hors de question de franchir. Elle retrouva tout de même le sourire lorsqu'il la félicita, non pas parce qu'elle croyait réellement au compliment mais parce que son petit cinéma l'amusait. Faisant un geste pour balayer ce qu'il venait de dire, elle corrigea tout de même :


" Vous savez, l'organisation des équipes, au delà des compétences de chacun, c'est essentiellement un coup de chance... Mais je suis contente que vous vous plaisiez parmi nous. "

Elle était sincère. La suite en revanche lui rendit un air plus soucieux et elle retrouva l'expression mesurée qu'elle gardait quasiment constamment au SGC.


" Une sorte d'enquête, oui. L'agent Dante est du BSPC. De la DST si vous préférez. "

Il n'y avait plus aucune trace d'émotion dans sa voix. On aurait dit qu'elle lisait un manuel informatif comme si cela n'avait rien à voir avec elle, le SGC, ou quoi que ce soit pouvant la toucher. Les remarques suivantes, en revanche, la firent s'arrêter net et le dévisager un moment. Parler de Virgile pour en venir au fait qu'elle risquerait de se perdre sonnait plus comme une menace qu'autre chose. Sa réponse, plutôt sèche, sonna en conséquence :

" Pas pour tout le monde. "

Elle se rendit compte à ce moment qu'elle était réellement sur le qui vive comme s'il était prêt à se débarrasser d'elle. Le fait qu'il ne sourit plus n'était pas pour l'aider à voir les choses de façon moins sombre. Perdue en pleine forêt avec un homme qui après tout était arrivé plus ou moins en même temps qu'un agent du BSPC ; agent qui lui répétait régulièrement qu'elle n'allait pas garder son poste longtemps et qu'il n'hésiterait pas à employer les grands moyens contre les membres du SGC... Mises bout à bout ces idées devenaient plutôt inquiétantes, à plus forte raison au fond d'un bois sur un chemin isolé.


" Où voulez vous en venir ? "

Le ton était cassant. Ne sachant trop où Jaël voulait en venir et tout à coup aussi froide que si elle avait eu Dante face à elle, elle attendit de voir ce qu'il allait répondre. Si elle se faisait des idées, eh bien tant pis, mais elle n'allait pas se promener tranquillement avec un "Virgile bis", qu'il ait de l'humour ou non. Debout devant Jaël, le regardant droit dans les yeux, la tension était palpable, même si elle gardait son air impénétrable "spécial SGC". Apparemment elle n'était pas du genre à partir en courant en hurlant et elle était prête à faire face si besoin était. Pas de chance, s'il y avait bien un sujet actuellement à ne pas aborder avec elle, c'était celui là et Jaël avait mis les deux pieds dedans sans le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Sam 1 Aoû 2009 - 12:37

Eh bien mes aïeux, voilà une demoiselle gradée qui a une confiance aveugle en ses subordonnés. Jaël mit un certain avant de réaliser ce qui aurait pu choquer dans son propos. Il eut l'air visiblement désemparé. Il était mortifié par la méprise qu'avait faite le general Parray. Pensait elle qu'il allait la désosser dans le sous bois pour s'abreuver de son sang et accomplir des rituels sataniques de nature à reveiller un grand ancien? Ou alors imaginait elle qu'il était un agent infiltré des services secrets? Hummm tout cela nécessitait quelques mises au point.

Il inspira profondément et la regarda droit dans les yeux. ses bras se croisèrent.


"Mon général je suis navré que vous preniez mes propos aussi mal. Je signifiais juste que le bois était profond et qu'on peut s'y perdre parfois. Moi même j'ai toujours eu un peu de mal dans ce genre de milieu. Je préfère le terrain urbain ou aride."

Il était très gêné de la mauvaise ambiance qui s'était créée subitement et il avait du mal à savoir comment réagir mais subitement, et comme c'est de coutume pour les esprits violemment puissants, il eut un éclair de pur génie. Il plongea sa main dans une de ses poches et en sorti une barre energetique chocolatée. Il sourit et le tendit à la jeune femme.

Il avait bien compris les soupçons que nourissait le général et il tentait donc de les balayer, voulant lui prouver sa bonne foi et son dévouement total
.

"Veuillez bien accepter ceci, c'est une barre tout ce qu'il y a de plus classique, je n'ai pas branché de micro et je ne l'ai pas empoisonnée pour une fois." Dit -il franchement sarcastique et le sourire toujours aux lèvres.

Une tactique d'homme préhistorique... Donner un cadeau de nature alimentaire à une femelle pour acheter sa clémence c'etait décidemment pas passé de mode, pas chez Jaël en tout cas, mais peut être le général parray se rendrait elle compte que Jael était aussi inoffensif pour elle qu'un puceron pour un platane.

"Si vous le voulez bien, évitons d'aborder ce genre de sujets qui fâche, ce serait regrettable d'avoir mauvaise opinion l'un de l'autre pour un malentendu." Il disait cela d'un air réellement désolé et contrit.

"Ma formulation n'était pas très heureuse j'en conviens."

Il attendit la reaction de la jeune femme, esperant qu'elle comprendrait son réel désarroi et qu'elle passerait l'éponge, mais en son for interieur, il doutait fort de la suite des événements, une femme braquée était difficile à remettre en confiance, même avec toute la bonne volonté du monde. Il allait falloir être fin pour ne pas blesser cette petite biche effarouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Sam 1 Aoû 2009 - 15:02

Eh zut ! Sur le coup, il n'avait même pas l'air de savoir à quoi elle pouvait bien faire allusion ! Enfin non, pas "zut", après tout, s'il ne comptait pas s'en prendre à elle, c'était plutôt positif, elle n'allait quand même pas se plaindre... Se rendant compte de sa gaffe avant même que Jaël ne parle, Constance se mordit la lèvre et se détourna, faisant quelques pas pour se calmer avant de revenir devant lui. Il avait l'air gêné, ce qui pouvait se comprendre aisément, cela dit, elle l'était au moins autant que lui.

Elle n'avait pas le temps de placer un mot qu'il tentait de clarifier la situation, sortait une barre chocolaté et la lui tendait. Ouvrant de grands yeux, l'air un peu perdu, Constance la prit machinalement, ne sachant trop comment réagir. Elle le laissa terminer avant de prendre une grande inspiration et répondre en jouant nerveusement avec la barre de chocolat :


" C'est moi... Je suis désolée, je suis... plutôt nerveuse en ce moment. "

C'était le moins qu'on puisse dire et inutile de préciser pourquoi. Elle avait l'air réellement tendue, prête à craquer, mais elle fit un effort sur elle-même pour se détendre. Après tout, il n'y était pour rien le pauvre, alors elle lui devait bien ça. Elle finit par lâcher avec un rire un peu nerveux, visiblement navrée :


" Je suis plus habituée aux conversations fourmillant de sous entendus menaçants qu'aux discussions légères, ça déteint... "

Il devait la prendre pour une folle furieuse et elle en était désolée, n'aimant pas qu'on se sente mal à l'aise à cause d'elle - enfin pas sans raison du moins. Elle respira à nouveau, semblant se calmer un peu, quoique l'emballage de la barre était proche de la désintégration à force de se faire maltraiter.

Après un instant de silence, elle finit par rire plus spontanément, avant de lancer, légèrement moqueuse :


" Aussi, vous êtes bizarre... venir faire connaissance et m'offrir une barre chocolatée ! "

Elle avait l'air de bien s'amuser tout à coup, sans doute le contre coup de la peur qu'elle avait eu un instant plus tôt. Une façon de décompresser autant que possible.


" Et comme je suis sans doute encore plus bizarre, et que j'adore le chocolat... "

Elle se remit à rire, sans finir sa phrase. A nouveau détendue, elle finit par ouvrir l'emballage et rompit la barre en deux, en tendit une moitié au jeune homme et commença à manger l'autre en ajoutant :


" Et elle n'est pas empoisonnée... "pour une fois" ! Bah, en même temps, voyons le bon côté des choses, il y a pire comme façon de mourir ! "

Elle jeta un coup d'œil autour d'eux, sur les buissons, les arbres et les broussailles, en concluant d'un air espiègle :


" En même temps si vous êtes perdu au milieu de tout ça... Vaudrait mieux pas pour vous que je succombe à la barre chocolatée assassine ! "

Elle ne savait pas s'il serait capable de retrouver son chemin, mais en ce qui la concernait, elle n'en avait aucun doute. Après tout, elle ne s'était pas promenée au hasard et suivait ce chemin à chaque fois qu'elle venait courir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Lun 3 Aoû 2009 - 14:16

Les choses reprenaient enfin une tournure plutôt sympathique. La barre chocolatée avait fait son petit effet, presque magique en fait, Jaël n'en revenait pas. Cette femme semblait faire des acenceurs emotionnels en permanence. Une minute sur le qui vive et l'autre détendue à plaisanter. Jaël était un peu dérouté par le comportement du général. Elle etait assez imprévisible.
Nerveuse, elle devait l'être à n'en pas douter... Jaël ne fit aps de remarque sur cet état de fait au cas ou on puisse penser que ses questions seraient des suspiscions, une enquête, voir un plaisir sadique de mieux connaître sa victime.

Elle était un peu genée par sa conduite et Jaël la comprenait, ce n'était pas vraiment d'usage de se montrer ainsi paranoiaque.

Jaël haussa les épaules d'un air détendu.

"Avec moi vous n'avez strictement rien à craindre, je suis navré". Fit il l'air faussement contrit.

"Vous trouvez ça bizarre que je vous offre une barre de chocolat? Non, ce n'est pas moi qui suis bizarre, ce sont tout les autres. Si tout le monde s'offrait des barres de chocolat aux moment critiques, il y aurait peut être la paix dans le monde au vu de votre réaction qui s'est revelée... très douce et gentille."

Il mit du temps à achever la phrase mais y parvint, toujours souriant. Il continuait à marcher à pas lent à côté d'elle. Elle aimait le chocolat ce ne pouvait être qu'une femme de qualité.

"J'espere que je ne vous ralentit pas trop, je ne suis pas vraiment en tenue pour courir... Et j'aimerais autant que vous ne détaliez pas dans l'instant, j'ai encore besoin de vous pour sortir d'ici comme vous l'avez compris et... j'aime plutot votre compagnie. C'est pour ça que le poison de la barre est lent à faire effet."

Une petite touche d'humour noir, ca ne ferait surement plus de vague desormais. Jaël adressa à Constance un regard confiant et légerement brillant. Il renchérit.

"C'était ma dernière barre... imaginez le sacrifiece..."

Il prit un visage défait mais garda le moral.

"Vous êtes bien chanceuse mon général, c'était ma dernière..." Il ne semblait pas du tout eprturbé par le fait de n'avoir plus de barres energetiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Lun 3 Aoû 2009 - 16:53

"Avec moi vous n'avez strictement rien à craindre, je suis navré"

Constance balaya la phrase de Jaël d'un haussement d'épaule :

" Ah ! A force de me dire - et d'avoir confirmation - qu'il vaut mieux être trop méfiant que pas assez... Déformation professionnelle... "

Un instant plus tard, elle se mit à rire de bon cœur à l'idée que c'était tous les autres et non pas eux qui étaient bizarres. Drôle de façon de voir les choses... Continuant à marcher, elle lui jeta un coup d'œil amusé en répondant :


" Je vais vous engager comme diplomate si vous continuez comme ça ! "

Elle releva pour elle les compliments qu'il avait pu glisser, mais l'humour dont il faisait preuve l'empêcha de réagir aussi abruptement que lors de leur conversation dans le bureau. Ce n'était pas tant qu'elle ne supportait pas un compliment, mais plutôt la liberté que ça impliquait et qui l'inquiétait. Discuter, c'était une chose, seulement, comme elle le lui avait dit, elle n'envisageait pas de faire ami ami. Enfin, elle devait reconnaitre qu'un peu d'humour, ça faisait le plus grand bien et pour ça le jeune homme était plutôt doué. D'ailleurs, plutôt que de couper court à la conversation, elle prit un air faussement menaçant pour répondre à propos des barres chocolatées :

" Dans ce cas, je n'ai plus aucune raison de vous aider à retrouver votre chemin ! "

Retrouvant son sérieux, elle reprit rapidement :

" Non, vous ne me ralentissez pas, j'ai déjà couru de toutes façons. Il me reste environ vingt minutes avant de retourner à la base. "

Elle n'avait pas regardé sa montre mais apparemment elle l'avait bien gravée dans la tête par l'habitude de contrôler son emploi du temps à la minute. Ou alors elle estimait que ce serait bien suffisant comme discussion.


" D'ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on est en train de faire une boucle... elle tendit le doigt légèrement sur la gauche du chemin qu'ils suivaient. Le SGC est par là, nous sommes sur le chemin du retour. "

Elle voyait déjà la liste de ce qu'elle allait avoir à faire. Le cas du BSPC, les nouvelles équipes pour la rentrée, les derniers recrutements, les arrivées et les départs... Tout en marchant, elle eut un regard un peu dans le vide, jusqu'à ce qu'elle sursaute soudain légèrement comme si elle émergeait de ses pensées. Un petit coup d'œil contrit vers jaël et elle expliqua :


" Je pensais à ce qui m'attendait... Enfin bref. "

Elle se tut, ne voulant pas l'ennuyer avec ça. En fait, elle n'avait pas spécialement l'air impatiente d'y retourner. Passionnée par son travail, peut-être, mais elle devait reconnaitre que prendre le temps de discuter de tout et de rien en plaisantant lui avait sans doute manqué sans qu'elle ne s'en rende compte. Après tout, elle avait fait le choix de diriger le sgc, mais pas celui de passer sa vie derrière un bureau en réfléchissant à deux fois à chaque mot qu'elle prononçait. Elle avait su que ce serait irrémédiable, mais ce n'était pas un plaisir pour autant. Alors, pour une fois qu'elle s'amusait en étant - relativement - détendue, elle n'avait pas trop envie de se précipiter pour rentrer.


" Sitôt rentrée je vais plutôt m'occuper de faire inscrire dans l'équipement obligatoire les barres chocolatés, je vous dois bien ça ! "

Évidemment, c'était une plaisanterie, mais imaginer les équipes sg prendre contact avec les populations locales à coup de chocolat lui plaisait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 32
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Mar 4 Aoû 2009 - 19:35

Le poste de diplomate et le mirobolant salaire qui allait avec n'aurait pas déplu à notre homme. Certes, travailler pour le SGC en tant que soldat était une grande fierté mais être diplomate... Cela serait une veritable consécration pour Jaël. Malheureusement il ne s'agissait que d'une boutade. De toute façon, qui sait ce que les gens auraient dit si ils avaient su qu'il avait obtenu un tel poste à l'issu d'une promenade en forêt avec la responsable et après lui avoir montré sa barre energetique...

Bref, il s'agissait de ne pas se perdre dans de telles pensées. Psaum se mettait au rythme de marche de Constance et s'en trouvait bien. Apparemment, le SGC n'était plus très loin. La petite visite du bois en charmante compagnie n'allait pas s'eterniser. Le militaire en fut un peu désappointé mais il mesurait la chance d'avoir pu discuter avec cette femme, aussi court que ce moment ai pu lui paraître. Alors elle n'avait pas semblé mal réagir à ses petits compliments. Il en était fort aise mais il décida de ne pas aller plus loin sur ce plan là.

L'air maussade du général Parray en pensant à son retour au SGC et aux tâches innombrables qui l'attendaient déclencha une certaine empathie chez Jaël.


"Je suis persuadé que vous allez avoir des tas de choses passionantes à faire à votre retour, ceci dit vous n'avez pas l'air très pressée d'y retourner, enfin je me trompe peut-être... ".

La phrase ressemblait plus à un voeux qu'à une certitude dûement formulée.

Le jeune homme rit de bon coeur à la plaisanterie concernant le chocolat dans l'équipement, c'était une idée très judicieuse.

"Je n'imaginais pas du tout vous rencontrer ici en venant je vous l'avoue, et je suis un peu déçu que nous ayons fait une boucle."

Il marqua un temps d'arrêt, avant de reprendre, plus souriant.

" C'est un peu comme dans la vie cette promenade, on tourne en rond, on est rappelé par notre devoir mais entre temps, il y a quand même quelques moyens de s'amuser un peu."

Il recoiffa ses cheveux et fixa le SGC intensément. Il ressentait lourdement le manque de motivation pour retourner à son trin trin quotidien. Il se sentait un peu comme lorsqu'on revient de vacance et que l'on travaille le lendemain. Comme si un bloc de temps immensément long le séparerait de la prochaine plage de loisir de ce genre.

"Au moins vous avez eu la gentillesse de ne pas me perdre dans la forêt, avec les petites gaffes que j'ai faites, j'aurais pu comprendre que vous décidiez de me rétrograder au rang d'homme des bois domestique..." Il avait repris son air espiègle et un peu taquin.

Il posa les mains sur ses hanches un moment, puis il croisa les bras et enfin il les laissa pendre. Ils e sentit nerveux un instant, comme un ultime sursaut de timidité, puis il reprit sa marche, avec plus de confiance qu'il n'en avait jamais eu face à un superieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   Mer 5 Aoû 2009 - 12:14

Constance haussa légèrement les épaules lorsque Jaël lui fit remarquer qu'elle n'était pas impatiente de retourner au sgc. Bah ! Il fallait bien faire avec ! Et puis, au final, son travail lui plaisait, alors, pourquoi se plaindre ? Elle eut un petit sourire à la métaphore du jeune homme. Tourner en rond ?

" Hum... Je n'ai pas l'impression de tourner en rond, dieu merci. Vivre certains événements une fois m'a suffit largement. Il vaut mieux aller de l'avant. "

Le sourire se mua en air un peu triste, mais revint vite à la plaisanterie de Jaël.

" Je vais vous garder au SGC si vous le voulez bien... Je suis sure qu'il y a encore moyen de vous exploiter ! "

"Homme des bois domestique". Elle lui jeta un coup d'œil en l'imaginant un instant crapahutant en pagne et se mit à pouffer de rire toute seule avant de se mordre les lèvres pour se calmer. Elle avait peut-être l'imagination un peu trop débordante...

Le chemin s'élargissait petit à petit, les ramenant à la civilisation. Enfin, "civilisation" était un bien grand mot, aux alentours du SGC. Certes, le coin était débroussaillé, mais mis à part la faune locale et eux, il n'y avait pas encore âme qui vive. En revanche, la frondaison s'éclaircit laissant passer d'avantage le soleil. Il ferait sans doute très beau l'après-midi même et Constance se surprit à regretter de ne pas pouvoir passer une journée à l'air libre. Elle se morigéna intérieurement : qu'avait-elle aujourd'hui ? Habituellement, elle sortait, courait, réfléchissait à mille et un problèmes qu'elle réglait plus ou moins et rentrait, défoulée et s'étant vidé la tête - ce qui était plus une impression qu'une réalité d'ailleurs. Là... elle avait juste passé un moment agréable sans chercher à résoudre elle ne savait quel soucis. C'était simple et tellement plaisant... Inhabituel aussi en ce qui la concernait.

Finalement, elle reprenait peu à peu sa réserve qui la caractérisait au sgc. De toutes façons, elle ne savait plus vraiment quoi dire... bon, elle n'avait jamais su vraiment quoi dire, elle avait surtout l'étrange impression d'avoir dit beaucoup de bêtises depuis qu'elle l'avait croisé. Sans parler de sa méprise... encore heureux que le ridicule ne tue pas, elle n'y aurait pas survécu !

Elle attrapa au passage une feuille de buisson et joua avec machinalement tout en continuant à marcher. Inutile de dire qu'elle n'était pas très douée pour relancer la conversation et encore moins avec le SGC qui apparaissait à intervalles réguliers entre les arbres pour lui rappeler qu'elle devait rentrer. Cette fois, elle jeta un coup d'œil à sa montre, révélant qu'il ne lui restait qu'à peine plus de dix minutes.


" Navrée, mais je vais devoir vraiment accélérer si je veux rentrer à l'heure. "

Et avoir le temps de prendre une douche, se changer, recoiffer ses boucles folles et se remettre dans la peau d'un général. Elle continua néanmoins à marcher, histoire de ne pas le planter là et reprit doucement :

" Merci de m'avoir changé les idées... et merci pour la barre chocolatée ! "

Hésita un bref instant, elle finit par ajouter en souriant sincèrement :

" Ce fut un plaisir. "


[hrp : si tu réponds, je reste pour terminer la discussion, sinon tu peux considérer que je m'en vais... comme tu veux. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un petit footing pour se défouler   

Revenir en haut Aller en bas
 

un petit footing pour se défouler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Bois et collines-