La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Concours "le passage de la porte" venez voter !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votez pour le meilleur rp :
Concurrent 1
30%
 30% [ 3 ]
Concurrent 2
10%
 10% [ 1 ]
Concurrent 3
30%
 30% [ 3 ]
Concurrent 4
10%
 10% [ 1 ]
Concurrent 5
20%
 20% [ 2 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:04

Je rappelle le thème :
"Vous traversez le vortex : décrivez vos sensations"
Et la condition :
50 lignes complètes minimum

Alors voici les rps en jeu, il y en a 5... merci aux participants ! cheers

Pour tous, votez mais attention :
un seul vote par joueur (on ne vote pas avec tous ses comptes Rolling Eyes )
Il est interdit de voter pour soi-même
Les participants se doivent de garder l'anonymat jusqu'à la fin des votes.

Fin des votes dans une semaine.

(à noter pour les concurrents que j'ai repris la mise en page pour garder quelque chose d'uniforme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:27

Concurrent n°1 :

Depuis le temps qu'on le lui promettait, depuis le temps qu'on le lui rabâchait. Depuis le temps...
Il n'y avait rien de plus excitant, mais également rien de plus inquiétant que de se lancer dans une telle expérience, à des années lumières de tout ce qu'elle avait pu être amené à essayer jusqu'alors.
Devant elle se présentait la rampe métallique, froide, large, peu rassurante dans cet environnement déjà étouffant à la pression exagérée par la profondeur du hangar. Le reste de l'équipe à laquelle elle s'était retrouvée affectée attendait sur elle. Leur expérience tranchait avec sa candeur et sa crainte. Elle ne les connaissait encore que fort peu, mais chacun se montrait particulièrement protecteur à son égard ! Il était évidant que ces trois militaires la couvait plus que nécessaire, mais cela ne lui déplaisait vraiment pas...

Elle se lança, posant le pied sur la rampe et progressant lentement vers l'horizon des évènements : cette flaque verticale que son cerveau prenait pour de l'eau alors qu'il ne s'agissait en fait que d'une espèce d'énergie creusant un trou dans l'espace-temps, pour ce qu'elle en avait compris. De toute manière, toutes ces élucubrations scientifiques étaient loin de sa façon de voir et ressentir le monde, sa grande expérience de psychologue attachée au corpus sensoriel – celui-là même avec lequel elle travaillait avec des sujets n'ayant plus la parole ; c'était hors code, et complètement porté à l'expérience subjective l'amenant à s'appuyer d'avantage sur son ressenti et son vécu que sur toute explication soi-disant logique.

Maintenant qu'elle se trouvait devant ce qu'elle considérait comme « la vague huileuse », elle doutait, ressentant autant de terreur que d'enthousiasme à l'idée d'effectuer le dernier pas qui la séparait d'un autre univers !
Prenant une grande inspiration, elle fit d'abord entrer son visage, laissant le reste de son corps suivre en s'arrangeant pour avancer le plus lentement possible.

La première chose qui lui effleura l'esprit était cette impression, presque familière maintenant, de se projeter dans l'astral lors d'une séance shamanique ! Elle avait participé à tellement d'entre-elles qu'elle se sentit un peu en terrain familier avec cette sensation mnémonique.
Devant elle, il n'y avait pas grand chose à voir. Tout était noir ! Mais, en même temps, elle voyait parfaitement, elle percevait avec précision ce néant chaotique qui se dessinait devant elle comme un raz-de-marée éclairé de non-lumière. Le paradoxe prenait le pas sur son esprit qui ne savait plus réellement comment interpréter son environnement.
Là, elle sentit son corps suivre le mouvement, se voyant à la fois de tous les cotés, de l'extérieur comme de l'intérieur, comme une expérience de mort imminente décuplée et croisée avec une extraction fluidique spirite.
Une accélération forte y succéda, lui faisant voir la traversée des univers, des systèmes solaires et planétaires, comme un immense manège éthéré, un vol initiatique dans l'introspection de la mémoire universelle !

Elle se souvint alors qu'elle avait été adjointe à l'équipe pour étudier une étrange peuplade basée sur la rituélie magique et la progression sensorielle. Il lui était alors évident qu'elle vivrait sans doute à nouveau de nouvelles expériences, celle-ci lui étant sans aucun doute nécessaire pour appréhender les suivantes.
Bien entendu, elle ne percevait plus son corps : ce corps qui la faisait un peu souffrir depuis quelques années. À cinquante trois ans passés, elle n'était plus réellement apte à suivre certaines habitudes ethniques des peuplades qu'elle visitait et, maintenant qu'elle était soumise à l'expérience sensorielle la plus époustouflante de sa déjà longue vie selon ses propres critères, elle percevait son véhicule comme parfaitement léger et maniable, n'ayant pas souvenir avoir jamais décelé une telle grâce généralisée. En fait, c'était peut-être cela dont parlait les textes mentionnant le Nirvana !?!

À plusieurs reprises, l'accélération s'accentua, lui donnant l'illusion de traverser plusieurs murs de réalité jusqu'à entrevoir une sorte de lueur : une de ces lueurs au bout des tunnels de sortie des projections psychiques. Une démangeaison se fit alors sentir dans ce qui lui sembla être son corps : ce corps atomiquement dispersé sur des millions d'années lumières et avançant néanmoins à une vitesse impressionnante, de concert, vers une réintégration qui lui était préférable à sa survie.

Un flash, et ses yeux virent à nouveau la lumière du jour, à peine quelques secondes après son départ, mais au bout d'une expérience qui lui sembla avoir durée des heures et qui n'était pas encore totalement achevée.
Déséquilibrée par le soudain retour à la pesanteur physique, elle chuta en avant et dégringola dans les escaliers pour se retrouver au sol, allongée dans l'herbe fraiche et humide par la rosée matinale de ce monde visiblement si proche de celui qu'elle venait de quitter. Toutefois, son corps n'en avait pas terminé avec elle !
Elle avait l'impression de sentir s'électriser, et se solidifier à la fois, chacune de ses cellules, chacune des particules composant son corps. Ce corps qui déjà se rappelait à elle avec ses douleurs, ses crampes, ses tiraillements qui ne l'avaient jamais réellement quitté.
Fermant les yeux, elle se concentra sur elle-même, s'obligeant à une micro-séance de relaxation – de yoga nidra – pour se remémorer toutes les sensations qu'elle venait de vivre et ne pas risquer de les perdre définitivement comme au sortir d'un trop beau rêve s'estompant en moins d'une minute.

Ses nouveaux coéquipiers vinrent alors s'enquérir de sa santé, la dérangeant dans cette pseudo méditation qui ne lui laissait qu'une hâte, qu'un goût à la fois amer et sucré, celle de repasser au plus vite ce splendide anneau pourvoyeur du plus intense et du plus pur des plaisirs : l'expérience !

Se relevant, elle commença immédiatement à les inonder de questions détaillées en tout genre pour comparer leurs vécus avec les siens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:27

Concurrent n°2 :


'' Vous pouvez franchir le vortex Mitchell, ça fait maintenant 15 minutes que vos coéquipiers ont passé la porte. Que faites-vous au juste soldat ? ''

La jeune recrue de SG3 était figée devant cette lumière aveuglante que dégageait la porte des étoiles. Il n'était pas capable de la franchir, pétrifié par la peur et le sentiment de perdre tout contrôle. Il tomba à genou devant le vortex et n'osa même pas y toucher. Finalement, le SGC envoya un message a ses collègues déjà de l'autre côté.

'' Mitchell ne vous accompagnera pas dans cette mission SG3. Il ne se sent pas très bien et ne passera pas la porte aujourd'hui. Vous pouvez procéder à votre mission immédiatement. Bonne chance SG3 ! ''

La porte se referma et Mitchell, qui tremblait de peur, tomba sur le dos. Il venait de s'évanouir devant ce spectacle d'une beauté exceptionnelle. Le service médical arriva sur place pour s'occuper du jeune soldat. Une voix profonde l'interpella...

''Mitchell....Mitchelll... MITCHELL !!!!! Vous êtes dans la lune, c'est notre tour d'y aller. Suivez-moi !!!!!! ''

Mitchell revint a la réalité, avec la sueur qui commençait à couvrir son front. Le moment fatidique était arrivé quand l'équipe de SG3 devait finalement franchir le vortex de la porte des étoiles. La jeune recrue Mitchell était visiblement très nerveuse devant cette idée et venait de s'imaginer la scène de son départ. Alors qu'il vit ses coéquipiers disparaître dans l'immense anneau de lumière, son cœur se noua devant ce spectacle invraisemblable. Il avait l'impression que c'était la fin... la fin de ses jours et qu'il ne survivrait pas. Plus il s'approcha de la lumière, plus il avait l'impression que ses pieds allaient perdre l'équilibre. Il était en pleine perte de contrôle tellement sa nervosité avait atteint un niveau élevé. Il savait très bien qu'il ne voulait pas subir la honte de son imagination fertile dès derniers moments.

* Oh mon Dieu, suis-je vraiment dans la réalité ? Au pire, je vais me réveiller dans les prochains instants de ce rêve qui se mêle au cauchemar ! Je ne suis quand même pas pour me frapper devant tout le monde pour m'en assurer ! *

Il prit soin de tendre son bras devant lui pour qu'il y ait le moins de monde possible qui puisse apercevoir son bras tremblotant dans le vide. L'adrénaline était au maximum. La peur le gagna tout en étant en pleine excitation. Ce sentiment était si fort qu'il avait l'impression de perdre connaissance tranquillement, comme une longue agonie interminable. La sensation du vortex au toucher était indescriptible. Il remarqua qu'il semblait être aspiré de l'intérieur par une force inconnue. La sueur commença à couler sur son front.

* C'est inhumain cette chose ! JE VAIS MOURIR !!!!!! Je laisse tomber, je suis trop jeune pour subir cela. Non... non faut que je reprenne le dessus sur moi-même. Je suis un soldat et il n'y a aucun risque. Mes coéquipiers ont traversé la porte alors pourquoi ne pourrais-je pas le faire aussi... au pire... je...je vais MOURIR !!!! *

Puis il reprit son souffle passa le vortex sans attendre une seconde de plus. C'était maintenant ou jamais car plus il attendait, pire était ses interrogations sur le sujet et plus il se faisait peur face a cette situation. Il ne pouvait rebrousser chemin, ce serait la honte assurée. Au moment de franchir le vortex, il se sentit aspiré par la lumière et dans le temps de le dire, atterrit de l'autre côté de la porte sur un nouveau monde.

Mitchell tomba sur ses genoux de l'autre côté. Le voyage fut instantané et... il vomit ses tripes sans même se rendre compte de l'endroit où il était. Une sensation d'étourdissement intense l'avait envahi, il venait de perdre tout contrôle sur lui-même. Il était exténué, comme s'il venait de faire la guerre pendant plusieurs jours sans arrêt et sans pouvoir prendre du repos.

'' Beurk.....beu...... non mais je ne rêve pas !!!!! Je suis toujours conscient de ce qui se passe. J'ai carrément l'impression que je viens de passer un mauvais quart d'heure dans la sécheuse !!!! ''

'' La sécheuse ??????? '' demanda un coéquipier en retenant un fou rire quasiment impossible.

Le pauvre Mitchell était complètement perdu, mais bon tout allait rentrer dans l'ordre d'ici quelques instants. La question qui devait être débattue prochainement allait probablement être... a-t-il vraiment essayé de faire un tour dans sa sécheuse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:35

Concurrent n°3 :

Aujourd’hui est un grand jour, après quinze jours de tests physiques, mentaux, d’examens divers et variés, et d’épreuves physiques soit disant conçues pour déterminer les capacités physiques des postulants, mais sûrement pensées pour faire souffrir le corps et l’esprit par un ou plusieurs malades mentaux qui avaient trop regardé Full Metal Jacket, ça y est, je suis déclaré bon pour le service ! Évidemment avec le traitement que j’ai subi je suis pas dans une forme olympique loin s’en faut. Le boucher de l’infirmerie qui a pris mon postérieur pour une cible de jeu de fléchette devait sacrément être en manque parce que je ne me rappelais pas qu’il y avait autant de produits à injecter dans un seul corps et maintenant mon popotin se rappelle à mon bon souvenir et il n’est pas le seul. Tous mes muscles sont raides comme de la corde, j’ai le dos en compote d’avoir dû porter le frère caché de Hulk sur cinquante mètres, des pansements plein les doigts, merci les buissons de ronces et les gants de protection de l’armée française qui protègent de quelque chose, mais je n’ai pas encore trouvé quoi.

Allez, pas le temps de rêvasser, on m’attend en salle d’embarquement. Le briefing a été des plus rapide car la mission est d’une simplicité enfantine, aller sur une planète, faire une reconnaissance dans des ruines toutes proches et rentrer dans la journée. Ça aurait été génial si on ne m’avait pas appelé, « le bleu ». Je vérifie une dernière fois mon équipement. Sac à dos, check. MP5, check. P99, check. Chargeurs… Chargeurs… Ah oui, check. Couteau, check. Radio, check. Et plus important, mon I-Pod parce que mine de rien je risque d’en avoir besoin.
On part au trot dans les couloirs avec une boule qui se forme dans l’estomac au fur et à mesure que je me rapproche de la salle d’embarquement. Tout le monde est là et on semble m’attendre. Quelques regards conciliants, d’autres plus impatients, chouette, j’en rêvais !

Et là, j’entends la Porte, le bruit du disque interne qui tourne dans son châssis de naqwadah. C’est impressionnant à tel point que j’en ai la chair de poule, merci le treillis à manches longues, même si je reste là bouche bée, je conserve un minimum de contenance. Pas longtemps car je ne peux m’empêcher de sursauter quand le vortex se forme. Voir une vidéo de l’ouverture de la Porte des Etoiles est une chose, le vivre c’est… Wouah ! L’adrénaline s’est diffusée dans mes veines et je suis complètement exalté, limite euphorique bien que l’idée de passer l’horizon des évènements me fiche une trouille bleue. Discuter avec des talibans à coup de fusil d’assaut à un contre cinq, je connais et cela ne me dérange pas, c’est mon environnement. Sauter en parachute à huit mille mètres pour ne l’ouvrir qu’à six cent, avec la certitude de finir comme un moustique sur un pare-brise si on a mal plié sa voilure, je connais aussi, c’est familier et ça ne sort pas de l’ordinaire, de mon ordinaire… Mais là ! Cette marre d’eau verticale, qui n’a d’eau que l’apparence, oui, j’ai une petite trouille irrationnelle puisque tout le monde passe depuis plus d’un an sans qu’il y ait eu de gros souci.

" Meunier ! Vous voulez une invitation ? "


" J’arrive, chef ! "

Au moins mon chef d’équipe ne m’a sorti cette blague éculée parce…

" Je crois qu’il dort encore, Alberti. "


Normal… Trente ans que cela dure et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer comme par miracle. Quoique, qui sait ? Peut être de passer la Porte va me laver de tous mes petits péchés et je reviendrai en héros. C’est que c’est glorieux de compter les cailloux dans une ruine quand on le fait à des milliers d’années lumières de la maison !
Avant de me faire secouer les plumes une seconde fois, je m’avance sur la rampe métallique qui résonne sous nos semelles renforcées et j’attends le feu vert comme tout le reste de l’équipe. Professionnel jusqu’au bout des ongles Kovatchev me donne quelques conseils pour gérer mon stress et me rassure en me disant que c’est juste comme franchir une simple porte, la différence étant que l’enjambée était au sens propre du terme un grand pas pour l’Humanité. J’obtempère, respire calmement et suis presque soulagé quand on me dit que je serai le troisième. Alberti et Kovatchev passent les premiers avec ce bruit de succion caractéristique. Je remarque qu’ils ne semblent même pas réagir au passage de la « flaque » Landrau est derrière moi et me donne une tape sur l’épaule pour me dire d’avancer. Ok, elle ne m’apprécie pas, mais quand même ! Je m’avance donc et m’arrête sur le seuil de cette fameuse porte, touche du bout des doigts la matière qui n’en est pas et ne ressens rien à part un peu de fraîcheur. C’est comme si ce que je vois sous mes yeux n’est qu’une illusion alors que je sais que si je fais le tour, mon chef et le doc de l’équipe auront disparu.

" Vraiment dingue comme truc ! J’en reviens toujours pas. "

" Et ça non plus tu vas pas en revenir ! Avance ! "


Avant de comprendre, je sens une violente douleur au niveau de la fesse gauche et ma première pensée est, NON ! PAS LA FESSE GAUCHE ! Pile sur toutes les piqûres et en même temps que la décharge de douleur me fait monter les larmes aux yeux comme quand on vous arrache un cheveu sur la tempe, je vois la surface scintillante et bleutée me sauter au visage, bien que technique c’est plutôt moi qui saute sur elle, mais cessons de jouer sur les mots, là j’ai plus urgent à gérer, je viens de passer le seuil... Et là c’est le drame. Je sens un léger picotement qui ne dure qu’un instant, bien anodin en comparaison à mon postérieur qui me fait un mal de chien. Une fraction de seconde d’une étrange stase, je vois une sorte de tunnel devant moi et c’est parti ! Kovatchev avait raison de me dire que c’était comme les montagnes russes, parce que c’est l’impression exacte que j’en ai mis à part que j’ai l’impression de filer à une vitesse folle ! Pour un peu j’en sentirais le vent sur mon visage. Une minute ! Mais comment je peux ressentir quelque chose si mon corps est réduit en particules élémentaires au nom imprononçable ? Parce que je ressens ! Ma fesse gauche me fait toujours souffrir, je VOIS ! Mince! J'aurai dû mettre mon I-Pod avec un bon morceau de metal! Je suis sûr que j'aurai pu l'écouter!

Les questions défilent dans ma tête qui est dématérialisée à la même vitesse que les particules qui me composent. J’ai conscience de mes sens, je peux penser et j’en prends plein les mirettes parce que le spectacle, mes aïeux ! Ça c’est pas courant ! J’ai l’impression d’être un vaisseau spatial de starwars filant en hyperespace. Je suis le Han Solo du programme !... Enfin, plutôt Luke si on considère mon expérience du passage de Porte des Étoiles. N’empêche que voir ce drôle de tunnel au milieu des étoiles, voir ces dernières filer comme si c’était elles qui allaient dans ma direction et me dépassaient, ça c’est quelque chose d’unique. A tel point que j’en oublie ma fesse maltraitée, mes muscles raides et ma sainte frousse, je suis contemplation et je m’en mets plein les yeux. Enfin, façon de parler puisque je n’ai pas d’yeux en ce moment. Il faudra vraiment que je pose la question pour savoir pourquoi ça se passe ainsi !

J’essaie de me tourner pour voir si Landrau me talonne avec la pensée sécurisante que dans son état, elle ne pourra pas me faire quoi que ce soit, mais impossible. Logique me dira t on, pour se tourner, il faut un corps, mais au moins je sais ce que je peux faire, jouer les spectateurs, et ce que je ne peux pas, agir de quelque façon que ce soit.
Ah ! Un petit changement apparaît, je vois une sorte de point lumineux dans l’axe du « grand huit ». Je ne sais pas trop ce que cela peut être, un peu comme tout ce que je vois et ressens depuis un moment d’ailleurs. C’est vrai tiens, cela fait combien de t...
Pas le temps de se poser la question, le point s’est mué en halo, puis en boule de lumière et je fonce droit dessus. A la vitesse où je file je me dis que je vais être éjecté de l’autre côté à la vitesse d’une balle et me retrouvé collé façon poster sur le premier mur qui s’interposera et en fait non. Le temps que je formule cette pensée, je suis déjà passé et… je trébuche avant de me vautrer lamentablement. Pas le temps de me lever, Landrau arrive, me marche dessus et se ramasse également, mais sur moi. Si le fait qu’elle se boise en beauté me met du baume au cœur, ramasser sa mitrailleuse sur le crâne et son corps sur le dos, ça je m’en serai bien passé ! Moralité, on apparaît de l’autre côté avec la même vitesse et position qu’au moment de franchir le vortex. Il faudra que je m’en rappelle et que je ne passe plus avant Landrau.

" Félicitations, Meunier, tu es arrivé en seul morceau et en plus tu n’as pas vomi. Moi la première fois, j'ai repeint mes rangers juste après être passé. "


" Ouais... Et les miennes aussi par la même occasion! Allez bouge de là Meunier, tu vas pas rester dans mes pattes toute la journée ! "

Landrau, la douceur faite femme... Et toujours le mot pour réconforter ce brave Kovatchev. Il me tend la main et m'aide à me relever alors que je titube, mon crâne me fait mal à cause de la minimi et je vois flou. Dois je vraiment lui dire que j’ai mon café croissant qui se la joue rebelle dans mon estomac pour lui aussi voir la planète sur laquelle mon équipe vient d’arriver ? Ah… Pas besoin de lui dire finalement. Note pour plus tard, penser à prendre un treillis de rechange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:46

Concurrent n°4 :

Introduction :

C’était avec de vieilles chaussures ressemblant plus à des pantoufles qu’à autre chose, un pantalon à rayures verticales retenu par des bretelles, un beau marcel blanc avec des auréoles sous les aisselles et un béret sur la tête que Robert Bidochon s’apprêtait à vivre un moment dont il se serait bien passé si sa femme Raymonde n’avait pas insisté lourdement comme elle savait le faire si souvent.

Depuis que les terriens avaient botté les fesses des vilains méchants de tout l’univers, la porte des étoiles était devenue un portail commercial et chaque voyage coûtait la peau du cul mais c’était le prix à payer pour vivre une sensation inoubliable. Robert et Raymonde n’était pourtant pas riche et cette dernière avait gagné une place en participant à un tirage des fromages Ronkipu alors elle était bien décidée à en faire profiter son mari en l’armant d’un panier à roulettes et d’un ordre de mission appelé ‘‘liste des courses’’ dans l’espoir qu’il trouve un Mammouth en route car cette espèce s’était éteinte sur Terre.

...

Les portes de la salle d’embarquement s’ouvrirent pour laisser entrer Robert et son accompagnateur rodé au passage par la porte, il avançait quasiment à reculons car l’angoisse montait en lui après la réunion d’explication qu’il venait d’avoir, comment un truc pareil était-il possible, encore un coup des chinois pour casser le marché de l’automobile français qu’il ronchonnait à voix basse dans sa moustache, il avait beau regarder le cercle mais seul ce qui lui avait été dit le perturbait car tant que l’horizon des évènements n’était pas formé, la porte n’était qu’un objet de décoration de mauvais goût pour lui. Pendant la rotation de l’anneau des coordonnées, il continuait à bougonner en se disant bien qu’on le prenait pour un imbécile alors que sa femme Raymonde était toute excitée en salle de contrôle, serrant ses deux mains comme en signe de fierté devant le héros du jour.

Enfin la vague apparut pour ouvrir le vortex, Robert fut surpris et bascula en arrière pour se retrouver sur les fesses en redoublant dans ses jurons, heureusement pour lui l’accompagnateur l’aida à se relever car ce n’était pas facile de le faire avec les deux guiboles tremblantes et ses yeux globuleux grands ouverts sur ce qui ressemblait à un liquide bleu et blanc brillant et ondulant comme la surface de la mer. S’il avait pu faire demi-tour, il serait déjà dans son canapé devant la télévision mais madame regardant la scène, il ne pouvait passer pour un peureux alors tant bien que mal et soutenu par le pauvre gars, il commença à entamer l’ascension de la rampe, le palpitant battant de plus en plus fort, il était mort de trouille et bafouillait des questions sans queue ni tête pour chercher à gagner du temps.

Allait-il s’évanouir avant d’entrer dans le vortex ou en y entrant, toujours était-il qu’il se cramponnait fermement à son petit chariot comme s’il pouvait le sortir de là par magie, mais qu’avait-il fait de mal pour mériter un tel supplice au point d’en transpirer à grosses goutes au point que l’accompagnateur ne savait plus par où le tenir. Il leva doucement son bras tremblotant pour toucher du doigt ce dans quoi on cherchait à le faire passer, cela avait un aspect aqueux qu’il répugnait car l’eau n’était bonne que pour se faire un pastis alors c’était une raison de plus pour ne plus avancer. Ne voulant pas passer une demi-heure comme ça, son guide le poussa légèrement dans le dos pour qu’enfin il entre dans le vortex où tout se passa très vite mais avec une grande intensité.

Ce couloir en goulot de bouteille de pinard n’aurait pas été mal vécu si cela avait été à l’heure de l’apéro dans son salon mais dans le cas présent, il avait mal au cœur dans ce looping géant digne des plus grandes attractions dans les parcs de loisirs et il avait la désagréable impression de perdre l’équilibre sans avoir rien bu, ah non ce n’était pas normal, l’ivresse sans liquide, ce n’était pas le genre de la maison mais s’il n’y avait eu que ça… Ses poumons subissaient une pression, on lui avait pourtant dit d’expirer avant mais ce mot n’était pas son dictionnaire personnel, quand à son bide, il était complètement retourné de façon imagée alors il pensait son heure arrivée en voyant la lumière blanche vers laquelle il se dirigeait bien involontairement, balloté comme du linge dans une machine à laver. Le paradis l’attendait, un bar géant où il pourrait se faire plein de potes et surtout se faire offrir des tournées, ce rêve allait peut être se réaliser grâce à la porte des étoiles, en tout cas il y croyait vu l’état dans lequel il était.

Robert arriva de l’autre côté, complètement hagard, ne sachant pas trop comment il tenait encore sur ses jambes puis en voulant doucement avancer sans pouvoir bouger les jambes, il commença à basculer en avant, semblant parti pour s’écraser à plat comme une crêpe avant que l’accompagnateur ne réussisse par on sait quel miracle à le retenir par les bretelles pour ensuite l’agripper par les épaules. Pépère était en train de passer par plusieurs couleurs du vin, d’abord le rouge puis le rosé et enfin le blanc, tout cela résultant d’une montée d’adrénaline, d’une perte d’orientation, d’un éveil des sens qui ne l’empêchèrent pas de repeindre les bottines de son guide. Il n’était pas prêt d’oublier ces sensations et d’un coup quelque chose lui sembla bizarre, lui était à l’agonie alors que l’autre type était frais comme une bibine sortant du frigo, il se dit qu’il s’était fait arnaquer avec une place en classe éco, il avait pris l’avion une seule fois dans sa vie car cette fois c’était comme une chute incontrôlable mais quand même contrôlée pour ne pas tomber, une explication que seuls les alcooliques pouvaient décoder car le Robert n’était pas à zéro gramme d’alcool dans le sang ce qui expliquait sans doute ce calvaire.

Quand il commença à gueuler comme un veau, c’était bon signe, il reprenait le contrôle toujours avec son panier à roulettes à la main lui servant de béquille, il ajusta son béret et avança en zigzaguant sans arrêter de grommeler en cherchant où ces cons avaient planqué le Mammouth, il avait des courses à faire et pour le moment il n’avait pas encore réalisé qu’il allait devoir repasser la porte pour rentrer à la maison…

PS : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, surtout avant de partir par la porte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 18:57

Concurrent n°5 :

Quelque mots de contexte...

Aux confins de la voie lactée, en des contrées encore ignorées par les cartographes, l'on trouve de riantes peuplades aux mœurs empreintes de justice. Ces nations indigènes prospèrent et se poseront un jour peut-être en concurrentes des Goaul'd et de l'humanité pour la domination de cette portion d'univers.

L'une des plus ébouriffantes ethnies de ces lieux oubliés de nos arrogantes représentations de la galaxie, n'est autre que celle des Dulciniens. Rien de moins que des hamsters anthropomorphes de la plus digne espèce. La toison soyeuse, le museau avenant, ces êtres délicieux n'avaient d'homme que la taille, le langage et la posture bipède. Ces mutants formaient jadis la société la plus pacifique qu'on eut vu par tout l'univers. Habiles bâtisseurs, ils laissèrent bientôt leur habitat rural rustique constitué de terriers et de galeries pour former d'imposantes agglomérations urbaines. D'aucuns, philosophes à leurs heures, regrettaient ce temps béni ou les Dulciniens communiquaient avec la nature et composaient des odes pastorales contant les amours de jeunes bergers sous le firmament des campagnes d'autrefois.

La vie de métropole a pourtant ses vices et le ver de la discorde ne tarda pas à s'immiscer avec sa sournoiserie coutumière dans la pomme de la brillante civilisation Dulcinienne.

Une première conflagration meurtrière au sujet d'un obscur trafic de graines hallucinogène mit le feu aux poudres. Chaque bourg s'arma plus que de raison et certains eurent l'audace criminelle d'aller jusqu'à ajuster des clous à leurs bâtons de bois. Les carnages se succédèrent durant des décennies et mère Vertu baigna longtemps dans le sang, les larmes, le sperme et les boulettes de crotte des Dulciniens laissant pour seul et unique vainqueur le décadent Père Immoralité et son habit souillé. (Ce sont là des allégories bien sûr)

Seul un être providentiel pouvait en cet instant remettre sur les rails de la réussite ce peuple au crépuscule de son âge d'or. Un héros sans nul autre pareil sortit de l'anonymat : Un chef de guerre grégaire guère connu naguère sinon dans les foires agraires. Guisolphe Oram, c'est ainsi qu'on le nommait, était un paysan-colonel. Menant une féroce rébellion face au bourgmestre local, il tapota un beau jour au hasard sur un socle antique placé devant l'anneau de pierre et, comble de diablerie, il traversa un mur d'eau qui apparut dans le cercle. Il reparut quelques heures après avec force lances qui crachent le feu qu'il distribua avec libéralité à ses sbires. Ainsi armés, les païens prirent le contrôle de tout les territoires Dulciniens et Guisolphe rétablit la paix et l'unité des siens.

Souverain gouvernant sans partage mais avec justice, Guisolphe en vint pourtant à trépasser, laissant béante la question de sa succession... Alors les torches de guerre s'allumèrent à nouveau, les femelles cachèrent leurs enfants dans les caves et le chaos installa son sinistre trône en cette contrée tourmentée, et son règne ne devait plus avoir de fin.

------------------------



Plus que quelques minutes à patienter pour le maître de roue Adelphrose Cléodule. Le preux Dulcinien jeta un œil inquiet au papier qu'il tenait dans sa main. Le bien-aimé despote Guisolphe avait consigné avec exactitude la combinaison qu'il tapota jadis pour se rendre en des mondes ou les autochtones possédaient des sciences de l'hécatombe, de la boucherie et de l'holocauste sans pareilles. Le roi n'en avait jamais dit davantage et avait cultivé le secret autour de cette péripétie. Le tombeau avait emporté son savoir avec lui et désormais, Adelphrose s'engageait dans l'inconnu le plus total. Du moins lui restait-il l'une de ces armes crache-flammes, si un quelconque barbare lui cherchait des noises, il lui en cuirait (et ce dans tout les sens du terme).

Après avoir accompli les manipulations nécessaires pour que la roue d'eau se forme, l'homme-hamster fut abasourdi de voir le kawoosh désintégrer un arbre centenaire. Inutile de préciser qu'à cet instant, la confiance qu'il portait en sa mission fut un tantinet ébranlée. Il scruta avec attention la porte et s'aperçut que tout était parfaitement calme. L'horizon des événements se mouvait comme un disque spectral.

Les terriens ignorent tout de ce qu'est un disque spectral, ces gandins! Incroyable non? Et pourtant véridique... mais revenons aux angoisses d'Adelphrose Cléodule, notre héros.

Voyant qu'il ne pourrait faire l'économie de traverser le mur à moins de vouloir décéder sans délai dans un monde en belligérance, un monde qui fut un havre de paix universel et auquel nul ne saura rendre un peu de l'éclat qu'il a enterré sous des tonnes de lugubres machinations, le Dulcinien fit montre de son ardeur et passa l'air farouche au travers du vortex...

Alors débuta l'expérience la plus singulière de sa brève existence. Il perçut tout d'abord un flash lumineux intense, une clarté aveuglante qui lui fit perdre ses repères les plus fondamentaux. Il se trouvait paradoxalement pourtant dans un environnement parfaitement sombre, un océan de ténèbres qui se déplaçait sous lui à une vitesse vertigineuse. Ce mouvement impromptu et incontrôlé eut le don de glacer le sang de notre ami médusé. Il tenta de remuer mais ses muscles ne lui répondaient plus. D'ailleurs il n'était plus maître de rien. Il se sentait glisser vers le néant le plus total. Le vide enserrait son cœur et son âme, jouet de l'univers entier, perdu pour le plaisir malsain de quelque être surpuissant qui régirait les destinées de toutes les créatures et bêtes qui peuplent l'univers.

Sa pensée fut perdue au cours du voyage. Elle vagabondait souvent déjà, quand il était un hamstereau, mais il lui paru clair que cette fois, elle ne reviendrait plus jamais éclairer son être. Il n'était plus alors que le jouet des sensations qui parcouraient son corps. Des vagues de froid le transperçaient comme si sa cage thoracique avait été constituée de volutes de fumée, comme si son pelage l'avait abandonné pour le laisser nu et désarmé face à la tempête.

Quelque secondes plus tard, une bourrasque de vent torride sortie tout droit des fours de l'enfer lui rendit son âme et ses facultés.

Les impressions et les perceptions se firent alors moins violentes, invariablement marquées du sceau de la mélancolie. Les senteurs de la tarte aux poires de la vieilles Euphrosine, le toucher du crâne glabre d'oncle Méphistolien, la vision des champs de topinambours en fleurs, la voix pénétrante du despote tant vénéré, le goût de l'avoine fraîchement récolté... Toutes ces réminiscences sensorielles se mêlaient en une symphonie consonante, un appel, une ultime exhortation de son monde de départ pour le faire rester en ses vertes contrées. Les forces qui conduisaient Adelphrose n'étaient pourtant pas soumises à sa volonté.

Le sable du temps semblait ne plus pouvoir s'écouler dans le sablier universel. Les secondes devinrent des siècles et toute sa vie repassa sous ses yeux si bien qu'il crut l'heure du trépas arrivée. Il n'eut pas été surpris le moins du monde de voir alors la figure blafarde de la faucheuse lui signifier que son passage chez les vifs s'achevait ici. Au moment ou ses ultimes espoirs le quittaient, il sentit une force irrépressible le catapulter à une vitesse ahurissante au milieu d'un espace infini constellé d'étoiles et de lueurs. Semblant suivre un couloir prédéfini, il fut obnubilé par l'éclat qui se dégageait de l'autre extrémité du passage vers laquelle il filait comme une petite pierre propulsée par un élastique (Oui je ne peux guère employer d'autre métaphore, le peuple que je présente étant rustre et inculte, la fusée lui est étrangère.)
Enfin le sieur Cléodule parvint au terme de sa traversée et son corps fut réassemblé à la sortie. La mort fut instantanée, le vide et la température de -273° eurent raison du vaillant Dulcinien. Son corps inerte et glacé dériva dans l'espace sans fin pour l'éternité. La porte des étoiles, sévère, regarda l'homme-hamster se perdre dans le néant. Le papier contenant le code d'activation erroné resta cloitré entre les mains durcies d'Adelphrose Cléodule et nul ne saura jamais si l'erreur était le fait de la mémoire défaillante de Guisolphe ou d'une manipulation maladroite de son jeune émule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 19:31

Fiou, que du bon, très dur de faire son choix... Wink

Bravo à toutes et tous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mar 20 Oct 2009 - 19:44

Mais non ce n'est pas dur, votez pour moi! Razz tu vois, c'est simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzanne Rigel
Scientifique
Scientifique
avatar

Féminin Nombre de messages : 5026
Age : 26
Date d'inscription : 19/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Sergent-chef / 154
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mer 21 Oct 2009 - 19:53

Chapeau à tous les participants ! cheers
Ça donne envie de la passer cette fichue Porte Razz

_________________



All I'm thinkin' about is you
Ain't nothin' in this world I can do about it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jael Psaum
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 31
Date d'inscription : 02/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Caporal-chef /55
Age du perso: 25 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mer 21 Oct 2009 - 20:48

Bravo à tous oui, c'est du grand art ^^ :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Andrews
Archéologue
Archéologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 711
Date d'inscription : 26/04/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG7
Grade / Niveau: Sergent/ 110
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mer 21 Oct 2009 - 21:16

Bravo bravo ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Hendel
Archéologue
Archéologue
avatar

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 10/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3
Grade / Niveau: Adjudant-chef / 312
Age du perso: 27 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Jeu 22 Oct 2009 - 10:26

bravo a tous!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Scott
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1353
Date d'inscription : 10/10/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG4 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 203
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Jeu 22 Oct 2009 - 12:04

Bravo à tous.

J'ai voté pour le 1, je le trouve très proche de la façon d'écrire de certains écrivains, j'avais vraiment l'impression de lire un livre de SF. Bien décris, fluide et sans en faire trop niveau vocabulaire. Bien joué.


Dernière édition par Christopher Scott le Jeu 22 Oct 2009 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insmv.forum-actif.net
Rakel Peleonor
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 10675
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 leader
Grade / Niveau: Major / 489
Age du perso: 20 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Jeu 22 Oct 2009 - 12:09

Félicitation à tous (je peux voter pour tout le monde? Razz )

_________________

Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n’en former plus qu’une. Elles dépendent alors à jamais l’une de l’autre. Elles sont indissociables et n’auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d’une de ces existences terrestres une moitié venait à se dissocier de l’autre, à rompre le serment qui les lie, les deux âmes s’éteindraient aussitôt. L’une ne peut continuer son voyage sans l’autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 26 Oct 2009 - 20:23

Pensez à voter si ce n'est déjà fait ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakel Peleonor
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 10675
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 leader
Grade / Niveau: Major / 489
Age du perso: 20 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 26 Oct 2009 - 20:32

Concurrent 3 Vu qu'il faut bien choisir quelqu'un, mais encore félicitation à tout le monde, le choix à été difficile (et oui mais j'ai pas le droit de voter, vilain forum actif !! )

_________________

Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n’en former plus qu’une. Elles dépendent alors à jamais l’une de l’autre. Elles sont indissociables et n’auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d’une de ces existences terrestres une moitié venait à se dissocier de l’autre, à rompre le serment qui les lie, les deux âmes s’éteindraient aussitôt. L’une ne peut continuer son voyage sans l’autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Mer 4 Nov 2009 - 20:58

Pas dernier vote ? Je clos lundi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 19:51

Le concurrent N°3 remporte donc le grand prix ! (grâce au vote de Rakel qui n'était pas pris en compte par le sondage)

Félicitations à Mathilde ! :bravo:


Les autres concurrents étaient :

Lewellyn (1)
James (2)
Laurent (4)
Jael (5)


Merci à tous pour votre participation et merci aux autres d'avoir voté ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilote Shika

avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG9
Grade / Niveau: ? / 104
Age du perso: 130 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 20:00

En même temps, c'était joué d'avance pour moi... mais je suis ravi d'arriver juste derrière Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakel Peleonor
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 10675
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 leader
Grade / Niveau: Major / 489
Age du perso: 20 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 20:03

Félicitation Mathilde ^^

_________________

Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n’en former plus qu’une. Elles dépendent alors à jamais l’une de l’autre. Elles sont indissociables et n’auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d’une de ces existences terrestres une moitié venait à se dissocier de l’autre, à rompre le serment qui les lie, les deux âmes s’éteindraient aussitôt. L’une ne peut continuer son voyage sans l’autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 21:49

Ah bah mérchi bocu! Kedémossion! Je voudré dabor re maircier mon colecteur dortografique sanki je ne seré pas la au jour du i, mamuse queue je art celle et pour finir, ma môman parskil faux toujour re maircier sa môman! dé solé pour lait fôtes, mon colecteur et an paine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilote Shika

avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG9
Grade / Niveau: ? / 104
Age du perso: 130 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 21:51

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Parray
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 4775
Date d'inscription : 11/04/2008

Dossier du personnel
Equipe: SGC / militaire / -
Grade / Niveau: Général /-
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   Lun 9 Nov 2009 - 22:37

lol!
Citation :
mon colecteur dortografique
Ce serait à ressortir ça... "dis donc, toi, tu n'aurais pas oublié ton colecteur dortografique ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours "le passage de la porte" venez voter !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Concours "le passage de la porte" venez voter !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Accueil :: Table ronde :: Bonus RP / Aide au RP / Concours-