La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah De Robien

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 09/05/2010

Dossier du personnel
Equipe: SGC/Militaire
Grade / Niveau: Soldat / 0
Age du perso: 22

MessageSujet: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Mar 11 Mai 2010 - 9:26

Sarah continua de suivre le Général à l'extérieur de la base.
Elle mourrait d'envie de savoir pourquoi il l'emmenait au camp d'entraînement.
Et si c'était vrai..
Des idées totalement saugrenues naquirent dans l'esprit de la belle qui secoua la tête avant de dire intérieurement:

*Arrête de t'inventer des histoires Sarah, tu va finir par devenir folle*

Une fois hors de la base, dans le parking, le plus gradé de la base où Sarah exerçait se retourna et prit alors la parole:

Bien De Robien, vous avez rendez-vous à 14h30 précise à la base qui se trouve...

A ce moment, il sortit une carte et lui montra l'emplacement. Sarah acquiesça tandis que le Général la saluait pour retourner vaquer à ses occupations.

*Il pouvait pas le dire plutôt lui! Je ne suis même pas prête!*

Elle retourna rapidement dans ses quartiers prendre une douche, s'arranger un peu, mettre une tenue propre et des rangers parfaits pour l'entraînement.
Elle se regarda rapidement dans le miroir avant d'afficher une mine satisfaite:

*Allons Soldat De Robien, allons y*

Elle commença à mimer la démarche aristocratique des plus grand hommes politiques lorsqu'elle regarda sa montre:

*Quoi? 14h déjà?Oooh va falloir te dépêcher là*

Elle courut à l'extérieur de la base et enfourcha sa moto, une belle Yamaha bleu métallisée. Ben quoi?
Elle allait pas la prendre en rose! Ce n'était pas parce qu'elle était une fille que c'était une raison pour se comporter à la mode de Paris Hilton!

Elle démarra et roula durant une demi heure environ lorsque la base, indiquée plus tôt par le Général, apparut devant ces yeux.
Elle scruta alors l'endroit autour d'elle:

*Mouai pas super tout ça j'ai vu mieux, c'est un peu..vide cet endroit*

Elle s'arrêta, descendit de sa moto, et se dirigea droit vers l'entrée de la fameuse base. Elle s'adressa alors au gardien face à elle:

Hum euh excusez moi j'ai été convoquée à 14h30 pour euh et bien un entraînement.

La jeune femme se trouvait l'air ridicule à ne pas savoir quoi dire. Elle ne savait même pas pourquoi elle était là d'ailleurs.

Votre nom s'il vous plait?

Soldat De Robien.

Le militaire la regarda de la tête au pied avant de poursuivre:

Très bien, je vais de ce pas chercher votre entraîneur.

Sarah acquiesça et décida de parler avec l'autre militaire qui se trouvait là afin de tuer le temps de l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 43
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Mar 11 Mai 2010 - 19:11

Spoiler:
 
Tiens, ça faisait longtemps !
C'était amusant de voir qu'on lui confiait encore des bleus à tester après tous ceux qu'il avait déjà fait fuir et abandonner, et surtout après ces soucis mentaux. D'ailleurs, le docteur Drogon ne put s'empêcher d'avoir un sourire sadique qui s'afficha sur son visage au moment où il posa les yeux sur la photographie attachée au dossier avec un trombone. Belle plante qu'il avait à défolier là !
Après tout ce qu'il avait vécu et subit, et après les derniers évènements, il s'était promis de se contenter de ces instants pour jouer les sadiques avec les filles. D'ailleurs, c'était un peu sa façon de ne pas se défouler sur d'autres, notamment les plus proches personnes qui l'entouraient.
Se laissant aller aux doux souvenirs, il se remémora la dernière nana qu'il avait eu en entrainement. Cette nouille avait abandonné pour avoir subit un gros bleu sur sa poitrine. Une militaire qui chialait devant un flashball, franchement : quelle décadence !

Feuilletant rapidement le dossier de la nouvelle potentiel, il constata qu'elle avait au moins le mérite d'avoir fait quelques études et commença à imaginer un de ses plans foireux pour la faire tourner en bourrique. Un petit coup de fil plus tard, s'entretenant directement avec un quelconque général sans envergure, tout était paré, et il n'avait plus qu'à attendre.
La blonde avait reçu l'ordre de se rendre dans une base différente de la sienne pour y subir un entrainement dont elle ne savait rien et seule, qui plus était. Arrivée légèrement en retard, on la fit entrer sur un terrain d'entrainement où l'attendait un vieux Berlier bâché, qui devait avoir été retapé à plusieurs reprises ces dernières années.
L'homme qui l'avait fait entrer la fit alors grimper à l'arrière et lassa l'ouverture en sorte qu'elle se retrouve dans le noir le plus total. C'était la seule chose qu'il avait à faire, la seule dont il avait été informée aussi, d'ailleurs !

Spoiler:
 

Après quelques minutes d'attente, elle sentit l'engin bouger légèrement alors qu'une porte s'ouvrait et se refermait, puis le moteur démarra. Le terrain peu carrossable jusqu'à la sortie fit bringuebaler la militaire en tous sens avant que la route de bitume ne la stabilise enfin et que le camion prenne un rythme de croisière.
Le léger filet de lumière qui passait l'entre-deux bâches à l'arrière de la benne s’estompa lentement à mesure que les heures de routes défilaient. Bientôt, elle ne voyait même plus suffisamment pour pouvoir lire l'heure sur sa montre bracelet. Ignorant ce qui lui arrivait, Sarah devait commencer à se demander ce qu'on lui réservait et où on pouvait bien la conduire ainsi.

Elle fut alors à nouveau secouée en tous sens alors qu'elle entendait la pluie battre sur la toile au dessus de sa tête. Obligée de s'agripper fortement au banc dur sur lequel elle se massacrait le postérieur depuis plus de six heures, elle sentait l'engin tourner et changer régulièrement de direction. Des bruits de frottements se firent alors entendre de part et d'autre tandis que les ornières s'avéraient de plus en plus nombreuses sous les roues du mastodonte motorisé.

Enfin le véhicule s'immobilisa, alors que le moteur tournait toujours, et elle entendit la porte s'ouvrir et des pas claquer dans les flaques boueuses du sol autour de l'engin. Bien qu'elle n'y voyait pas grand chose, elle remarqua qu'on ouvrait l'ouverture arrière, puis quelqu'un alluma une torche puissante qu'on lui braqua dans les yeux. Le chauffeur lui maugréa vaguement de sortir et referma la bâche sans un mot ni se laisser voir.
Quand il eut terminé, il remonta dans son camion, ouvrit la fenêtre et cria :


« Ah, j'allais oublier... Vous devez trouver la cabane où vous attend votre instructeur. Vous avez trente minutes ! Si vous ne la trouvez pas à temps, non seulement vous rentrez à pied, sur environs cent kilomètres, mais en plus vous êtes recalée ! Astalavista, Baby ! »

Le camion repartit alors sans lui donner la moindre chance de comprendre.
La nuit avait commencer à tomber et la pluie battante embourbait la militaire sans même qu'elle n'ait à bouger. Elle se trouvait dans une forêt assez dense et aux reliefs chaotiques, sans aucun point de repère ni matériel, absolument aucun indice de ne présentait à elle pour trouver la dite cabane qu'elle était sensée rallier en trente minutes à peine...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Sarah De Robien

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 09/05/2010

Dossier du personnel
Equipe: SGC/Militaire
Grade / Niveau: Soldat / 0
Age du perso: 22

MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Mar 11 Mai 2010 - 21:41

Le militaire revint alors peu après et la conduisit sur le fameux terrain d'entraînement. Seulement... Elle n'eut pas à courir et à se faufiler entre des barbelés, on la fit entrer dans un camion baché, et sans qu'elle n'ait vraiment pu comprendre quoique ce soit elle se retrouva dans le noir.

*D'accord d'accord mais c'est quoi ce bazar?*

Le camion démarra alors et elle se sentie secouée de toutes part. Un terrain très chaotique certainement.
Et puis, peu après elle se retrouva dans le noir complet. Bon sang c'était décidément incompréhensible!
Et durant six heures, elle continua de se faire balloter en tout sens tandis qu'une multitude de questions se bousculaient dans sa tête. Et comme si cela ne suffisait pas, il pleuvait!
Pas qu'elle n'aimait pas la pluie, mais le bruit de cette dernière sur la bâche au dessus de sa tête lui était presque insupportable.

Elle n'avait pas peur, mais elle était simplement curieuse.
Elle songea à son ex, à ses amis, au Général, à l'aspect que pourrait avoir son entraîneur. Serait-il charmant? Ce pourrait être marrant!
Et puis.. Aïe! De temps à autre, elle avait droit à une glissade qui lui faisait se retrouver la tête contre le mur.. Super comme voyage!
Elle avait la nette impression de n'être qu'un vulgaire sac de patate que l'on va traiter avant de le mettre en rayon à Auchan!
Et pour tuer le temps, elle s'amusa à deviner où tomberait la prochaine goutte d'eau..
Heureusement que personne ne la voyait, sinon on la prendrait vraiment pour la première des imbéciles! A un moment, elle tomba du banc alors qu'elle essayait de s'endormir et se retrouva les quatre fers en l'air. Finalement, elle avait l'impression d'être dans une série télé. Et la situation lui paraissait tellement comique qu'elle se surpris à rire toute seule.

*Non Sarah, tu n'es pas folle*

Alors que cette fois, elle imaginait une fille qu'elle détestait en punching ball et s'imaginait la façon de taper le plus fort possible, le véhicule s'immobilisa et le chauffeur du camion pointa sur elle une torche.

*Il peut pas faire attention celui là!*

De plus, elle avait été dans le noir un bon moment alors se prendre de la lumière en plein visage de manière soudaine n'était pas très agréable. Le chauffeur bourru lui intima de sortir, ce qu'elle fit sans se faire prier deux fois. Puis, il remonta dans son camion et ouvrit la vitre avant de lui crier de cette voix bourrue tout bonnement impolie:

« Ah, j'allais oublier... Vous devez trouver la cabane où vous attend votre instructeur. Vous avez trente minutes ! Si vous ne la trouvez pas à temps, non seulement vous rentrez à pied, sur environs cent kilomètres, mais en plus vous êtes recalée ! Astalavista, Baby ! »


Sarah regarda, cet homme qu'elle considérait comme le roi des imbéciles s'éloigné au volant de son camion miteux tandis qu'elle marmonna à elle même:

Je suis pas ton bébé, et si je te revois ça risque de chauffer pour ton derrière mon vieux!

Elle resta là dix secondes à analyser à toute vitesse la situation dans son cerveau. Elle se trouvait là au milieu d'une forêt, il commençait à faire nuit, il pleuvait et elle devait trouver son entraîneur!
Elle commença à marcher et senti que le sol était plutôt mou sous ces pas..

*Et en plus le sol est boueux, manquait plus que ça!*

Elle attacha ses cheveux en une queue de cheval et se mit en marche, bien décidée à trouver la fameuse cabane. La jolie blonde réfléchit encore.

*Si j'étais un entraîneur à moitié fou, où est ce que j'irai me cacher?... Au centre de la forêt!*

Sur ce, elle se mit en quête de trouver le centre, ce qui n'était pas facile sachant qu'elle se trouvait déjà dans la forêt. Elle décida de la faire en courant, elle gagnerait du temps. Heureusement que c'était une bonne joggeuse! Au bout de dix minutes de course, elle glissa dans une marre de boue et s'étala de tout son long..

*Ah et m.. Il va me le payer l'entraîneur!*

Maudissant celui qu'elle ne connaissait pas encore, elle se releva, sa tenue toute boueuse, et reprit sa course. A plusieurs reprises elle eut l'impression de tourner en rond. Mais à un moment, elle bifurqua dans une autre direction et sentit que le sol commençait à être plus sec sous ses pieds et il faisait encore plus sombre qu'avant. Elle atteignait le centre de la forêt! Elle accéléra l'allure et se retrouva dans la clairière centrale.

*Bon c'est surement dans le coin*

Elle scruta les alentours autour d'elle tandis qu'elle crut apercevoir un tas de bois.
Elle se dirigea vers ce dernier, et quelques mètres plus loin, elle découvrit la fameuse cabane. Une cabane de bois un peu miteuse mais enfin elle s'en fichait. Dans sa tête, elle évalua le temps qu'elle avait mis pour arriver jusque là...

*Environ 26 minutes plutôt pas mal*

Elle toqua alors à la porte de la cabane qu'elle avait cherché pendant un peu moins de trente minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 43
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Mer 12 Mai 2010 - 17:45

Spoiler:
 
Un peu essoufflée et couverte de boue, la recrue était tout de même parvenue jusqu'à la porte de la cabane. Tout était toujours aussi sombre, et il avait fallu pas mal de temps à ses yeux pour distinguer vaguement quelque chose dans l'obscurité désormais totale et sous la pluie battante, tombant de plus en plus dru !

La seule réponse qu'elle obtint fut l'explosion d'une dizaines de balles de peinture autour d'elle, frappant le mur et la porte, et venant jusqu'à la toucher à la cuisse en y causant un beau bleu et en déposant une superbe tâche jaune fluo sur le pantalon de treillis de Sarah.

Que lui arrivait-il ? Pourquoi lui tirait-on ainsi dessus ? Cela faisait-il parti de l'entrainement ? C'était de plus en plus bizarre !
Si elle tentait d'entrer dans le bâtiment, ce serait sans succès, la porte étant verrouillée et aucune fenêtre n'y apparaissant. Si elle cherchait un couvert rapide, elle repèrerait immédiatement les racines apparentes et terreuses d'un gros arbre récemment tombé, sans doute lors d'une tempête ou d'un orage, et qui ne se trouvait qu'à quelques mètres derrière elle.
Une fois à l'abri, ne serait-ce que le temps de comprendre ce qui lui arrivait, elle remarqua la présence au sol d'un traceur de Paintball chargé. Il s'agissait, pour les connaisseurs, d'un PMI VM68 magnum customisé à alimentation CO2 avec un réservoir de cent quatre vingt billes. Chacune était chargée d'une peinture fluorescente de la même couleur que celle qui avait éclaté sur son postérieur. Quand elle s'en servirait, elle remarquerait rapidement son poids relativement énorme – environs deux kilogrammes plus la bouteille de gaz – ce qui le rendait peu maniable, et qu'en plus son canon lisse présentait un léger défaut d'alignement, ce qui avait tendance à faire dévier les projectiles sur la droite de la cible. Le lanceur était équipé d'un viseur à point rouge et pouvait tirer à une vingtaine de mètres, au delà la précision devenant quasiment inexistante. Qui plus était le vent n'aiderait pas à ajuster une cible sans que la masse dérisoire – alliée à la faible vélocité – de la bille n'en soit influencée. Et, comme si les choses ne suffisaient pas, ce modèle de lanceur avait un défaut de décompression qui faisait exploser les billes dans le canon et se produire un son digne d'une mitrailleuse quand les tirs se montraient trop rapprochés et la fraicheur ambiante trop présente. Là, nettoyer le canon dévissable s'avèrerait indispensable pour pouvoir continuer à l'utiliser, sans quoi tous les projectiles suivant subiraient le même sort. À cet effet, une tige de plastique munie d'un embout de néoprène était fixée au canon...

Spoiler:
 

Le temps de découvrir la présence de cet attirail peu commun, Sarah entendit un craquement suivit d'une voix s'élevant dans la nuit.


« Ce n'était qu'un coup de semonce ! Désormais je vais utiliser un flashball. Je te laisse imaginer l'état de ton joli petit cul si je te touche à nouveau...
Je vais te donner la règle du jeu. Si tu ne la comprends pas ou ne la suis pas, tu peux rentrer directement jouer à la poupée !!! »


La voix se tut quelques instant, le temps de changer de position et de laisser à la recrue potentielle le temps nécessaire à l'intégration d'autant d'informations simultanées dans une petite tête de blonde.

« Il y a une route à huit kilomètres au nord de ta position, fillette ! Si t'ignores où est le nord, je m'en bats royalement les couilles !
Tu vas devoir courir jusqu'à la route et l'atteindre sans te faire toucher plus de trois fois !
Sur le trajet, il y a une quarantaine de cibles à toucher, de petits ronds blancs fixés çà et là dans la forêt. Bien entendu, ils ne sont pas alignés, ce serait trop simple !
Si tu en manques plus de cinq, tu rentres à pied ! Attention, tu n'as que centre quatre vingt billes de peintures...
Bonus : si t'arrives à me toucher avant que je ne te dégomme le fion, je te laisse trente seconde d'avance avant de reprendre la poursuite. Pour le moment, rien à faire, je te talonnerai de si prêt que tu sentiras mon souffle te réchauffer ton petit cul blanc !
Dernier détail, tu as moins de deux heures à compter de cinq...
Quatre...
Trois...
Deux...
Un...
Maintenant ! GO GO GO GO... »


Se faire toucher trois fois, elle était sans doute loin de le désirer aux sues de la réputation du flashball, et déjà le premier projectile n'avait pas été des plus agréables...
Bien qu'elle entendait la voix et les craquements des mouvements de son entraineur, elle n'avait encore pas réussi à le voir, mais elle se doutait qu'il ne devait pas être à plus de dix mètres de sa position. Elle se devait désormais de se saisir de son lourd attirail et trouver le nord pour partir au pas de course sans se faire toucher immédiatement, ce qui l’assommerait sans doute un moment...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Sarah De Robien

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 09/05/2010

Dossier du personnel
Equipe: SGC/Militaire
Grade / Niveau: Soldat / 0
Age du perso: 22

MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Sam 15 Mai 2010 - 9:49

Sarah émit un petit cris de surprise lorsque plusieurs balles de peintures surgirent de nulle part autour d'elle, l'une d'elle venant même se ficher dans sur sa cuisse.

*J'étais déjà pas assez sale comme ça il a fallu qu'on me rajoute du jaune fluo*

La jeune femme tenta de se réfugier dans la cabane mais c'était verrouillé. C'était quoi ce cirque au juste? Elle n'était tout de même pas venue ici pour jouer les clowns de service! Elle devait s'abriter quelque part. Scrutant les alentours, elle repéra sans peine un arbre effondré sur le sol. Elle alla se réfugier en courant dans son abris, et remarqua un Paintball, le PMI VM68. Elle s'empara de l'arme mais ne s'attendait pas à ce qu'elle soit aussi lourde! Elle regarda alors l'objet sous toutes ces coutures: Ohh non, canon mal aligné, défaut de compression.. D'accord, ce fameux entraîneur se moquait d'elle! Elle s'empara de la tige de plastique à l'embout de néoprène à côté d'elle et nettoya avec soin le canon.

*Ce sera déjà plus facile comme ça*

Soudain, Sarah entendit un bruit suspect suivi de:

« Ce n'était qu'un coup de semonce ! Désormais je vais utiliser un flashball. Je te laisse imaginer l'état de ton joli petit cul si je te touche à nouveau...
Je vais te donner la règle du jeu. Si tu ne la comprends pas ou ne la suis pas, tu peux rentrer directement jouer à la poupée !!! »



*D'accord, manquait plus que ça on va jouer au chat et à la souris!*
La voix reprit:


« Il y a une route à huit kilomètres au nord de ta position, fillette ! Si t'ignores où est le nord, je m'en bats royalement les couilles !
Tu vas devoir courir jusqu'à la route et l'atteindre sans te faire toucher plus de trois fois !
Sur le trajet, il y a une quarantaine de cibles à toucher, de petits ronds blancs fixés çà et là dans la forêt. Bien entendu, ils ne sont pas alignés, ce serait trop simple !
Si tu en manques plus de cinq, tu rentres à pied ! Attention, tu n'as que centre quatre vingt billes de peintures...
Bonus : si t'arrives à me toucher avant que je ne te dégomme le fion, je te laisse trente seconde d'avance avant de reprendre la poursuite. Pour le moment, rien à faire, je te talonnerai de si prêt que tu sentiras mon souffle te réchauffer ton petit cul blanc !
Dernier détail, tu as moins de deux heures à compter de cinq...
Quatre...
Trois...
Deux...
Un...
Maintenant ! GO GO GO GO... »


Le Nord.. Sarah scruta le paysage autour d'elle. Elle repéra rapidement le rayon de lune se refléter sur un objet luisant. Une cible? Et si ça l'était c'était sans aucun doute la direction du Nord. Elle commença à courir tout en grommelant:

Tu me le paieras qui que tu soit. Et mon petit cul comme tu dis n'est pas blanc.

Bon elle devait trouver des cibles rondes tout en évitant de se faire botter le derrière par l'autre enfoiré. Tâche ardue certes, mais pas impossible, loin d'être impossible. L'objet qu'elle avait repéré plus tôt était bien une cible. L'arme déviant les balles vers la droite, elle devrait l'orienter un peu plus sur la gauche que d'habitude. Elle tenta de faire selon sa stratégie mais manqua de peu sa cible.

*Tant pis ce sera pour la prochaine*

A ce moment elle du se jeter au sol, sentant l'une des balles lancées par l'entraîneur.

*Ca tu va me le payer!*

A ce moment elle se mit à courir toujours en direction du Nord. La lune éclairait plutôt bien l'endroit et soudain elle eut une idée. Sans s'arrêter de courir, elle se jeta à terre sur le côté et tira en direction de la position où elle s'était trouvée. Elle avait m^me orienté l'arme comme elle se l'était promis plus tôt. A ce moment il lui sembla entendre un juron mais elle ne savait ce qu'il signifiait. De toute façon, elle verrait bien en arrivant. Elle repris sa course de plus belle et trouva une cible plus loin sur la droite. Cette fois, elle fit attention et tira en plein dans le mille.

*Wouah bien joué ma vieille!*

Elle continua encore à courir jusqu'à la prochaine cible et elle dut s'y reprendre à quatre fois pour la toucher. Et elle même se fit toucher par son entraîneur à la jambe droite. En cette instant cette dernière commençait à la lancer horriblement.

*Alors la tu va le regretter*

Tout en continuant à courir, bien que sa jambe droite lui était un peu endolorie, elle se retourna et tira une fois de plus vers l'arrière. Elle ne réussit pas à avoir les quatre cibles suivantes, sentant son entraîneur trop près derrière elle.
Elle manqua également de se casser la figure, faute d'une racine qui dépassait un peu trop du sol. Voila une demi heure maintenant qu'elle courait, mais elle décida d'accélérer un peu l'allure pour semer son poursuivant.
Après tout, il était fort probable qu'elle soit plus jeune que lui et donc plus en forme. Elle visa de loin la prochaine cible et réussi à l'avoir. Elle croisa d'autres cibles qu'elle rata et puis certaines qu'elle réussit à avoir.
Pour le moment, elle avait touché 18 cibles, s'était fait touché une fois sur la jambe droite, avait tenté à deux reprises de toucher son poursuivant et espérait accessoirement avoir réussi à le toucher au moins une fois, elle avait manqué de tomber en trébuchant sur une racine, elle était sale et essoufflée. Cool n'est ce pas? Bon c'était pas tout mais le plus dur restait encore à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 43
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   Mer 19 Mai 2010 - 15:58

La petite blonde paraissait avoir un peu de mal à viser en situation de stress, ce qui était plutôt de mauvaise augure concernant une militaire. Qui diable avait pu penser qu'elle serait efficace et digne d'entrer au SGC ? Il y avait de quoi se le demander, surtout dans l'esprit du sergent-chef Drogon, qui se demanda soudain si la barre n'était définitivement pas trop haute pour cette gazelle !
Elle tira alors sur lui, tandis qu'il avait légèrement perdu sa concentration, et s'en maudit à haute voix alors qu'il essuyait son masque de protection en laissant quelques précieuses secondes d'avance à la recrue potentielle.
Il reprit alors sa course, ses grandes jambes et sa rapidité lui permettant de rapidement la rattraper tout en évitant les ronces et embuches naturelles du paysage. Il continuait à s'interroger sur l'efficacité de la jeune-femme.
La confirmation de ses doute lui en fut donner en parvenant à la toucher assez rapidement, celle-ci subissant un nouveau bleu à la jambe, bien plus douloureux et important que le précédent, celui-ci. Qui plus était, elle manquait vraiment beaucoup de cibles, beaucoup trop sans doute, mais qu'importait ! La traque n'en était qu'à ses balbutiements et elle le canardait à nouveau.
Cette fois, il s'y attendait et ne broncha pas quand elle le toucha à la jambe ! Elle pourrait alors s'inquiéter tout son saoul sur la distance à laquelle se trouvait son poursuivant, ce qui était des plus jouissif pour Lewellyn.

Elle avait désormais accéléré gagnant un maigre terrain qu'il parviendrait sans mal à reprendre sur elle. Ne tirant plus, il se contentait de la poursuivre et, quand elle dut faire un petit détour pour aller viser une cible un peu excentrée, il en profita pour couper sur le parcours et passer devant elle. Au même moment, la pluie battante reprit de plus belle, masquant les derniers rayons de lune et camouflant les sons plus habituels de la forêt nocturne ! Cette fois, elle n'entendait même plus les pas de son poursuivant, ce qui devait la mettre dans un état d'anxiété complet et la déstabiliser, sans doute, au moins un peu. Lui attendait trois cent mètre plus loin, camouflé entre deux arbres portant chacun une cible. Pour les toucher, et aux vues du terrains et de la végétation, elle était obligée d'approcher à moins de dix mètres pour avoir la moindre chance de les atteindre, et ce moment était donc parfait pour l'instructeur !

Il prit ses appuis et resta parfaitement immobile dans sa tenue de camouflage, visant tranquillement sa proie pour être parfaitement certain de la toucher où il le désirait. Quand elle fut enfin à porté, il ajusta son tir et pressa la détente ! Un bruit sourd se fit alors entendre au moment où la boule de caoutchouc sortit de son canon, mais la cible n'avait pas le temps de réagir que déjà elle se retrouvait frappée en pleine poitrine. Le souffle coupé, elle manqua de s'évanouir, autant par le manque d'air que par la profonde douleur liée à la proximité de l'origine du projectile ! Elle était incapable de réagir alors, et Lewellyn – complètement excité cette fois d'avoir réussi un si beau coup et de l'avoir blessé sur un des symboles même de sa féminité, et sans doute aussi de sa fierté – courut reprendre de l'avance pour se poster un kilomètre plus loin.

Sarah avait maintenant quelques minutes pour reprendre son souffle et ses esprits, puis se devrait de reprendre sa course éperdue, sachant pertinemment désormais que son poursuivant avait pris beaucoup d'avance sur elle, et pourrait à loisir lui tendre de nouveaux pièges aussi désagréables...

Quand elle arriva au niveau de sa nouvelle embuscade, il visa cette fois le bras porteur, puis repartit de plus belle prendre de l'avance. Au prochain piège, il resta bien droit et visible au milieu du parcours. Bien sûr, si elle n'était pas parfaitement attentive, son immobilité le ferait une nouvelle fois passer inaperçu malgré sa grande taille, mais il lui demeurait une chance de le toucher où elle voudrait, même s'il était très bien protégé contre les désagrément d'un tir de paintball (masque, coquille, protèges articulations...).

Elle aurait ensuite à achever le parcours qui lui laissait encore plus d'un kilomètre à effectuer au pas de course pour atteindre la route, sans plus de réels problèmes dans cette partie. Mais, en arrivant sur l'asphalte, elle vit son recruteur, debout devant elle, masque toujours plaqué sur le visage, et avec un récipient opaque et cylindrique dans la main.


« Vous n'êtes vraiment pas douée, bidasse !
Attrapez ça ! »


Il lui lança alors le cylindre qui contenait une recharge de billes. Celui-ci avait atterrit devant elle, dans une grosse flaque d'eau boueuse – qui ne pénétra pas le récipient bien hermétique – et elle put alors voir que la route était en bien mauvais état. Qui plus était, les traces montraient les passages de véhicules militaires. Elle devait donc se trouver en plein cœur d'un terrain d'entrainement gigantesque. Aucune chance de tomber sur un civil égaré ou de déboucher sur des habitations...

« Voilà de quoi recharger ton lanceur !
Ton calvaire ne fait que commencer, hahaha !
Tu vas continuer à courir dans cette forêt-ci, de l'autre côté du chemin, et tu auras à parcourir la même distance en moins de deux heures trente !
Pas de cible à toucher, cette fois, en dehors de moi et de quelques soldats éparpillés de-ci de-là dans les bois pour te mener la vie dure !
La difficulté ? Des mines ! Le terrain est miné régulièrement avec des claymores à plâtre et quelques fausses dissimulées. Sans compter que je vais te coller au cul une nouvelle fois, poupée ! T'as intérêt à le bouger rapido, sinon je vais venir en profiter pour regarder tes bleus de plus prêt, et estime toi heureuse que je te fasse pas courir en sous-vêtements comme la dernière ! Allez, casse-toi !  »


Il resta alors là, les bras croisés, et observa le départ de la militaire, lui laissant deux minutes d'avance, puis il s'élancerait à sa poursuite.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[lewel] Entraînement de Sarah (Absente -> début juillet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Camp d'entrainement :: Entrainement des recrues :: Entrainements abandonnés-