La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission 070 - SG1 : Découverte fatale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 19 Sep 2010 - 9:45

Moins d’une heure avant le départ, SG1 était déjà en salle d’embarquement, en bas de la rampe d’accès à la porte, s’occupant comme ils le pouvaient, que ce soit en veillant les uns sur les autres que leur équipement était bien attaché, ça pouvait aussi bien être dans un silence pesant comme être rythmé par une conversation pour rappeler les instructions ou s’encourager. C’était un moment spécial qui n’appartenait qu’à SG1 et personne ne souhaitait les interrompre, à part peut être le soldat qui arriva en provenance du monte-charge en conduisant le T.T.M. (Transporteur Terrestre Mobile) plus simplement appelé mulet et non M .A.L.P. comme certain pouvait en faire l’erreur, ce dernier n’étant pas fait pour stocker.

Une minute avant que tout se mette en mouvement, le Lieutenant Lavaux vint se placer le long de la vitre de la salle de contrôle pour annoncer le moment tant attendu :

« SG1, êtes-vous prêt ? Bien, nous lançons le processus »

Le temps était maintenant rythmé par les chevrons qui s’allumaient les uns après les autres jusqu’à l’apparition de l’horizon des évènements, à ce moment la, le Lieutenant donna le feu vert :

« Vous avez l’autorisation de passer la porte des étoiles, il n’y a pas de changement à votre point d’arrivé, la rotation à 360 degrés de la caméra du MALP n’a rien révélé de plus, bon voyage et bonne exploration SG1 »

Tout était entre les mains du leader à présent, il devait prendre le relais pour mener ses trois coéquipiers dans une nouvelle aventure en faisant en sorte de penser à tout pour anticiper et ne rien oublier.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Effectivement, rien n’avait changé de ce que le MALP avait annoncé par ses images et relevés, les alentours de la porte étaient paisibles, une légère brise faisait onduler les feuilles qui de ce fait jouaient avec la lumière pour créer une atmosphère reposante que des oiseaux accompagnaient de chants mélodieux… Bienvenu à Bisounoursland aurait-on presque pu dire si des situations identiques ne s’étaient pas déjà soldées par de mauvaises surprises.

Le vortex se désactiva de façon tout à fait habituelle, laissant l’équipe seule au milieu du sous bois pour faire ce pour quoi elle existait : Explorer.

Le leader de ce groupe avait les cartes en main pour s’organiser comme il le souhaitait, le DHD était bien propre pour un endroit peu fréquenté par des personnes capables de s’en servir, nul doute que cette constatation n’allait échapper à l’esprit vif du Docteur Drogon, de même que Damien pouvait de son oeil attentif repérer une zone où la terre mêlant feuillages et brindilles mortes n'avait rien de naturel, partant à travers la forêt tel un lieu de passage camouflé tant bien que mal.

Quelques minutes passèrent après ces constatations, un craquement sec venant d’un fourré à une quinzaine de mètres mit fin soudainement aux supputations des uns et des autres, il y avait quelque chose qui s’y trouvait et lorsque les regards se portèrent dessus, la silhouette d’une gamine s’en dégagea pour courir et fuir à travers bois en criant un truc ressemblant à ‘’Kree shara'ka chaapa’ai’’ mais pas très bien articulé du fait de son affolement.

Il était vrai que les têtes de Lewellyn et de Franck pouvaient faire peur mais peut être pas à ce point la ! En tout cas un problème s’annonçait car la fillette allait rameuter du monde, pourtant contre toute attente elle trébucha et tomba avant de se mettre à pleurer car ses deux genoux qui saignaient légèrement lui faisaient mal mais essayait quand même d'avancer au sol en s'aidant de ses deux petits bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 19 Sep 2010 - 11:44

Depuis tout ce temps, Franck commençait à s'ennuyer. Le manque d'action était bien présent chez l'artilleur qui à son goût, n'a pas fait pété de structures depuis bien longtemps. Il ne faisait rien d'intéressant dans ses quartiers à part se rappeler de toutes les paroles et les avertissements qu'on avait formulé à son attention. Il est possible que Franck avait fait une gaffe mais cela aurait-il pu vraiment lui coûter la vie? Il n'y croyait guère, refusant d'admettre son comportement irresponsable. Tout de même, il devait se tenir à carreau pour éviter une descente fulgurante de son leader qu'il commençait à nettement apprécier. De plus, depuis l'évènement, personne n'ose lui dire mot et semble lui jeter des regards noirs. Mullet fut convoqué avec SG1 en salle d'opérations. La mission avait l'air clair. Rien de bien méchant. Peut-être rentrerait-il en un seul morceau, pensa-t-il avec ironie. Faisant comme si de rien n'était et ignorant un moment ses équipiers, Franck se rendit dans la salle d'embarquement, après être passé dans la salle d'armurerie. Dans celle-ci, il prit son fameux benelli et son équipement habituel. Toutefois, il comptait ne pas repartir avant d'avoir laissé soit un gros trou soit une marque de son passage.

Bien, à présent dans la salle d'embarquement, le temps était suspendu. L'artilleur vérifiait tout son attirail, attachant sa bandoulière, rangeant les cartouches ainsi que son sac. Après que ceci fut fait, d'un regard amical et plein de fierté, il s'adressa aux membres de son équipe:

"Je vous prie d'excuser mes faiblesses et mes défauts, aussi s'il m'arrive que ceux-ci ressurgissent, éradiquez les de la façon dont vous pourriez. Ne me laissez plus entraver le déroulement de la mission. Je crois, que vous serez d'accord avec moi, mon adjudant."

Reculant de quelques pas, il s'était mordu les lèvres pour parvenir à sortir de sa bouche le mot "faiblesse". Tête sur le côté, il examinait avec attention l'équipement de chaque membre, s'attardant un peu plus sur celui de Drogon. Franck patienta ainsi jusqu'à ce que le lieutenant lança le "processus". Quelques instants plus tard, les chevrons s'activèrent l'un après l'autre. Sentant son cœur défaillir, le caporal Mullet inspira un bon coup avant d'avancer d'un pas lent vers là où il ne serait plus épier par tous ces yeux.

Chose tout à fait surnaturelle, la porte étonnait toujours le caporal même malgré ses traversées. L'impression de désintégration se fit plus violente cette fois-ci. En effet, arrivé de l'autre côté, Franck eut une nausée qui disparut fort heureusement au bout d'un instant. Se sentant comme un bleu, le caporal anticipa les ordres de son supérieur et sécurisa la zone à neuf heures. L'arme à l'épaule, rien ne le ferait frémir et rien ne viendrait entraver la paix dont il jouissait. Bien, il faudrait à présent explorer cette planète pour savoir de quelles richesses elle regorge. L'équipe étant dans la forêt, Franck constata avec effroi qu'une embuscade aurait été possible. Cependant, il s'aperçut que rien ne vint.

C'est alors qu'un bruit délogea l'artilleur de ses pensées. Une gamine! Bon sang et elle avait l'air apeuré. Un fusil à pompe provoquait-il un tel effet? Sûrement pour une gamine. Pris d'un sentiment de paternité, Franck ne put s'empêcher de la héler:


"Hé petite ne t'en fais pas, nous venons en paix, reviens bon sang!"

Voyant que celle-ci pourrait mettre en échec le bon déroulement de la mission en cours, Franck la poursuivit jusqu'à ce qu'elle trébuche indubitablement. La fille pleurait, versant toutes les larmes de son corps et s'était écorché les genoux. L'artilleur fut pris de pitié ne songeant même pas à un piège. Il s'approcha d'elle. La voyant réticente, il l'assomma afin que tout ceci cesse. La tuer n'aurait pas été une bonne chose. *Désolé* pensa t-il. Afin de la soigner, il la souleva délicatement de terre, la tête pendante. C'est alors que se produit une chose que personne sur terre n'aurait pu apercevoir: une larme coula sur la joue du guerrier. Ne cherchant pas à la camoufler ni sa faiblesse, il entrevit SG1 visiblement inquiet. D'un ton ferme, il déclara:

"Je pense que nous devrions la soigner. J'ai du l'assommer pour lui éviter trop de souffrances et qu'elle ne se débatte. Je vous en prie, je suis sûr que cette petite peut nous aider."

Franck semblait confiant et garda ainsi la petite dans ses bras jusqu'à ce qu'ils l'approuvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
Médecin
avatar

Nombre de messages : 505
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal-chef / 95
Age du perso: 28 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Lun 20 Sep 2010 - 6:53

Zoé enfonça sa casquette sur sa tête en regardant l'immense anneau de métal devant elle. Déterminée, elle ramena l'éternelle boucle rebelle sous la casquette. Il allait faire chaud, elle préférait se protéger ! Après tout, c'était elle, le médecin, tout de même !
D'un oeil désormais professionnel, elle vérifia la mise en place de son équipement. C'était toujours le même rituel, qui se répétait à chaque début de mission. Mais après, ce n'était jamais le même retour. Le dernier retour, par exemple, avait été chaotique …
Zoé gardait toujours en mémoire l'échec cuisant d'SG-1. Elle jeta un regard à Franck, se demandant comment lui le vivait. Il était le principal concerné. Elle ne l'avait jamais entendu se confier … Bien sûr, elle espérait qu'il savait qu'il pouvait compter sur elle, quoi qu'il arrive … D'ailleurs, ce dernier se tourna vers eux pour s'excuser -enfin- de ce qu'il s'était passé.
Zoé accepta ses excuses avec un petit hochement de la tête, ne sachant pas trop quoi ajouter d'autre, mais touchée que l'artilleur admette ses torts.
Tout de même, sa grimace lorsqu'il avait prononcé le mot « faiblesse » lui avait arraché un petit sourire amusé !

Mais maintenant, il fallait passer aux choses sérieuses !!

Et les choses sérieuses leur tombèrent rapidement dessus.

Alors qu'elle admirait les alentours, prudemment immobile près de la Porte des Etoiles -fidèle au rituel habituel de SG-1, made in Lewellyn- tandis que le reste de l'équipe sécurisait les alentours, un fourré s'agita brusquement. Zoé leva son arme.
Une petite fille s'enfuit en courant et en criant de mots que Zoé ne comprirent pas. A part peut-être Chaap'ai. Damien saurait sûrement leur en dire plus !
Comprenant que la petite était surtout effrayée, Zoé abaissa son arme.

« Attends ! »

Franck avait déjà pris la suite de la gamine. Sans attendre un instant, Zoé se lança elle aussi à sa poursuite. Elle arriva juste au moment où le soldat se penchait sur la petite, dont les genoux écorchés la gardaient à terre. Au geste que Franck esquissa, Zoé comprit -trop tard- ce qu'il voulait faire.

« Non, non ! Franck ! »

Elle avala le peu de distance qu'il restait entre eux et regarde le corps de la petite, mécontente. Pourquoi l'avoir assommer ?! Elle allait faire la remarque à son collègue, cinglante, quand elle croisa, sur son visage, une vague de souffrance qui la surprit. Soufflée, elle ne parvint pas à formuler le moindre reproche.

Franck ramena le corps de la petite vers la Porte. Dés que Zoé l'eut rejoint là-bas, quelques secondes plus tard, il arborait déjà de nouveau sa même expression faciale. Une question que Zoé remettait à plus tard, tout en s'agenouillant devant la petite, toujours inconsciente.

« Tu n'avais pas besoin de faire ça ... » soupira t-elle tout en vérifiant machinalement les signes vitaux de l'enfant. « Espérons que personne ne la verra comme ça … Ca n'aide pas à se faire bien voir … D'ailleurs, j'espère qu'elle n'est pas du genre à tout cafter ... » continuait Zoé alors qu'elle examinait la petite fille.

Elle relava les yeux vers son supérieur. Vers l'homme qu'elle aimait. Non. Son supérieur, en mission !

« Je refuse de partir d'ici tant qu'elle n'est pas réveillée. »

C'était le médecin qui parlait. Consciente qu'elle y avait peut-être été sèchement, elle reprit.

"De plus, si j'arrive à la calmer, elle pourra nous mener à son peuple ... Ca ferait une meilleure entrée avec la petite, mise en confiance ... Malgré sa bosse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Lun 20 Sep 2010 - 15:25

Même s'il avait évité Zoé pendant quelques jours, Lewellyn était revenu vers elle ensuite, s'excusant à sa manière : mêlant bafouillages et mots incompréhensibles ; mais il n'était plus vraiment le même. Quelque chose – elle ignorait quoi exactement – lui donnait l'impression qu'il n'était pas là, tout du moins pas avec lui-même, un peu comme s'il n'était présent que pour elle, physiquement, alors que son esprit n'y était plus, ou alors plus vraiment identique. Qui plus était, il regardait souvent la porte ou la fenêtre la plus proche, comme s'il attendait quelque chose, mais restant chaque fois vague quand elle essayait d'en savoir davantage !

Quand il n'était pas avec elle, il passait son temps plongé dans ses activités, martyrisant des recrues qui abandonnaient toujours très vite, frappant de la lame celle de ses adversaires dans ses courts d'escrimes d'où il revenait systématiquement avec des bleus dont il taisait encore l'origine pour l'instant, ou le nez dans les codes informatiques qu'il s'amusait à trafiquer...

Aujourd'hui, il devait repartir en mission d'exploration – rien que de très classique en somme, sauf que la norme tournait plutôt en faveur des catastrophes et des imprévus depuis qu'il avait pris la tête de l'équipe, ce qui commençait à l'inquiéter quant à sa capacité de commandement ; cependant, il se savait le plus lucide en rapport aux risques et ne pouvait pas se permettre d'abandonner ses hommes, et encore moins « sa femme » – et il en prévoyait déjà le pire.
Ainsi s'était-il montré des plus dirigiste avec les siens pour la préparation de la mission.
Il ne comprenait pas vraiment pourquoi on les faisait attendre autant, et le fait que le MALP n'était pas avec eux ne lui disait rien qui vaille. D'ailleurs, il ne manqua pas d'interroger celui qui allait le leur ramener un peu plus tard.
Toutefois, il fit revérifier à chacun son équipement et ses attaches au moins à quatre reprises durant leur attente, ce qui leur tira plus d'inquiétude qu'autre chose.
Même les excuses de Franck lui avaient paru lointaine, et il s'était contenté d'une main sur l'épaule de ce dernier quand il en avait eu terminé, d'un geste paternel autant que distant, bien trop distant.

Quand on eut achevé de lui répondre sur le pourquoi du comment du retard de leur transporteur de matériel, et qu'on leur eut ouvert la porte des étoiles, il redevint brusquement le professionnel excessif que tous connaissaient, donnant ses ordres de couverture et de sécurisation de quelques gestes silencieux, alors que lui-même se concentrait sur la sûreté de chacun des membres de son équipe.

Toujours aucun mot n'était sorti de sa bouche depuis leur arrivée, et il restait sur ses gardes au point de viser directement la fillette fuyante avec son fusil d'assaut, alors qu'habituellement il se contentait plutôt de son désormais fidèle zat'nik'tel. Encore une attitude peu commune qui passa presque inaperçue avec l'artilleur qui s'élançait derrière la gamine effrayée ! Et puis, il ne détourna pas l'axe de son viseur du dos de l'enfant, surtout quand il l'entendit crier en Goa'uld.
Bien entendu, il s'était penché sur les traductions dont les Tok'ras les avaient doté depuis quelques temps, mais il n'était pas particulièrement doué pour les langues et ne savait pas si la petite avait mis en garde contre l'arrivée d'intrus dangereux ou demandé à d'invisibles inconnus de se mettre en rang, mais dans le doute – et aucune des deux options ne le rassurant – il avait maintenu son attention sur la possibilité de tuer l'enfant.
De toute évidence, ce lieu n'était pas aussi désert qu'il pouvait le paraître à l'origine, ce qu'il avait déjà noté à peine l'horizon des évènements franchi, un peu plus tôt.

Que Franck ait assommé la fillette ne le choqua donc pas, et il lui aurait tranché la gorge que l'adjudant Drogon n'en aurait pas pour autant émis une quelconque désapprobation, même si la mort d'un enfant n'aurait pas été une bonne entrée en matière...

Quand Zoé se précipita au secours de l'inconnu, le scientifique-militaire refit rapidement un tour de couverture de son environnement avant de revenir couvrir les alentours de sa bien-aimée doctoresse. Elle se montrait directe quant à ses volontés, et il ne s'en offusqua pas, étant finalement d'accord avec cela !
Aussitôt, il donna de nouveau ordres à ses deux collègues masculin :


« On couvre les alentours pendant ce temps ! On reste sur nos gardes et on sécurise sur au moins cinquante mètres de diamètre ! »

Indiquant une direction à chacun, il laissa le docteur Leroy œuvrer en se dirigeant vers l'endroit où se dirigeait l'enfant pour s'occuper de ce secteur en particulier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Damien Lefébvre
Archéologue
Archéologue
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 14/09/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 30
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mar 21 Sep 2010 - 23:13

Dans la salle d'embarquement, une certaine tension se faisait sentir. Certainement du au fait que la dernière mission avait été un vrai calvaire. Damien n'avait pas encore compris le geste de Franck mais bon, ça devait faire partie du personnage, donc certainement normal venant de sa part. L'attente était devenue interminable... Damien en avait profité pour vérifier son équipement et son sac. Lorsque Franck fit ses excuses à l'équipe, Damien lui sourit et lui donna une tape amicale dans le dos.

"Ne t'en fais pas pour ça, on a tous fait une bêtise grosse comme soi dans sa vie."

Le moment tant attendu arriva enfin. Les chevrons de la portes s'enclenchèrent et le vortex fit son apparition avec son bruit caractéristique. Damien fit un sourire à Zoé avant qu'elle s'engage dans le tunnel. Pour une fois, ce fut Damien qui ferma la marche. Lorsqu'il arriva de l'autre côté, lui qui s'attendait à ne pas trouver de traces de civilisation fut surpris de constater qu'un peu plus loin, la terre avait été travaillé.

"Deux hypothèses, soit on nous a pris pour des cons, soit on nous a raconté des anneries ce qui en fait nous ramène à une seule hypothèse... On s'est foutu de nous..."

Damien resta sur place sans rien ajouter de plus avant de rejoindre les autres. Alors qu'il allait regarder un peu cette fameuse terre, un bruit attira son attention un peu plus loin. Alors qu'il se redressa, il vit Franck se mettre à courir à la poursuite d'une petite fille, Zoé quant à elle se mit à courir après Franck. Damien fit de même et accéléra le pas pour ne pas perdre tout ce petit monde. D'après ce qu'il avait entendu, ils étaient sans nul doute tombés sur une planéte où les habitants connaissaient les goa... Pour le moment, il ne préféra pas y penser.

Lorsqu'il arriva à la hauteur de Zoé, il remarqua immédiatement le geste que s'apprêtait à faire Franck. Il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que la petite tomba au sol, assommée.

Damien allait se mettre à hurler lorsqu'il se rappela soudain qu'il risquait de signaler leur position. Il préféra se frapper le front...


"Franck dans toute sa splendeur..."

Alors que Damien pensait que Lewel allait dire quelque chose, il fut étonné de ne pas voir de réactions de la part de son chef. Sans faire de commentaires, Damien obéit aux ordres qu'il donna et alla se cacher plus loin pour surveiller sa zone et surtout éviter qu'ils se retrouvent piéger étant donné qu'ils étaient dans l'incapacité de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mer 22 Sep 2010 - 9:05

Franck n’y était pas allé de main morte sur l’enfant, elle était encore vivante mais n’allait sans doute pas se réveiller de sitôt. Les alentours restaient calme et le peut de visibilité dû aux nombreux buissons n’avait rien pour rassurer mais le leader n’était pas décidé à attendre sans rien faire que Zoé en ait terminé avec sa patiente, nul doute que la gamine avait une famille et que la ramener en disant « désolé, on l’a un peu cassée » n’allait pas passer comme une lettre à la poste.

Le choix de sécuriser la position de la doctoresse était bien naturel mais à trois avec le fait de se retrouver très vite isolé visuellement les uns des autres à cause des troncs et des buissons était un risque que Lewellyn venait de prendre. S’éloigner de la sorte pour former un triangle défensif sur une telle profondeur laissait des espaces entre chacun, une erreur qui n’était pas passée inaperçue pour plusieurs yeux à l’affût.

Alors que Franck avançait prudemment dans la direction qui lui avait été indiquée par son leader, quelqu’un l’avait déjà en joue et rien ne permettait de le repérer de sa position immobile, le membre de SG1 se jetait dans le piège tendu. Le militaire n’eut le temps que de voir un flash blanc et bleu clair avant de s’écrouler en perdant connaissance.

Le bruit de cette décharge électrique qui ressemblait typiquement à celle d’un zat'nik'tel avait été entendu de tous et quoique tenta Lewellyn pour se mettre à couvert ou revenir vers les siens était voué à l’échec, à son tour le scientifique eut le même traitement.

Vous allez me dire « Et Damien », ce dernier ayant avancé moins vite ou ayant eut la chance de prendre la direction la moins proche des positions ennemies, il entendit les décharges successives et ne fut pas touché par le tir trop lointain qui lui était destiné et qui termina dans un buisson voisin. Etait-ce vraiment une chance de comprendre qu’il était devenu une cible ?

Au centre de tout ça, Zoé entendait tout mais ne voyait rien, les touffes d’arbustes l’empêchait de comprendre l’état de ses coéquipiers et la gamine gisait à ses côtés toujours inconsciente. Peu de temps après le début de l’agitation, Lewellyn et Franck ne donnaient plus signe de vie et les bruits de pas sur le sol ne laissaient aucun doute sur le fait qu’il n’y avait aucune échappatoire. Où que soit Damien, à son tour il s’écroula de douleur et perdit connaissance, l’ennemi était trop nombreux et très discret pour savoir de quel côté il allait frapper.

Restait Zoé qui contrairement à ses coéquipier n’eut pas le droit à sa décharge mais à rencontrer les habitants du coin, où plutôt les habitantes car il n’y avait que des femmes, plus ou moins jeune, dans des tenue mélangeant cuir et tissu, sans oublier de jolis tatouages Jaffas sur le front et de sympathiques lances à plasma.
Spoiler:
 
L’une d’elle s’avança et demanda dans la langue des terriens puisqu'elle les avait entendu parler entre eux :

« Qui êtes-vous ? Qui a fait ça à Hura ? »

Cette femme de couleur ne semblait pas à prendre avec des pincettes alors que d’autres traînaient les corps inertes des trois hommes désarmés pour les regrouper à quelques mètres et suivant leur endurance, ils n’allaient pas tarder à revenir à eux pour assister a ce premier contact chaleureux avec les locaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
Médecin
avatar

Nombre de messages : 505
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal-chef / 95
Age du perso: 28 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mer 22 Sep 2010 - 15:41

Zoé travaillait toujours, penchée sur la petite. L'avantage c'était que la bosse, immense et sûrement très douloureuse ne saignait pas … Sachant qu'elle n'avait plus rien d'autre à faire, maintenant que la pommade était étalée et qu'un bandage faisait travailler celle-ci sur la bosse, Zoé plaça la petite dans position latérale de sécurité. Les autres s'étaient déployés autour d'elle pour défendre le terrain. Zoé soupira en caressant doucement les cheveux de la petite fille. Pas de marque sur le front … Ils n'étaient peut-être pas sur une planète Jaffa … Peut-être étaient-ce des rebelles … Ou tout du moins, elle l'espérait !

Le bruit d'un Zat en action la fit se retourner vivement. Toujours à genoux, elle plissa les yeux et sonda les buissons du regard. Elle n'osait pas appeler pour voir qui avait lancé l'attaque -un membre de son équipe ou un ennemi- pour ne pas signaler sa présence. Mais elle n'était pas dupe, si quelqu'un de son équipé était tombée, il y avait de grands risques pour qu'elle ait été vue elle aussi …

Un autre tire parvint à ses oreilles. Inquiète, Zoé se rapprocha un peu plus de l'enfant. Toujours aucun bruit venant de la forêt.

« Damien ... » mumura t-elle.

Ses yeux cherchaient en vain un signe dans chaque branche qui craquait, chaque souffle de vent qui faisait remuer les feuilles … Un nouveau bruit sourd lui apprit que quelqu'un d'autre était tombé. Il ne fallait pas être idiot, s'il s'était s'agit là d'une attaque menée par SG-1, elle en aurait eu des échos. Les lèvres pincées, elle se pencha le plus bas possible, en position presque allongée sur l'enfant qu'elle protégeait ainsi de son corps. Sa main tenait fermement son Zat. Elle était prête.

Mais quand les nouvelles arrivantes se montrèrent, Zoé ne tira pas. Les yeux rivés sur elle, celle qui menait la marche, apparemment, ne semblait pas d'accord avec l'idée d'être défiée. Considérant qu'elle était de toutes façons en mauvaise posture et qu'elle serait sûrement plus utile à Damien, Lewellyn et Franck qui été trainées derrière l'étrange cortège, Zoé rangea son Zat, se redressant légèrement, un bras tout de même en travers de l'enfant pour la protéger, au cas où …

« Qui êtes-vous ? Qui a fait ça à Hura ? »

Zoé baissa les yeux vers la petite puis vers la grande femme noire qui avait pris la parole.

« Je m'appelle Zoé … Je suis médecin. Mes amis et moi venons de très loin, nous sommes des explorateurs pacifistes … Je peux vous assurer que ce qui est arrivé à … Hura ? Oui, Hura, n'était qu'un accident … J'ai d'ailleurs arrangé tout ça, elle aura juste une bosse … » dit-elle en désignant le bandage de la petite fille. « Je vous prie de nous pardonner pour notre arrivée brusque et les désagréments qu'elle a causés, nous ne sommes pas ici pour vous faire de mal mais pour discuter et connaître simplement votre peuple … »

Considérant qu'elle était toute seule sur ce coup là, Zoé se trouvait quand même pas trop maladroite. Elle était toujours à genoux par terre, le bras protecteur sur la fillette. Si elle se relevait, elle avait peur que la chef, en face d'elle, le prenne comme une tentative d'attaque. Mieux valait rester le plus calme possible …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mer 22 Sep 2010 - 17:05

Franck fut satisfait que la petite serait prise en main par Zoé. Il la posa avec attention et délicatement à terre. Les autres le pensaient peut-être fou d'avoir commis un tel acte, peu lui importait. Il voulait juste que la fillette soit rétablie et que ses genoux aillent mieux. Pour ce qui était de la bosse, ce n'était que sa faute! En effet, elle força Franck à la suivre pour lui éviter d'alerter la populace. L'assommer était sans nul doute la meilleure alternative quant à la discrétion. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même. Souriant à cette perspective, il posa un dernier regard sur la petite et sur la doc'. En tout cas, Zoé prit son rôle bien à cœur, ce qui dérangea en partie l'artilleur. Resté ainsi était sans doute la meilleure façon pour se faire piéger. Mais soit, les ordres ne peuvent être contredits. Quelque peu dépité par la tournure que prenait les évènements, Franck se détourna de la scène pour obéir aux recommandations de l'adjudant. Le pas lent, il se dirigea vers des taillis au pied d'un arbre d'une taille assez importante. L'arme toujours en bandoulière, il prit le soin de dégainer son pistolet auquel il mit un silencieux. Bien qu'il était plus poussé vers la destruction, Franck savait se montrer tel un fantôme et s'effacer. Songeant à toutes les possibilités, il se réfugia derrière des broussailles, à plat ventre. Bien décidé à ne pas laisser en vie quelques intrus, Franck prit la précaution de garder une grenade à ses côtés, laissant son sac à sa gauche de même que son fusil à pompe...
Tout ceci ne fut qu'un rêve. Bien entendu, cela aurait peut-être évité qu'il ne se fasse tirer dessus par un zat' . En vérité, il prit son arme, la chargeant de cartouches, avec une extrême vigilance. Remarquablement, il fut touché par un tir soigné d'un embusqué. N'ayant pas le temps de réaliser et encore moins de l'éviter, l'artilleur s'écroula de tout son corps. Cette version était probablement moins glorieuse que celle imaginée. Ne pouvant faire face à la réalité, il dut se réveiller et constater le désastre.


[HRJ: Étant donné que je m'étale, j'ai pas trouvé grand chose à dire, désolé ^^"]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mer 22 Sep 2010 - 18:10

Lewellyn progressait lentement dans les fourrés quand il entendit une décharge typique de zat'nik'tel ! Damien et Franck n'en possédaient pas, et la direction du tir ne correspondait pas à la position de Zoé.
Il n'y avait qu'une seule explication plausible, alors : SG1 était attaquée !!!

Aussitôt, il s'apprêta à donner de nouveaux ordres, mais il n'en eut pas le temps que la surprise d'une violente douleur le secoua un moment au sol !
Pourquoi donc avait-il pris une telle décision de séparation ? Était-ce pour couvrir Zoé avant tout ? Était-ce parce qu'il n'avait plus confiance en ses hommes ? Était-ce parce qu'il avait perdu toute capacité de réflexion logique et posée ?
La question était posée, en lui-même, alors qu'il s'agitait comme un asticot sur la paillasse de feuilles mortes où il venait de tomber. Mais aucune réponse n'avait eu le temps de se former dans son esprit endolori, autant par la violente décharge qu'il venait d'encaisser que par les questions qui ne trouvaient pas de réponses cohérentes, qu'il s'évanouissait...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Jeu 23 Sep 2010 - 19:47

A peine Zoé termina de se présenter et d’expliquer ce qui était arrivé à la gamine, qu’une femme brune passablement nerveuse s’avança en pointant sa lance vers la doctoresse quasiment en lui aboyant dessus :

« Un accident, elle se moque de nous, elle va voir que moi aussi je peux tirer par accident ! »

Cette dernière arma son grand bâton mortel, dans ses yeux on pouvait sentir sa haine, nul doute qu’elle allait faire feu mais il y a toujours un mais, la femme de couleur qui semblait diriger le groupe vint abaisser sèchement la lance en faisant face à celle qui voulait faire justice pour lui dire sans trembler :

« Ca suffit Mila ! Donnes ton arme et porte Hura au campement, on s’occupera d’eux quand Ishta sera de retour, allez, ne discutes pas ! »

Cela avait eu le don d’être net et précis, la tension retombait mais SG1 n’était pas sorti d’affaire, quand Mila vint ramasser le corps de la fillette, elle lança un regard noir à la pauvre terrienne qui n’y était réellement pour rien. La femme de couleur attendit le départ de sa guerrière pour reprendre la conversation :

« Je me nomme Emta, lèves-toi et va réveiller tes compagnons avant que je m’en occupe avec moins de délicatesse que tu pourrais le faire, dépêches-toi et dis leur de ne rien tenter ou mes sœurs n’hésiteront pas à les tuer »

Les instructions données, Emta recula pour aller parler discrètement à une autre guerrière qui après quelques secondes s’en alla en direction de la porte des étoiles, le bruit de son activation était audible tout comme sa désactivation. La chef de ces Jaffas en version féminine était revenue vers SG1, les trois hommes avaient intérêt à se relever rapidement quelque soient leurs douleurs sous peine de goûter à la queue de la lance.

« On y va et pas de bêtise ! »

Elle se plaça aux côtés de la doctoresse pour continuer sa conversation pendant que ses guerrières escortaient tout ce petit monde à travers ce sous-bois :

« Tu dis être médecin, si je ne me trompe pas tu es donc une soigneuse, en arrivant au campement, nous irons voir toute les deux des filles qui ont besoin urgemment de soins en attendant le retour d’Ishta ! »

Ce n’était pas vraiment une proposition mais plutôt une directive.

Environ dix minutes de marche plus tard, ils arrivèrent au milieu des tentes et d’autres femmes et fillettes qui étaient méfiantes envers les quatre inconnus surtout que Mila avait dû leur faire de la pub mais une nouvelle fois Emta les calma en se montrant autoritaire.

« Mettez les hommes à genoux et vous savez quoi faire s’ils bougent, Zoé tu viens avec moi »

Chose dite, chose faite, le trio masculin se retrouva à genoux avec de l’aide si besoin était, en plein milieu d’une sorte de placette où non loin un feu faisait chauffer une petite marmite de soupe. Ils pouvaient parler doucement entre eux sans que les gardiennes ne les en empêchent alors que le toubib guidé par Emta entrait sous une des tentes où trois adolescentes étaient allongées et étaient dégoulinantes de fièvre.

« La plus souffrante est celle-ci, tu veux connaître notre peuple, tu en as l’occasion, fais quelque chose pour qu’elle ne meurt pas, qu’elle puisse attendre sa larve. Je te laisse car j’ai autre chose à faire »

Si Zoé demandait son équipement médical, il lui serait apporté et la guerrière qui la surveillait redoublerait de vigilance.

Dehors, une surprise attendait Lewellyn, Franck et Damien, la gamine que le caporal avait assommé une heure plus tôt courrait comme une gazelle s’arrêta en fixant ce dernier pour lui balancer un « Gol'nok » qui venait du cœur mais qui n’était pas du goût d’une des gardiennes qui la fit se sauver par un simple mouvement de bras accompagné d’un « Kal'taï ». Voila qu’Emta ressortait seule de la tente pour se planter devant les trois hommes, toujours aussi sérieuse elle dit :

« Vous êtes des Tau’ris, on a déjà entendu parlé de vous et c’est bien pour ça que j’ai empêché ma sœur de vous tuer, je vais être directe, pour vous faire pardonner, vous allez nous ramener des larves vivantes pendant que votre amie restera avec nous afin d’aider les nôtres à survivre jusqu’à votre retour, nous vous rendrons uniquement vos armes mais pas certains équipements, vous avez cinq minutes pour me dire que vous êtes d’accord ! »

[HRP : ne vous a pas été rendu : transpondeur GDO, PDA, les différents kits, caméra et appareil photo, ordinateur. A croire que ces guerrières ne jugent pas cela utile pour votre mission spéciale Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Jeu 23 Sep 2010 - 20:08

Éveillé par les bons soins de sa dulcinée, Lewellyn eut tout d'abord le réflexe de se saisir de son arme, mais une lance pointée sous son nez l'en dissuada rapidement.
Il demanda alors discrètement à Zoé ce qu'il s'était passé, mais déjà elle allait réveiller les autres.

Jetant un œil vers leurs assaillantes, il reconnu rapidement le symbole tatoué sur leur front, fraichement apparu dans les rapports de l'équipe SG8. Il s'agissait là de Jaffas de Moloch, et cette information ne lui disait rien qui vaille.
Faisant signe à ses collègues de tenir leur langue pour le moment, il suivit la marche en tendant l'oreille afin de savoir au mieux ce qu'il se disait, mais les quelques bribes qu'il pouvait percevoir ne lui apprenaient pas suffisamment de choses concrètes pour le moment.

Une fois au campement, on voulut les faire mettre à genoux en emmenant Zoé, ce qui hérissa largement la sensibilité du chef d'équipe, ne pouvant se retenir d'une menace bien sentit, qui lui valu un violant coup, le faisant tomber au sol !


« Si l'une de vous lève la main sur elle, je la tuerai de mes mains, même si c'est mon dernier acte vivant !!! »

Grommelant en se redressant, le docteur Drogon saisit le bras de Franck afin qu'il n'entreprenne rien d'inconsidéré, lui faisant comprendre les choses avec un regard directif évident.

Et, quand celle qui s'était présentée comme Emta revint en leur expliquant ce qu'elle attendait d'eux, il rétorqua à nouveau.


« Plutôt crever que de prêter main forte aux serviteurs de l'infâme Moloch ! Votre faux dieu ne m'impressionne pas, et mon équipe sera d'accord avec moi pour vous refuser cette aide !
Commencez par libérer notre docteur, et ensuite, peut-être, pourrons nous éventuellement discuter... »


Étrangement, il ne paraissait pas se laisser impressionner par ces femmes, et la vie même de son équipe n'avait que peu d'importance si l'on se référait à ses propos, mais avec lui il fallait s'attendre à tout !
Du coin du regard, il n'attendait qu'une simple fausse manœuvre de ses gardiennes pour faire volte face et tenter de leur subtiliser une lance-serpent afin de la retourner menaçant vers leur interlocutrice.
Ses récents cours d'escrime médiévale lui serviraient alors grandement, car ayant accru ses réflexes autant que sa force en peu de temps – surtout qu'il y passait aisément quatre à cinq heures chaque jour à s'entrainer –. Il ne lui manquait plus qu'une ouverture, maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Jeu 23 Sep 2010 - 22:11

Franck fut en vérité réveillé par le médecin de SG1. Grognon, il se rendit bien assez vite compte qu'il ne se trouvait pas dans son lit. Encore sous le choc, Franck restait assez embrumé et n'eut certainement pas le même réflexe que celui de l'adjudant. Visiblement, il était pris comme un rat et lamentablement piégé par des femmes. Cela lui laissa un goût amère dans la bouche, mécontent qu'une femme ait pu le fumer aussi aisément. Pestant contre sa malchance, il se releva péniblement, conscient que la moindre erreur pourrait lui être fatale. De plus, les êtres féminins n'avait pas l'air très diplomatique et était plus côté guerre que paix. Cela irait parfaitement à ce cher artilleur qui songeait dès à présent à un plan d'évasion, pouvant terminer en une redoutable explosion. Sourire narquois sur le visage, il alla à la rencontre de Drogon et de l'archéo alors que son supérieur venait de lui interdire la parole. D'un pas redoutable, Franck était revenu pleinement à lui même. Ne pas provoquer l'ennemi était un défi insurmontable à ce moment-là. Cependant, il fit signe à l'adjudant de l'informer en cas de plan.

Mis à part ceci, Franck vit d'un très mauvais œil les énergumènes se rassemblaient autour de SG1 en une véritable escorte. Sûrement des Jaffas... N'étant pas très posé là-dessus, il décida de réfléchir ardemment à une sortie. Tandis que les pensées se bousculaient chez Franck, il constata irrité que Zoé parlementait avec la "chef". Réalisant le problème, il pesta à nouveau en un souffle:

"Putain d'amazones à la con..."

Heureusement pour lui, ceci avait du être discret étant donné qu'aucune fulguration ne vint lui déchirer le ventre. Impuissant face à elles, il marcha à travers les sous-bois et parvint à un camp formé de tentes. Que des présences féminines! Bon sang, allaient-elles le bruler en sermonnant quelques incantations avec le prétexte que c'était un homme? Mal à l'aise et menacé, il jetait des regards noirs partout où il entrevoyait ces infâmes silhouettes. Enfin, les trois gars durent s'agenouiller. Croyait-il qu'il allait se prosterner devant ces chiennes? Jamais, bombant le torse, le caporal arbora un sourire empli de défi, dévoilant tout le charisme qu'il possédait. Voyant qu'une attaque allait le mettre à terre, il évita le coup et tenta la riposte. Malgré ceci, il tomba à terre avec une méchante blessure à la tête. Le coup fut si violent qu'une plaie fit son apparition. Le sang se répandit sur son crâne et l'artilleur gémissait. Toutefois, il résista et renonça à sa fierté. La blessure ne fut pas trop profonde et à force de détermination, il parvint à arrêter le sang de couler. Notamment, il déchira un bout de veste qu'il banda autour de sa tête. Un nouveau look pour l'artilleur! Bien affaibli par le coup, il constata que Lewellyn avait subi le même traitement de faveur.

Le leader de SG1 parla et semblait perdre la raison vu les circonstances. Cependant, un chef doit être soutenu par ses troupes malgré les conséquences que ceci pourrait impliquer. La main ensanglanté de Franck était posé sur l'épaule de son supérieur montrant son assistance. Peut-être que cette mission serait la dernière et la mort pointerait alors le bout de son nez dans un effroi le plus total. Pourtant, Franck n'en semblait pas moins ébranlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
Médecin
avatar

Nombre de messages : 505
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal-chef / 95
Age du perso: 28 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Jeu 23 Sep 2010 - 23:35

Et bien, et bien …
Zoé avait devant elle des femmes bien autoritaires ! Et même très dangereuses, elle n'en avait aucun doute. Et si même elle en avait eu, il aurait suffit qu'elle regard la brune qui voulait la zigouiller sur place pour l'effacer. Préférant la prudence à tout excès de zèle, Zoé se laissa menacée, toujours à genoux par terre, les yeux pourtant rivés dans ceux de la menace en question. Elle n'allait pas non plus se laissait marcher sur les pieds. Elle n'avait rien fait de mal, ne se reprochait rien et quelque chose lui disait que face à ces … Amazones, se ramasser sur soi-même et bredouiller de bêtes excuses ne l'aiderait pas.

« Un accident, en effet ... » répondit-elle simplement à la phrase crachée par la grande brune.

Tout de fois, elle ne put empêcher un soupir de soulagement de traverser ses lèvres lorsque celle qu'elle considérait comme étant à la tête de ce cortège très en formes vint baisser la lance Jaffa tout droit pointée sur elle. Zoé, spectatrice muette de l'échange de paroles, se demanda quand même quel genre de Goa'uld se ferait servir par des femmes … Parce que de toute évidence, ces femmes là n'étaient pas de simples cuisinières mais de fières guerrières averties ! Quelque chose clochait, c'était évident … et elle mourrait d'envie d'en savoir plus !

Zoé s'écarta pour laisser la dénommée Mila récupérer la petite qui était toujours inconsciente. Elle était sur le point d'ajouter qu'elle préférait l'examiner à son réveil pour s'assurer que tout allait bien quand elle croisa le regard noir de la guerrière. Sa voix se bloqua étrangement dans sa gorge.

« Je me nomme Emta, lèves-toi et va réveiller tes compagnons avant que je m’en occupe avec moins de délicatesse que tu pourrais le faire, dépêches-toi et dis leur de ne rien tenter ou mes sœurs n’hésiteront pas à les tuer »

Zoé ne broncha pas, hochant modestement la tête. Elle se releva rapidement et voyagea brièvement entre les trois hommes de SG-1, les réveillant l'un après l'autre. Quand elle arriva à Lewellyn, elle l'entendit lui demander, tout bas, ce qu'il se passait, la voix encore un peu brouillée par la récente décharge. Zoé ne prit pas le risque de lui répondre, lui adressant seulement un rapide regard. Elle aurait aimé dire qu'elle maîtrisait la situation !

Lorsqu'Emta revint et remit en route tout ce beau monde, Zoé ne tourna naturellement vers ses coéquipiers, inquiète de leur sort. Mais la Jaffa ne lui laissa pas le temps d'ouvrir la bouche ni-même d'esquisser un geste.

« Tu dis être médecin, si je ne me trompe pas tu es donc une soigneuse, en arrivant au campement, nous irons voir toute les deux des filles qui ont besoin urgemment de soins en attendant le retour d’Ishta ! »

Cette phrase, bien que prononcée de façon plutôt sèche et sans protestations possibles, interpella quand même Zoé. Quittant Damien des yeux, elle se tourna vers Emta.

« Elles sont malades ou blessées … ? »

Elle ne ferait pas de différence, même si elle se trouvait peut-être face à ses futurs meurtrières. Celles qui avaient besoin de soin auraient tout ce que Zoé pouvait faire. Elle était médecin et s'en faisait une fierté personnelle.

Ils arrivèrent dans un campement où le confort était peu présent. Zoé nota rapidement qu'il était visiblement peuplé seulement de femmes, de tout âge. Bien qu'elle soit escortée et que plusieurs guerrières soient prêtes à la tuer en un souffle au moindre geste inquiétant, Zoé se sentait quand même étrangement … à l'aise dans cet univers féminin. C'était une sensation étrange, parce qu'elle était loin d'être ultra féministe ou de se sentir comme oppressée par la présence masculine sur Terre, mais cet endroit lui donnait l'impression d'être … plus libre.
Quel beau paradoxe. En joue et prisonnière mais libre !

« Mettez les hommes à genoux et vous savez quoi faire s’ils bougent … »

Zoé eut un petit coup de panique, tournant les talons pour essayer de suivre le reste de son équipe. Pas d'hommes ici laissait entendre que ces femmes ne s'entendaient pas très bien avec le sexe opposé … Qu'allaient-elles leur faire ?!

«  … Zoé tu viens avec moi »

Un bras d'une force qu'elle ne pouvait combattre l'entraîna loin de l'endroit où Damien, Franck et Lewellyn avaient été arrêtés. L'inquiétude lui rongea le ventre. Peut-être devrait-elle tenter une sortie ou n'importe quoi pour essayer de leur sauver la mise … Si ils vivaient là leur dernier moment, elle ne pourrait plus jamais se regarder dans un miroir. Sans compter qu'elle perdrait les personnes les plus importantes pour elle …

Emta la fit pénétrer dans une tente. Zoé se tourna immédiatement vers les lits. La chaleur était impressionnante sous la toile. Un rapide coup d'oeil lui permit de noter la présence d'un feu. Mais son attention fut vite redirigée vers les trois lits, seuls meubles qui occupaient l'espace. Emta brisa le silence.

« La plus souffrante est celle-ci, tu veux connaître notre peuple, tu en as l’occasion, fais quelque chose pour qu’elle ne meurt pas, qu’elle puisse attendre sa larve. Je te laisse car j’ai autre chose à faire »

Zoé se retrouvait seule face à trois adolescentes gravement malades, si elle en jugeait par ses premières observations.

« Il me faudrait mon matériel … Je ne peux pas … Je suis inutile sans ... » bredouilla t-elle face à sa gardienne.

Après de brèves explications sur ce qu'elle demande précisément, on lui apporta le tout et agenouillée près du lit de la plus souffrante, elle sentit le regard de la femme dans son dos se faire plus lourd et pesant.

Alors qu'elle les examinait, les unes après les autres, et que ses découvertes se faisaient, elle ne pouvait s'empêcher de cogiter aux derniers mots d'Emta. Trouver une larve … ? Etait-ce vraiment un sujet d'inquiétude pour des Jaffas ?
En étaient-elles, au moins ?
Parce que leur campement était bien trop rudimentaire … Aucune tente ne se dressait avec fierté, signalant à tous les passants que les Jaffas qui y vivaient servaient leur maître avec honneur et plaisir.
Quant aux trois adolescentes, le verdict était facile à poser. Elles étaient de nature Jaffa. Donc elles ne pouvaient survivre longtemps sans larve … Zoé espérait de toutes ses forces que les larves en question arrivent et vite … En attendant, elle calma les fièvres autant qu'elle le pouvait à dose d'antibiotique. Patiemment et avec précaution, elle humidifia les visages de chacune des petites. Elle ne savait pas quoi faire d'autre … Aussi, elle se tourna vers celle qui la surveillait.

« Je suis désolée mais … J'aimerais savoir … Qui êtes-vous ? Vous n'êtes pas des Jaffas, n'est ce pas ? Tout du moins … Pas des servantes de Goa'uld ... »

Elle était consciente de s'engager sur un terrain très glissant, parce que si ses premières impressions se révélaient fausses … Elle était dans la mouise.

C'est alors qu'elle se souvint de ce qu'avait dit Emta, un peu plus tôt.

"Qui est Ishta ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Lefébvre
Archéologue
Archéologue
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 14/09/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 30
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Ven 24 Sep 2010 - 0:03

Debout, aux aguets, Damien surveillait les alentours. Rien ne se passait mais au bout de plusieurs minutes, il entendit comme des bruits de décharges suivis de près par des bruits de chutes de coprs. Alors qu'il se dépêchait de revenir sur ses pas pour voir ce qu'il se passait, Damien ressentit une douleur dans le dos avant de tomber raide inconscient sur le sol.

....

Damien cligna des yeux et il mit quelques minutes avant de se souvenir de ce qu'il s'était passé. Un peu engourdi, il se retourna sur le ventre et redressa la tête pour voir où était ses coéquipiers. Apparemment, Lewel et Franck avaient subi le même sort que lui. Il aurait peut être mieux fallut que Zoé subisse le même car à en voir les expressions qui étaient affichées sur les visages de toutes ces femmes, elles n'avaient pas l'air vraiment ravies de voir des étrangers débarquer par ici.

Avec un peu de mal, Damien se redressa, se retenant la tête quelques secondes, avant de faire quelques pas vers Zoé, les mains en l'air pour leur montrer qu'il ne leur voulait pas de mal. Pour une simple mission d'exploration, ils venaient de se mettre dans un sacré pétrin et ils allaient maintenant devoir s'en sortir ensemble et surtout entiers.

Lorsque Damien remarqua les tatouages sur les fronts des femmes, les doutes qu'il avait eu en arrivant ici furent fondés. Il avait vu juste. On les avait bel et bien jetés sur une planète pullulant de jaffas.

Alors qu'il allait tentait de parler avec elles, Lewellyn monta de suite sur ses grands chevaux. Il allait falloir qu'il se calme au sujet de Zoé parce que cette histoire allait mal finir. Les amazones allaient finir par comprendre qu'il tenait à elle et si elles se mettaient soudainement à éprouver un besoin de faire pression, elles n'allaient pas se gêner et s'en prendre à Zoé. Amicalement, il posa sa main sur le bras de Lewellyn et lui chuchota.


"Tu te calmes s'il te plaît... Ça va mal se terminer sinon..."

Damien nota dans un coin de sa tête le fait d'en parler avec lui une fois de retour. Le jeune archéologue se tourna vers celle qui semblait diriger tout ce petit monde.

"Nous ne vous voulons pas de mal. Si nous sommes ici, c'est pour apprendre de votre peuple et peut être vous aider.."

Pour le moment, Damien préférait ne pas en dire plus car il n'avait pas envie de se reprendre une décharge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Ven 24 Sep 2010 - 20:09

Sous la tente, l’action de Zoé était temporairement bénéfique pour l’adolescente dont elle s’occupait et pour laquelle elle ne pouvait rien faire de plus avec son équipement de terrain, sa gardienne n’était pas disposée à lui répondre et quand elle reçu l’ordre de Emta qui était à l’extérieur, elle ouvrit enfin la bouche mais juste pour demander au médecin de sortir pour rejoindre ses compagnons.

Emta écouta impassible le terrien le plus grand en taille cracher son venin, quand celui-ci eut terminé de se croire impressionnant, elle arbora un petit sourire juste avant que Damien l’achève avec son discours pacifique, elle en était même à pouffer de rire l’espace de quelques secondes :

« Cela faisait longtemps que je n’avais pas souri comme ça… Vous pouvez vous relever, aucun humain adorateur des Goa’ulds ne si prendrait pas comme ça pour se faire passer pour un Tau’ri !
Nera, fais venir la soigneuse Tau’ri »


Sous la tente, l’action de Zoé était temporairement bénéfique pour l’adolescente dont elle s’occupait et pour laquelle elle ne pouvait rien faire de plus avec son équipement de terrain, sa gardienne n’était pas disposée à lui répondre et quand elle reçu l’ordre de Emta qui était à l’extérieur, elle ouvrit enfin la bouche mais juste pour demander au médecin de sortir pour rejoindre ses compagnons.

Chacun pouvait se faire une opinion de ce qu’il venait de se dire, à part peut être Zoé qui n’avait pas forcement entendu, la pression se relâchait et la Jaffa continua son discours :

« Nous avions envisagé qu’un jour une équipe de votre peuple pouvait nous trouver par hasard, cela devait arriver à force de vos nombreuses explorations… Excusez-moi d’avoir rigolé tout à l’heure mais ne pas nous vouloir de mal et vouloir nous aider quand vous étiez à notre merci, avouez que c’est drôle… Bref, revenons aux choses sérieuses, on va vous rendre l’intégralité de votre équipement mais nous avons quand même besoin de votre aide pour sauver nos sœurs que votre soigneuse a… »

Le retour d’Ishta était annoncé à l’entrée du campement, ce qui avait interrompu les explications.

« Ishta, alors ? »

Une jeune femme blonde suivie d’autres femmes en arme s’approcha de SG1 pour les observer de plus près tout en répondant à Emta :
Spoiler:
 
« Rien, c’était un piège, heureusement on s’en est rendu compte assez tôt mais ça ne résout pas notre problème, on vient juste se réapprovisionner et on repart… Voila donc ceux dont tous les grands maitres parlent, bonjour je suis Ishta, je suis à la tête de ce groupe de femme qui combat les rituels de Moloch qui consistent à sacrifier des fillettes, je suis désolé du traitement infligé mais nous sommes très méfiante car recherchées, notre problème est que nous ne savons plus où trouver des larves sans tomber dans des pièges, il n’y a que Tophet la planète et capitale de l’Empire de ce chien de Moloch qui vient d’embarquer une grosse partie de ses Jaffas dans une bataille, avec votre aide nous pourrions sans doute chacun y trouver notre compte »

L’occasion était belle mais les risques élevés, visiter le siège social de Moloch Intergalactique Society pouvait s’avérer prometteur mais SG1 n’avait peut être pas envie de tenter le diable et préférait rester sur cette planète végétale où les analyses sommaires du sol ne donnaient aucun signe d’une quelconque ressource précieuse, d’où le fait qu’elle soit le refuge de ces femmes rebelles puisque inintéressante pour les Goa’ulds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Leroy
Médecin
Médecin
avatar

Nombre de messages : 505
Date d'inscription : 09/07/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal-chef / 95
Age du perso: 28 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Sam 25 Sep 2010 - 16:56

Pour toute réponse, Zoé eut le droit à un simple regard de sa gardienne. La froideur de cette dernière doucha nettement l'enthousiasme de Zoé qui avait finit par penser qu'ils avaient peut-être la chance de ne pas être trop mal accueillis. Elle s'était même dit que vu qu'elle n'avait pas trop l'air repoussée par les Amazones Jaffas, une bonne entente pouvait s'établir entre leurs deux peuples. Si elles étaient plus à l'aise qu'avec des femmes, Zoé se serait proposée comme porte parole sans le moindre soucis.
Enfin, tout ça, c'était avant de prendre un joli vent bien senti par la grande perche en face d'elle. Mécontente, Zoé ne se permit tout de même pas de la ramener sachant que pour moyen de défense, elle n'avait que de bêtes seringues … Et son « adversaire » une lance Jaffa finement dorée.

Blessée un peu dans son orgueil, mine de rien, le Docteur Leroy ramena toute son attention sur les trois gamines dont elle avait la charge, sans en avoir eu le choix. S'agenouillant de nouveau près d'elles, elle recommença à les rafraîchir, la fièvre ayant déjà effacé presque toutes les traces de son passage précédent. C'est alors qu'une voix, qui commençait à se faire familière, survint de l'extérieur de la tente.

« Nera, fais venir la soigneuse Tau’ri »

Et pour la deuxième fois depuis moins d'une heure, Zoé se retrouva traînée par le coude. A cet instant, elle avait l'impression de n'être rien de plus qu'une poupée de chiffon avec laquelle tout le monde peut jouer sans soucis ! Elle battit comiquement des jambes, en l'air.

« Je sais marcher toute seule ! » beugla t-elle.

Elle surprit le coup d'oeil amusé de la dénommée Nera mais décida de ne pas en tenir compte. Touchant de nouveau le sol, elle lissa son uniforme avec fierté et reprit la route, le nez en l'air. Elle se retrouva devant le reste de son équipe qui ne portait pas de signes apparents d'un mauvais traitement quelconque. Zoé, soulagée, leur sourit de bon coeur, leur montrant ainsi qu'elle était saine elle aussi. Le petit rassemblement avait l'air bien plus détendu, sans qu'elle ne comprenne pourquoi mais cette petite détente de groupe la rassurait. Emta ouvrit la bouche.

« Nous avions envisagé qu’un jour une équipe de votre peuple pouvait nous trouver par hasard, cela devait arriver à force de vos nombreuses explorations… Excusez-moi d’avoir rigolé tout à l’heure mais ne pas nous vouloir de mal et vouloir nous aider quand vous étiez à notre merci, avouez que c’est drôle… Bref, revenons aux choses sérieuses, on va vous rendre l’intégralité de votre équipement mais nous avons quand même besoin de votre aide pour sauver nos sœurs que votre soigneuse a… »

Zoé plissa les yeux. Si elle suivait bien le discours, ils étaient face à … des alliées. Avec un certain humour … démarqué, disons. Tout du moins, elle n'eut pas le temps de continuer ses réflexions quand des exclamations retentirent partout dans le village. Elle se retourna, comme tous les autres, à dire vrai.

Une jeune femme s'avançait fièrement parmi le campement, suivi d'un petit groupe de femmes -était-ce étonnant ??- armées jusqu'aux dents. Blonde et les yeux bleus, sa silhouette svelte mais musclée laissait présager son efficacité au combat. Elle avait cet air noble que l'ont voit souvent sur les visages des chefs et son regard, perçant, traversa SG-1 comme si elle ne leur accordait aucun intérêt.

« Ishta, alors ? »

Zoé interprétait chaque mouvement, chaque regard, chaque petits gestes de cette fameuse Ishta avec énormément d'intention, ayant rapidement compris qu'elle était face à la grande Chef de cet étrange campement. Contredisant l'impression qu'elle donnait, la grande blonde se dirigea droit vers eux. Vers Emta, plus précisément.

« Rien, c’était un piège, heureusement on s’en est rendu compte assez tôt mais ça ne résout pas notre problème, on vient juste se réapprovisionner et on repart… Voila donc ceux dont tous les grands maitres parlent, bonjour je suis Ishta, je suis à la tête de ce groupe de femme qui combat les rituels de Moloch qui consistent à sacrifier des fillettes, je suis désolé du traitement infligé mais nous sommes très méfiante car recherchées, notre problème est que nous ne savons plus où trouver des larves sans tomber dans des pièges, il n’y a que Tophet la planète et capitale de l’Empire de ce chien de Moloch qui vient d’embarquer une grosse partie de ses Jaffas dans une bataille, avec votre aide nous pourrions sans doute chacun y trouver notre compte »

Les yeux écarquillés, Zoé se tourna doucement vers Lewellyn à qui la décision revenait de droit. Elle n'avait pas manqué de remarquer, cependant, l'agréable façon de parler, directe, d'Ishta. Celle-ci n'avait pas eu tort, ils y gagneraient sûrement … Des connaissances, peut-être même une point faible pour les Goa'Ulds. Et puis, ce serait un moyen efficace et sûr de se lier avec ce peuple qui, Zoé n'en doutait pas, leur serait très utile par la suite. Toute alliance est bonne à prendre ! Surtout si elle concerne des guerrières capables de tenir tête à un Seigneur Goa'uld …
Ceci dit, la mission était dangereuse. Bien qu'elle aurait envie de se faire épauler, Zoé ne pensait pas que demander des renforts au SGC aiderait à mener à bien tout ça … Il fallait être le plus discret possible … C'était pour la bonne cause, après tout !
Son visage se mura dans une expression déterminée. Il en allait de la vie de bien de jeunes filles ! Ils cherchaient à renverser les Goa'uld après tout, non ? Et bien, toute action était bonne à prendre !
Ceci dit, en parler entre eux, sans présence étrangère serait sûrement la meilleure décision à prendre pour le moment. A moins que Lewel impose sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Sam 25 Sep 2010 - 18:45

Spoiler:
 

* Me calmer ?
Il est avec eux, ma parole ?!?
Non !?!
C'est pas possible, pas Damien !
Ressaisis toi connard !
Il a pas tord ! Tu vas trop loin !
Non, ils veulent s'en prendre à Zoé...
Mais non, ils n'oseront pas... Si ?
Non, ces connes n'ont pas l'droit !
Damien, ta gueule !
Argh, non, laisse le causer, il a raison ! C'est toi qui t'embrouille...
Mais si j'avais raison, s'il était avec ces Jaffas ?
Lui ? Impossible... quoique, il traine bien avec une pute E.T. ...
Mais tu t'entends ? Ça va plus la tête ?
Quoique, elle apporte que des emmerdes autour d'elle... elle a dû lui laver l'cigare !
Putain, j'deviens ridicule... D'puis quand j'suis raciste ?
Raciste ? Non, méfiant, c'est normal !
Oui, mais pas à ce point... Allez, ferme-la et trouve une solution. Là, elle baisse sa garde...
Mais, qu'est-c'qu'elle raconte ??? *


L'adjudant Drogon sortait petit à petit de sa crise de paranoïa, recommençant à analyser la situation, un peu prise en court de route...
Il avait manqué pas mal d'information, trop occupé à débattre avec lui-même sur la situation et la manière de repérer les alliés des ennemis, quand les femmes revinrent avec Zoé. Elle semblait aller bien, ce qui était un bon début, et tout le monde était pendu aux lèvres d'Emta. Mais pourquoi ?
Lui ne comprenait pas l'amusement de cette guerrière, ni l'apparent soulagement de ses coéquipiers ! Il devait rapidement reprendre le fil de la conversation, sans quoi son équipe courait au désastre...

Et voilà qu'une blondasse body-buildée se joignait à la fiesta, apportant son lot de questions à l'esprit, perturbé de ses anciennes absences, du scientifique enragé.
Voyant Zoé l'observer, comme à chaque fois qu'elle attendait qu'il prenne une décision, il réfléchit un instant et dévisagea chacun des présents. Au bout de quelques longues secondes d'hésitation, il prit la parole, essayant de ne pas se montrer trop hésitant.


« Je veux pouvoir parler à mon équipe...
En privé ! »


Lewellyn tombait des nues ! Les guerrières de Moloch venaient d'accepter, s'éloignant pour leur laisser une zone de discrétion bien plus effective que dans les bureaux de poste français...
À nouveau, le leader de SG1 se perdit quelques instant dans ses interrogations mentales, manquant de peu de sombrer dans une nouvelle crise, dévisageant chacun des siens, les sondant dans le fond des pupilles pour essayer de se rassurer autant que de les jauger, puis se secoua vivement la tête avant de se passer les mains sur le visage.


« Bon, je veux pas vous inquiéter, mais je crois que j'ai zappé pas mal de choses, là !
Si quelqu'un pouvait me dire où on en est, parce que je n'ai pas souvenir de ce qui a été dit jusqu'à l'arrivée de la blondasse body-buildé.
Triple A, elles ne t'ont pas fait de mal ?
Barracuda, pourquoi tu saignes ?
Futé, c'est moi où je t'ai dit de la fermer tout à l'heure ? Si c'est l'cas, désolé... »


Il y avait là de quoi inquiéter son équipe, c'était évident, mais il préférait passer pour un con ou un déséquilibré, plutôt que de se risquer à prendre une décision sans savoir où ils en étaient, ce qu'il avait raté...
C'était sans doute là la première fois qu'il agissait ainsi et avouait une faiblesse, qui plus était en plein cœur d'une crise et alors qu'il se croyait encore prisonnier malgré les faits, et c'était certainement ce qui pouvait paraître le plus étrange...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 26 Sep 2010 - 0:10

Franck ne se sentait pas à l'aise et l'atmosphère devenait de plus en plus suffocante. La menace des amazones était telle que Franck était paré à tout moment à se battre tel un damné contre ces furies. Cependant, sa blessure le faisait atrocement souffrir. En espérant qu'elle ne s'infecte pas trop, il essayait de maitriser sa douleur pourtant bien réelle. Son bandeau fait main était rempli de sang séché et avait dès lors pris une teinte vermeille. Dire que lui était blessé et que la doc' de SG1 ne s'en souciait guère. Refoulant toutes ces pensées, Franck bouillonna de colère. Rire? Emplâtrer ainsi un homme les faisait rire? L'artilleur leur ferait avec plaisir sauter la gueule à coup de C4. Ceci fait, il se pencherait sur leur corps mutilé et carbonisé avec un sourire empli de fierté. Leur cracher à la gueule lui vint à l'esprit lorsqu'il se souvint qu'il devait se maitriser pour ne pas refaire la même erreur qu'à la mission précédente. Le regard plein de rage, il fixa l'amazone avec une allure de guerrier invincible. Sentant sa volonté défaillir face à sa haine, il dut détourner le regard et inspirer à plusieurs reprises. Une chose était sûr, il tuerait une de ces salopes et n'éprouverait aucun remords.

Franck n'en crut pas ses oreilles. L'amazone avait besoin d'aide! Très bien, plutôt crever qu'apporter la moindre aide à des femmes semblables à celles qui font les trottoirs sur terre. De véritables traitresses. Leur village pourrait bruler si bien que Franck en serait amusé. A ce moment-là, il regrettait son geste sur la jeune fille: il aurait du l'égorger tel un cochon, hilare de son cri. C'est alors que la chef fit son apparition. Se retenant pour ne pas l'éventrer, Franck lui jeta un bref regard de dédain. Elle parla avec une pointe de confiance en elle et de vanité. La supporter demanda un effort surhumain au caporal. Sa dernière phrase l'intéressa fortement. S'il pouvait récupérer ses armes et son équipement, il se ferait une joie de les réduire en miettes. Impatient de mettre son plan à exécution, Franck croisa les bras. Zoé revint alors et l'adjudant prit la bonne initiative de parler avec son équipe même si Franck allait exprimer son non catégorique. Heureusement, les "guerrières" acceptèrent la requête. L'artilleur suivit donc son équipe qui se mit en retrait. Le leader n'avait rien compris? Bien, dans ce cas, Franck n'allait pas se gêner:


"Mon adjudant, il m'est avis que nous ne devrions pas leur faire confiance. Pendant tout ce temps, il s'est passée que la grande amazone s'est foutue de notre gueule car elle se dit être nos alliés alors qu'elle nous a préalablement zaté. Elle s'en est même réjouie et en a rit. Elle veut se servir de nous pour ses petits besoins personnels et moi je dis qu'il faut lui dire d'aller se faire foutre. Regardez ce qu'elle m'a fait, voilà la cause de mon saignement! Décidez ce que vous voulez mais je serais dans l'obligation de vous désobéir si vous désirez les aider, j'en suis navré!"


Ayant alors fini de parler, Franck se retourna. Il avait bien sûr accentué tous les mots comme "amazone", "zaté". Pour lui, inutile d'aider ces traitresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Lefébvre
Archéologue
Archéologue
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 14/09/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 30
Age du perso: 30 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mer 29 Sep 2010 - 23:10

Damien fut envahi par un flot d'injures lorsqu'il entendit Lewellyn péter un câble en direct, devant les amazones. Celui-là si il voulait les faire tuer, il n'avait qu'à continuer comme ça pour que les femmes changent rapidement d'avis. Les yeux écarquillés et la bouche ouverte, Damien fixa Lewel, refoulant une très forte envie de lui coller son poing dans la figure.

Damien serra les poings et se plaça près de Zoé. Il écouta avec attention ce que les amazones avaient à dire. L'archéologue était du même avis que Zoé. Il était hors de question qu'ils leur tournent le dos. C'était le meilleur moyen pour foirer de nouveau une mission et pour se retrouver avec un peuple en plus qui ait envie de leur faire péter la planète.

Certes, ce qu'elles demandaient était dangereux mais après tout, en plus de l'exploration les équipes SG avaient aussi pour rôle de porter secours à ceux qui en avaient besoin. Pour Damien, les amazones avaient vraiment besoin d'eux.

Lewellyn demanda aux amazones la permission de s'adresser au reste de son équipe. Lorsqu'il s'excusa auprès de Damien pour ce qu'il lui avait dit, celui-ci lui lança un regard noir.


* T'as surtout de la chance que je te pète pas les dents... *

Voyant que Franck n'allait pas tarder à encore faire des siennes, Damien pris la situation en main et fit un résumé au chef.

"Pour faire court, elles ont besoin d'aide pour venir à bout de Moloch. Je pense que nous devons leur filer un soup de main... On est aussi là pour les aider et puis je pense que pour une fois, ça serait bien de rentrer au SGC après avoir réussi une mission... Mais bon le choix t'appartient Lewel.. Tu connais mon opinion, à toi de voir maintenant."

Damien croisa les bras et fixa Lewel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 3 Oct 2010 - 11:10

Pendant que les terriens parlaient entre eux sur ce qu’ils allaient faire, plusieurs femmes revinrent auprès des autres avec l’équipement complet de SG1 alors que d’autres commençaient à démonter des tentes sauf celle qui servait d’infirmerie.

Monsieur Jamais Content alias Franck Mullet continuait dans son registre préféré, ce qui n’était pas pour déplaire à une des guerrières qui ne le quittait pas du regard, limite à lui faire des clins d’œil à moins qu’elle n’ait une poussière mais c’était moins probable vu son petit rictus à chaque fois que son regard croisait celui du Caporal... Comme quoi il y avait des miracles dans cet univers et que le cas du militaire n’était pas si désespéré que ça.

Mon p’tit Francky, c’est celle de gauche au premier plan qui a le béguin pour ton sale caractère, veinard va !:
 

Pour toutes les préparatifs à leur prochaine excursion étaient terminés, elles n’attendaient plus que la décision de l’équipe pour faire en conséquence et Ishta savait le temps compté :

« Tau’ris, nous n’avons pas que ça à faire, plus nous attendons et plus nos sœurs risquent de mourir ! »

[HRP : Un petit quelque chose pour occuper Franck en attendant la décision de son chef, tu peux faire ce que tu veux à tes risques et périls à moins que tu sois un grand timide Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 3 Oct 2010 - 17:17

Franck patientait maugréant des paroles incompréhensibles. Sa seule hâte était de se venger de ce peuple agressif et féministe pour couronner le tout. Son chef semblait pensif et devait certainement réfléchir. Espérant que l'adjudant penche vers son côté, l'artilleur, toujours les bras croisés, jeta un regard au village. Ne sachant pourquoi, il constata avec effroi que les amazones démontaient leurs tentes. Son plan échouait à l'instant même! La seule chose qu'il pourrait anéantir n'était qu'une piètre infirmerie. Ainsi, il n'allait pas gâcher son C4 pour une insignifiante structure. Maudissant à nouveau ce peuple, il serra les dents, les yeux lançant des éclairs. Pris de rage, il s'éloigna un instant de quelques pas du groupe le temps de se calmer. Ceci fait, il resta à l'écart afin de juger la situation et de trouver un plan B. Malheureusement, à part un suicide inutile, il ne parviendrait à rien. Les femmes étaient bien trop nombreuses et tenter une fusillade serait un acte désespéré même si l'envie lui prit. Franck remarqua alors que des êtres féminins ramenaient l'équipement de SG1. Souriant à l'idée de ne plus être sans défense, il s'avança d'un pas sûr et empli de fierté. A présent, il devrait agir vite même sans l'approbation du leader. Mourir n'était que de son ressort. L'éviter serait possible et ce fut pour cela qu'il chercha une tactique. Décidant de reporter cela à plus tard, il s'empressa de récupérer son armement. Arrachant le fusil à pompe d'une jeune femme, il récupéra également le reste, en particulier ses explosifs. Arme en bandoulière, il arborait un sourire de défi et de fierté.

Cependant, il croisa le regard d'une autochtone qui lui parut étrangement différente. Elle ne le quittait plus du regard. Et ce rictus... Bien, selon Franck, la créature devait être impressionné de voir un homme, voilà tout. A en croire le village, les êtres masculins avaient disparu de la circulation et la cause devait être certainement liée à ces amazones. Un peu gêné par ce constant regard, le caporal se détourna. Il lui vint à l'esprit qu'elle devait peut-être craindre son armement et ne se sentait pas en sécurité. Se retenant pour ne pas éclater de rire, Franck se contenta de sourire très largement à cette idée. Bravant les yeux qui l'observaient, il se mit à charger son benelli. Une pensée le tira de son mouvement mécanique, il s'arrêta un instant. Il rejeta un moment la haine qu'il éprouvait envers ce peuple. La femme s'intéressait peut-être au physique tout à fait divin de Franck, à ses goûts délicats, à son intelligence supérieur à la norme et à son épanouissement. En tout cas, son arme jouait en sa faveur. Franck se sentait en confiance, sachant que son père avait déjà lui-même tout d'un mannequin. De ce fait, l'union d'un mannequin et d'une beauté fatale, ne pouvait donner qu'un apollon dans toute sa puissance et sa grâce. Charmeur, Franck fit valoir ses atouts et s'approcha quelque peu amusé de l'amazone. Son crâne luisait et brillait de mille feux. Cela la séduirait sans aucun doute. Une femme ne peut que succomber à un parfait crâne. Relativement près d'elle, il dit:

"J'ai l'air de vous plaire à moins que plusieurs poussières ne vous arrivent depuis quelque temps dans vos yeux. Ce regard ne trompe pas. Que diriez-vous d'en parler un peu plus loin?"

Franck mettait donc la mission en danger avec cette rencontre. Toutefois, l'amazone pourrait mal interpréter les paroles saines de notre artilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Dim 3 Oct 2010 - 18:12

Et bien Franck n’y allait pas par quatre chemins, c’était direct au milieu de femmes qui n’avaient pas froid aux yeux avec les hommes viriles qu’elles pouvaient rencontrer. D’ordinaire c’était plutôt des Jaffas mais l’une d’elle devait avoir reçu un coup sur la tête pour s’intéresser à un Tau’ri alors que les autres guerrières étaient légèrement moqueuses de la situation.

« Oui allons plus loin, excusez mes sœurs, elles sont jalouses que vous m’ayez remarqué… Je m’appelle Ka’lel et vous ? »

Un nouveau sourire et un regard tendre, la jeune femme avançait aux côtés du militaire en direction d’une zone un peu plus isolée bien que toujours à la vue de celles qui continuaient de s’amuser en voyant ce nouveau couple, au moins l’espace d’un moment elles pouvaient échapper à leur triste quotidien de femmes traquées.

Pour l’instant, Ka’lel refusait d’aller s’isoler dans la végétation, si Franck pensait que ce serait facile de prendre du bon temps et bien il devait se résoudre à parler pour ne pas passer pour un sauvage. Près d’un arbre, elle se mit face à lui pour lui dire :

« Depuis que je vous ai vu pour la première fois, je ne peux vous chasser de mes pensées, vous êtes un homme si beau, si fort, si sauvage… »

Elle s’était encore un peu avancée vers lui et levait légèrement son menton comme pour offrir ses lèvres à celle de l’artilleur. Voila, il se retrouvait coincé mais qu’avait-il en tête en proposant cette petite virée ?

[HRP : Je rappelle que ce forum n'est pas interdit au moins de 18 ans donc pas de classé X, si jamais il doit se passer des choses, on se passera des détails Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Mullet
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 21/11/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Caporal / 42
Age du perso: 28ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Lun 4 Oct 2010 - 22:27

Franck s'était donc rapproché de l'amazone. Seulement, il n'aurait jamais imaginé que ses atouts auraient envoûté la dame. Pourtant, elle lui tombait dans les bras et sans doute ne faudrait-il pas la lâcher. Amusé par ce petit jeu, Franck lui avait adressé la parole et elle en fut certainement charmée et touchée. Certes, la créature n'était pas vilaine et quelque peu attirante, elle bénéficiait d'avantages majeures. Cependant, Franck n'était pas dans l'idée de s'engager dans une vie de couple et surtout pas avec une extra-terrestre. Déjà qu'une terrienne ne l'intéressait guère, les femmes sont pour la plupart source de problèmes. Néanmoins, les êtres féminins apportent un certain plaisir, une sorte de réconfort et c'est pour cela que les hommes se permettent de les loger et de leur donner quelques liasses qui disparaitront bientôt. Telle était la vision des femmes qu'avait ce bon caporal. Toutefois, il voulait tenter l'aventure avec cette femme. Qui pouvait bien savoir jusqu'où cela le mènerait? Lui n'en savait rien et l'inconnu l'intéressa. Ce n'est pas tout le monde qui peut se vanter d'avoir côtoyer une femme "alien". Toujours égayé par cette perspective, les paroles de Ka'lel vinrent lui confirmer le doute qui persistait. De plus, l'artilleur n'avait pas remarqué les autres femmes alentour qui semblaient pour le moins jalouses. Cela n'étonna pas Franck qui semblait à l'instant même bomber le torse et rouler des mécaniques. La mission lui importait peu et l'attente était si longue qu'il entreprit seul de passer du bon temps. Après tout, un bon soldat servant sa patrie devrait avoir le droit de se détendre un peu, ce n'est que justice.

"Jalouses? Je ne suis qu'un humain. Les Jaffas doivent les satisfaire bien mieux que moi, non? Sinon, mon nom est Franck et mon grade n'est autre que caporal. Votre nom vous va bien et est assez joli."

Franck s'avançait dorénavant, côte à côte avec la jeune femme. Peut-être aurait-il fallu qu'il lui prenne la main, il n'en fit rien, sa dignité l'en empêchant. Elle lui portait un regard empli d'amour et de tendresse, celui-ci eut une forte incidence sur Franck. En effet, elle commençait à le charmer par tous ses petits manèges. A présent un peu plus isolé, Franck constata qu'elle se mit tout près d'un arbre, lui lâchant des mots doux. Ils touchèrent la sensibilité du caporal qui décida de complimenter l'amazone à son tour:

"Vos m'êtes aussi assez plaisante, vos traits me font bien penser à une nymphe d'une grâce sans égale..."

Tombant à court, Franck vit la créature s'avancer et vint toute proche de son corps. Elle recherchait le contact. Franck devrait toutefois se retenir, juste un baiser, rien de plus. La main effleurant délicatement les fesses de l'amazone, il l'embrassa langoureusement.

[HRP: Malheureusement, il n'y aura pas de "derrière les buissons", ça fait pas trop professionnel^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewellyn Drogon
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 10535
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG1 Leader
Grade / Niveau: Adjudant / 217
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Mar 5 Oct 2010 - 17:13

Il y avait là pas mal de possibilités de dissensions au sein de l'équipe SG1. Damien et Zoé semblaient vouloir aider ces Jaffas, alors que Franck et Lewellyn n'avaient idées que de les étriper lentement.

Le scientifique, encore un peu perdu, prit quelques instants de réflexion. Il allait trancher pour une refus ou un marchandage quand il fut éberlué en observant le manège du caporal Mullet.
Que se passait-il donc ? Était-ce là pour lui une quelconque manœuvre tactique ou venait-il brusquement de retourner sa veste ? La première option ne convenait pas à l'habituelle logique de l'artilleur, ce qui malmena grandement l'adjudant Dorgon.

Observant encore un peu le manège de son équipier, il finit par se raviser de sa première idée, et plongea longuement son regard dans ceux de Damien et de Zoé.


« Eh bien, il semblerait que malgré ce qu'il en dit, Barracuda est de votre avis. Je me plie donc à la majorité... Sachez juste qu'il m'en coute, mais vous pouvez compter sur moi pour vous guider aussi bien qu'il m'en sera donné possible. »

Lewellyn avait à nouveau parlé avec des mots choisis et un ton particulier, des mots de littérature qui ne collaient pas vraiment à la situation présente, des mots que Zoé n'entendait chez lui quand dans ses plus grands moment de confusion ou de trouble.

« Triple A, aux sues des particularités de ce peuple, et vu que je ne me sens pas au mieux de ma forme, je te laisse mener les discussions. Si je le fais, je ne pourrais qu'exiger des contreparties autant que de garanties.
Futé, si je déconne, n'hésite pas à me le faire savoir. »


Il se tourna alors vers la zone boisée et haussa le ton à l'intention de Franck :

« Barracuda, on lève le camp ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hclbio.net/
Spirit of the gate
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   Sam 9 Oct 2010 - 2:00

Brusque retour à la réalité pour Franck qui entendait la voix de son maître, enfin de son leader qui laissait à Zoé la responsabilité de la suite à donner, sauf qu’Ishta était en train de s’éloigner du campement avec notamment Ka’lel qui avait été appelée peu après le Caporal, Emta attendait que l’équipe s’approche pour indiquer au médecin que sa chef et trois guerrières étaient en route pour la porte des étoiles, elles ne pouvaient attendre plus longtemps mais qu’il n’était pas trop tard pour les rattraper si l’équipe était partante mais ce serait sans conditions car ces femmes n’avaient rien à offrir.

Restait au sol l’équipement de Zoé, Damien et Lewellyn mais il n’y avait pas que ça, à proximité il y avait quatre sacs à patates avec capuches, de quoi faire passer les Tau’ris pour des prêtres aux yeux des Jaffas qu’ils allaient sans doute rencontrer sur leur route pour peu qu’il la prenne… La route ! Mais laquelle ?

Encore plusieurs minutes passèrent quand le bruit d’un cor résonna au loin par deux fois, Emta avait tourné la tête dans la direction empruntée par le groupe de sa chef avant d’expliquer et de questionner SG1 :

« Quelqu’un arrive par le chaapa’ai mais nous n’attendons personne, est-ce qu’il est prévu que d’autres Tau’ris viennent vous rejoindre ? »

La réponse ne pouvait être que négative et ne mit pas longtemps à être confirmée, une guerrière revenait seule, c’était Ka’lel et l’équipe humaine allait tout entendre des informations données :

« Emta, des Jaffas au symbole serpent arrivent en grand nombre, c’est Ishta qui m’envoie te dire de lui envoyer toutes les guerrières et de faire partir nos jeunes sœurs le plus loin possible »

Le visage de la femme de couleur était plus que fermé et dans la seconde qui suivait elle ordonnait à la messagère de mauvaise augure de se charger de guider celles qui ne pouvaient combattre, trop jeune pour le faire ou incapable du fait de leur état de santé. Emta, rassemblait ses troupes pour aller se battre, la encore SG1 avait des choix à faire, il n’était plus temps de prendre le thé, soit aller se défouler sur les Jaffas, soit aider à déplacer les adolescentes mal en point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 070 - SG1 : Découverte fatale   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 070 - SG1 : Découverte fatale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Planètes :: Autres planètes-