La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AL13N5 [DELIRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 6:59

Mathilde avait suivi Christopher et regardait le plan, sa caméra fixée sur son épaule enregistrant tout. Cette découverte modifiait sa décision, il fallait profiter de cette occasion pour voir dans quoi ils se trouvaient. Aux vues de la configuration, cela ressemblait plus à une station qu'à un vaisseau à proprement parler mais comme sa vision des vaisseaux spatiaux était conditionnée par ses connaissances de science fiction, elle doutait la pertinence de son jugement en la matière.

Avec un peu de chance, ce terminal est relié à un système de capteurs, que ce soient des caméras ou des détecteurs de chaleur ou de mouvement. si l'on peut s'y connecter en bricolant une interface, nous pourrons voir ou nous allons. Nous avons deux possibilités, soit nous allons au niveau -1 pour utiliser le DHD, soit on file vers le niveau 1 pour aller voir du côté du poste de pilotage et de la salle des ordinateurs. Dans tous les cas il faudra pas mal cavaler dan ce dédale jusqu'au puits de...

Le médecin militaire semblait très nerveux et coupa la parole à la scientifique qui sentit la moutarde lui monter au nez. Se tournant vers lui elle le foudroya du regard et le morigéna sans pitié.

Dites donc, vous ne pourriez pas vous calmer un peu? Si on ne fait juste que cavaler comme des poulets, nous sommes condamnés à courte échéance alors plutôt que de vouloir courir comme des pucelles effarouchées vous ne pensez pas qu'il vaudrait mieux garder son sang froid et trouver une vraie solution pour s'en sortir? Vous êtes militaire non? Alors montrez que vous avez un peu de cran, nom de nom!

Et sans lui laisser le temps de répondre, elle lui tourna ostensiblement le dos et repris sa conversation avec Christopher et Luc comme si de rien était. Elle se sentait bien mieux, son petit éclat avait dissipé la peur qui lui tenaillait le ventre. Elle comprenait bien le militaire, si elle écoutait cette petite voix dans sa tête, elle serait déjà en train de courir comme si elle avait le diable aux trousses à travers les couloir de cet endroit. Elle savait également que c'était le meilleur moyen de finir avec une de ces choses accrochée au visage... Dieu seul savait ce qu'elle faisait en venant vous faire de telles papouilles...

Je disais donc que dans tous les cas il faudrait aller jusqu'au puits de communication, la pièce en forme de losange qui se trouve après ce qui est indiqué comme l'infirmerie. Autre avantage, nous pourrons éventuellement faire une pause à l'infirmerie pour voir si nous ne pouvons pas utiliser l'installation pour retirer ce poulparaignée du visage de votre soldat. Mais avec Christopher, j'aimerai vraiment essayer une interface avec cet ordinateur, si nous pouvions obtenir des images, ou même des relevés thermiques... mais si vous pensez qu'il est plus sage de commencer à évacuer, c'est vous le patron, sergent Daving. Au fait, en parlant de relevé thermique, j'ai remarqué que la créature émettait une signature thermique propre. Peut être ce dû au fait qu'elle est fixée sur quelqu'un ou peut être que c'est naturel mais peut être que cela pourra vous aider.

Contrairement à d'autres, Mathilde ne trouvait pas le sergent à côté de ses baskets mais plutôt d'un grand calme, au moins il ne donnait pas l'impression de crise de nerf émergente comme le médecin. Il avait la tête froide et s'il ne parlait pas beaucoup avait tout de même trouvé un élément des plus importants. Aussi quand elle eut fini de parler, elle le gratifia d'un sourire avenant. Elle savait bien qu'un responsable avec des décision difficiles à prendre, elle n'avait jamais eu à faire des choix qui mettaient en jeu la vie de ses subordonnées mais en tant qu'ancienne chef de projet, elle savait que le poids des responsabilité allait croissant dans les moments de crises, et acteuellement ils y étaient en plein dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Cooper
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 726
Age : 30
Date d'inscription : 08/12/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG9 leader
Grade / Niveau: Sergent / 143
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 11:36

Jill stoppa net la manoeuvre qui consistait à retirer la bestiole immonde du visage de Ranks. Elle s'agenouilla à côté de Roxanne et lui prit un bras.

"Docteur, il faut que vous arrêtiez. En essayant de la retirer, vous devez sûrement l'aider plutôt que lui nuire."

Jill se redressa et prit ses deux uzis. Au dessus de l'étrnage console, un plan était apparut. Elle remaraqua que tout près d'eux, il y avait une salle d'équipement.

"Sergent, je propose qu'un petit groupe se rende dans cette salle pour y prendre le maximum de munitions. Il faut qu'on fasse le plein car on ne sait pas si on va avoir à faire à d'autres espéces de ces trucs......"

Jill attendit la décision de Daving
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Buford

avatar

Masculin Nombre de messages : 820
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 / militaire / médecin
Grade / Niveau: Sergent-chef/158
Age du perso: 35 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 13:51

Mike avait fini de parler quand une sciantifique commençait à s'exciter sur lui en lui disant qu'il devait avoir du cran. Ca c'était la chose à ne pas dire, surtout à Mike. Lui pas de cran? ? S'il voulait partir de cette salle c'était pour au contraire chercher une issue ou des infos pour s'en sortir. Il n'était pas comme certains qui voulaient rester dans cette salle en espérant ainsi rester en sécurité. Lui il était volontaire pour chercher des choses au risque de rencontrer d'autres créatures, il était vexé et énervé d ela réaction de la scientifique. Une fois de plus on le considérait comme quoi ? de la merde peureuse.

S'il voulait faire bouger le sergent c'était pour avancer dans les recherches. Bien sûr les scientifiques voulaient étudier l'appareil orange de plus près. Mike n'était pas contre cela, mais il fallait également commencer à découvrir le vaisseau et éliminer les menaces. Mike agissait plus comme un guerrier à part entière et gardait ses compétences de médecin en réserve vu qu'il y avait une médecin spécialiste apparemment. On ne l'écouterait pas plus sur le niveau médical que militaire d'ailleurs puisqu'étant un peu des deux on devait penser qu'il n'était pas totalement professionnel dans les deux voies.

Il regrettait cela et réfléchissait. Dans tout les cas il faudrait passer par la salle d'équipement. Donc rien n'empêchait Mike de partir en reconnaissance dans cette salle. Le problème est qu'il ne fallait pas se séparer. Mike n'avait pas peur de partir seul mais s'il était dépassé en nombre, cela aggraverait la situation plus qu'autre chose. Et si tout les militaires partaient également avec lui, les scientifiques seraient moins adaptés à combattre malgré leur entrainement.


"Bien madame, que vous me tourniez le dos ou que vous vous foutiez de moi je m'en fous. Ce que que je fait c'est pour la sécurité et l'intérêt de tous. Je n'ai pas de cran hein ? Si je veux faire bouger tout le monde c'est justement pour nettoyer et prendre connaissance de l'endroit où nous sommes. Puisque mes compétences médiacles ne servent à rien aparemment puisqu'il y a un autre médecin, eh bien je vais me donner plus au niveau militaire. Me traitez de lâche presque...je ne vous en veux pas trop mais sachez-que ce n'est pas en me rabaissant que cela va améliorer la situation. Rappelez-vous de vos entrainement au tir, c'est un conseil !!!"

Mike essayait de mettre les choses au point, il avait à présent une grande envie d'aller enr econnaissance tout seul puisque les autres voulaient rester plantés à réfléchir. Bien sûr il fallait être calme et garder du sang froid, mais il fallait agir également, agir physiquement en explorant les salles.

"Et sachez aussi madame que j'étais calme, c'est vous qui venez de briser mon calme. Je vais essayer de le reprendre petit à petit et surtout je vais être concentré. Pouvez-vous me dire si l'on peut ouvrir le sas menant à la salle d'équipement ? Puisque de toute façon il faudra passer par là pour explorer le vaisseau, autant le nettoyer et le découvrir. Mais bon, c'est notre bon sergent calme et très professionnel qui va décider..."


[HRP]Tout ce que je dis bien sûr est pour le RP, je ne vise personne IRL ^^ Bon jeu les gens!!![HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Scott
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1353
Date d'inscription : 10/10/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG4 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 203
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 16:34

Christopher était rassuré en votant que c'était un plan. Au moins, il pouvaient maintenant ce repérer facilement. Le DHD était repéré aussi, enfin, si on en crois cette écran. Mais il fallait réfléchir à un plan avant de partir comme ca. Nous devons être méthodiques.

"Cette pièce d'animalerie ne me dit rien qui vaille, même si c'est là que nous devons aller. Bizarrement, je sens au fond de moi que les animaux que nous trouverons là bas ne nous réserve pas un bon accueil. Ils ont du servir de nourriture aux créatures. Si il y a des bestioles en nombre ici, je sens bien que c'est là bas leur nid. Avant de faire quoi que ce soit, il nous faut élaborer un plan précis de ce que nous ferons. Il ne faut partir comme ca dans l'inconnu."

Il regardait le soldat Ranks au sol avec quelques autres personnes tentant désespérément de le secourir. Il regardait aussi cette bestiole sur son visage.

"En premier lieu, je propose d'aller à l'infirmerie qui se trouve à coté pour tenter de soigner le soldat Ranks. Il devrait y avoir le nécessaire au médecin là bas. Et avant d'explorer ce 'vaisseau', je propose que nous élaborions une stratégie envers ces bestioles, au cas ou ca recommence. Protéger nos cous, trouver un moyen de les retérer rapidement. J'ai pas envie de me faire resurprendre. Ensuite, nous revenons dans cette pièce pour préparer la suite de notre visite..."

Et oui, encore une petite plaisanterie au sourire jaune, mais plus fort que lui.

"Vous en pensez quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insmv.forum-actif.net
Luc Daving
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 1698
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 264
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 18:12

Un plan vient se mettre face à Luc montrant chaque niveau de l'installation, il remarqua le poste de pilotage, c'était un vaisseau et il se trouvait dans le hangar s'il y avait un vaisseau dans la pièce c'était logique. Mike l'informa que c'était génial et lui demanda se qu'il devait faire. Il commença à étudier le plan mais il fut couper par les deux scientifiques qui lui parlèrent d'aller voir le poste de pilotage et la femme de se brancher au poste qui était apparue devant Luc.

Le sergent réfléchit quelque minutes à la façon de fouiller le vaisseau. Puis il prit la parole.


" Bon, je veux que Scott se rende au DHD avec Buford et Effner, De l'Argentière, venez avec moi au poste de pilotage. Gallen et Cooper resteront ici avec Ranks pour voir si la porte s'active, si elle est ouverte, elles rameneront le blessé au SGC. Si la porte ne s'active pas, elles iront direct à l'infimerie et trouveront quelque chose pour enlever la chose que Ranks a sur le crâne. Si tout est clair allez-y et faite attention. "

Luc fit signe à Mathilde de le suivre mais d'abord, il alla vers Roxanne et Jill pour lui expliquer se qu'il fairait, quand elle comprire, il partit en direction du poste de pilotage du vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Cooper
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 726
Age : 30
Date d'inscription : 08/12/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG9 leader
Grade / Niveau: Sergent / 143
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 18:28

Jill écouta ce que disais le Sergent Daving et acquiesa avec un signe de tête lorsque celui-ci lui ordonna de rester là avec Roxanne. Jill se tourna vers Roxanne. Celle-ci avait un air abbatu. Jill s'agenouilla près d'elle et posa une main sur une de ses épaules et lui sourit.

"Je suis sûre qu'on va trouver une solution et qu'on va s'en tirer...."

Jill elle même n'était pas complétement convaicue par ses dire mais il fallait qu'elle montre à Roxanne qu'elle pouvait penser qu'ils allaient s'en tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 19:08

Le Sergent Daving semblait reprendre du poil de la bête. Son calme restait étrange mais Aristide mis ça sur le compte de l’habitude des missions dangereuses. Mais quand même. Envoyer 3 hommes à l’autre bout du vaisseau dans la biosphère animalier ou pouvaient certainement vivre les poulpocrabes. Cela était douteux comme ordre. Car il agissait comme si la menace était faible ou éradiquée. Les doutes planaient toujours mais Aristide était du genre à faire confiance dans un premier temps. Il savait aussi que même si un militaire était un militaire, il n’en demeurait pas moins un homme capable de réfléchir.

Aristide était donc un bon soldat. Celui qui pense à la mission Et à la survie du groupe. Il avait toujours suivi les ordres mais s’il était ici ce n’était pas parce qu’il savait répondre chef oui chef. Il avait été amené ici suite à ses « bavures » qui traduisaient son bon jugement. Il se leva et alla au poste de contrôle affichant le plan, laissant Roxanne et Jill avec Ewan. En passant il regada Mike.

Il nous faudra la civière pour le Caporal. Il faut le bouger un minimum car la bête se ressert dès qu’on le tripote de trop.

Arrivé au panneau, et tout en remémorisant le plan, il s’adressa à Luc.

* Alors on va passer par l’infirmerie…couloir n°5…sas pour le niv -1…Couloir n°3…Labo 2 et 3…et Biosphère. Ça fait une trotte quand même.

- Sergent ? Sauf votre respect. On devrait peut-être sécuriser l’infirmerie pour y déposer le Caporal Ranks d’abord tant qu’on est tous ensemble. Le hangar est bien trop froid pour un blessé et impossible à défendre en cas d’invasion de ces bestioles. Et on ne sera pas de trop pour le porter en plus je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Scott
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1353
Date d'inscription : 10/10/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG4 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 203
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 20:25

Quand Luc annonça son plan, Christopher ne put s'empêcher de se taper le front et de grogner. En fait, Il n'avait absolument pas écouter tout ce que Christopher disait depuis le début. Il;ne put s'empêcher de réagir et hausser la voie contre lui, malgré qu'il soit le chef.

"Non mais je rêve ? Vous n'avez pas écouté ce que je viens de dire ? Vous n'avez jamais regardé de film d'horreur ? Vous avez vraiment envie qu'on se fasse bouffer ! J'ai dit tout à l'heure que notre meilleur chance de survie est de rester TOUS ENSEMBLE ! Là vous faites 3 petits groupe, super. Et après, les groupes on les séparent en groupe de un ? Ca vous sert à quoi de nous séparer à part nous rendre plus vulnérable ? on s'est même pas ce qu'il y a sur cette installation, ni ce qui nous attend !
Non mais des groupes de trois personnes... Et si jamais un groupe tombe sur 3 ou 4 de ces créatures, ils font quoi ?"


Là, Christopher était Furax. Tout ce qu'il redoutait, le sergent Daving plongeait en plein dedans ! En plus, il s'en foutait royalement quand Christopher parlait de préparer une stratégie contre ces bestioles, où un tircontre elle mettait les gens et le vaisseau en danger. Il se demandait ce qu'en pensait les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insmv.forum-actif.net
Mike Buford

avatar

Masculin Nombre de messages : 820
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 / militaire / médecin
Grade / Niveau: Sergent-chef/158
Age du perso: 35 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 20:46

Mike avait fini de s'expliquer avec cette certaine mathilde. Le scientifique Scott proposa son plan avec lequel Mike était totalement d'accord. D'une part on parait au plus urgent en s'installant dans l'infirmerie pour essayer de soigner Ranks, d'une seconde part on pourrait comme il l'avait dit élaborer une stratégie pour explorer le vaisseau mais tout en restant groupés. Cela devait être en accord avec les idées de tous.

Puis le sergent donna ses ordres enfin. Il voulait séparer l'équipe en faisant plusieurs groupes. Cela était vraiment inconscient ce qu'il venait d'ordonner. Un militaire de son rang quand même devait savoir agir mieux que cela. Apparemment le pauvre avait vraiment un problème. Mike ne le savait pas encore mais il doutait de plus en plus, ce n'était pas normal. Il surestimait la force de l'équipe tant que ça pour les éparpiller ? Mike commençait franchement à être méfiant.

Ce n'était peut-être pas la faute du sergent s'il était comme ça, une force alien le controlait peut-être par télépathie ou un truc du genre. Mike voulait refuser cet ordre. Jill en soldat toute neuve n'osait pas s'interposer contre le sergent et l'écouta. Pendant ce temps, le soldat Aristide semblait pensif et douteux comme Mike. Le sergent n'était pas normal, Mike en avait la conviction. Son manque de réactivité, son calme trop...calme. Ses ordres complètement fous. Mike était toujours avec son M4 prêt à tirer sur tout. Le soldat Aristide passa devant lui et lui dit qu'il faudra la civière pour le caporal Ranks et qu'il ne faudra pas trop bouger sa tête.

A ce moment Mike le regardit avec un de ces regards de tueur froid et sérieux. Il n'avait pas envie de le tuer non mais son regard si. Ce soldat venait exactement de dire ce que Mike avait dit. En effet, il avait dit qu'il avait sa civière pour le blessé et qu'il ne fallait pas toucher à la bête sur la face d'Ewan. Mike resta calme et se dit qu'il était tombé dans une situation très spéciale. Il avait même senti que ce soldat lui avait donné un ordre...ce n'est pas parce-que le sergent commandait que Mike n'avait aucun pouvoir, il était caporal-chef quand même.

Il ne fit rien et le fixa simplement. Le soldat se dirigea vers le sergent pour le raisonner apparemment. Mais Mike se dit que ses intentions n'étaient peut-être pas comme il le pensais. Tout le monde l'ignorait à part le scientifique Scott et ce soldat. Il se remit donc dans sa personnalité plutôt sympathique.


"D'accord soldat Effner, content que vous pensiez comme moi !"


Puis le scientifique Scott arriva et s'énerva lui aussi. Il disait exactement ce que Mike pensait. Il fallait vraiment voir ce qui se passait.


"Sergent...je ne sais pas c equi vous arrive, mais malgré que ça soit vous qui commandez et que j'ai un grand respect...je pense que vos ordres vont envoyer toute l'équipe y compris vous à la mort. Il faut rester ensemble car d eplus nous ne savons pas réellement ce qui nous attend. Les scientifiques ont dit qu'il y avait des créatures bipèdes !!!
Je vous demande de reconsidérer vos ordres et de prendre en compte l'avis des scientifiques mais aussi de nous vos soldats."

Mike avait parlé d'une façon professionnelle et militaire. Il espérait ainsi convaincre le sergent qui était étrange. Il espérait aussi qu'on allait enfin arrêter de le prendre pour un trouffion ou un bleu inexpérimenté. Il regardait un peu partout en attendant la répons edu sergent et des autres également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 1698
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 264
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 22:08

Luc écouta les arguments des trois hommes, c'est à dire Aristide, Christopher et Mike. Le scientifique était le plus énervé de tous, il n'était pas d'accord avec l'idée de Luc de se séparer, Aristide lui, voulait aller à l'infirmerie car il croyait qu'elle serait plus facile à défendre.
Après les explications de ses coéquipiers, Luc put enfin parler.


" Effner, l'infirmerie a trop de porte pour bien la défendre, tandis que le hangar est tous se qu'il y a de mieux pour l'instant. Ensuite, être à plusieurs ou seul, cela ne change rien si on tombe encore sur ses bestiole, on tire dessus leur sang bouffe tous et si on les laisse faire ça sera pareil que Ranks.
En plus se déplacer à plusieurs augmentes les chances de se faire repérer s'il y a des humanoïdes ici. En petit groupe c'est plus facile d'être discret.
De plus j'ai préféré de vous envoyer à trois pour aller voir le DHD parce que je sais pas qui c'est qui a eut la brillante idée de le foutre dans un mini zoo. Alors vous risquerez de rencontrer des bêtes. En cas de problème vous appelez de l'aide et on rapplique. "

Luc regarda les trois membres du groupes, il voudrait que se soit bon et qu'il soit d'accord pour de bon et enfin explorer le vaisseau et ramener Ewan au SGC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Cooper
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 726
Age : 30
Date d'inscription : 08/12/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG9 leader
Grade / Niveau: Sergent / 143
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 22:18

Jill regarda le Sergent s'expliquer avec les trois hommes. Apparement celui-ci n'avait pas entendu la proposition qu'elle avait faite il y avait peu de temps.
Tant pis, ils allaient peut être se rendre compte que faire le plein de munitions avant de partir en expédition était assez important. Elles allaient se retrouver toutes les deux avec Roxanne dans cette immense hangar en ne sachant pas par où ces bestioles pourraient arriver.


*Oh misère de misère dans quel pétrin on s'est fourré ...*

Jill resta aux aguets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Gallen
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1515
Date d'inscription : 29/11/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG6 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 206
Age du perso: 34 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 23:00

Roxanne avait du renoncer à ôter le poulpe, sans quoi Ewan risquait d'y rester. Extrêmement contrariée, elle hocha pourtant la tête aux paroles de Jill qui tentait de la rassurer.

"On trouvera..."

*Je veux trouver ! Je ne veux pas le laisser ici... !*

Elle avait un très mauvais pressentiment. Rangeant la seringue abimée dans l'un de ses poches, elle ôta ses gants légèrement rongés par l'acide qu'elle jeta. La lumière rouge du plan la tira un moment de ses sombres pensées et elle regarda autour d'elle.

"Hum..."

D'un seul regard, elle appréhenda la situation. Écouta. Fronça les sourcils. Ce qu'elle entendait là n'avait aucune cohérence. Pour un groupe en danger, c'était limite. Très. Et Luc voulait les séparer ? Impossible ! Chistopher s'était déjà emporté après le sergent et ça sentait la rébellion à plein nez si ça continuait.

Elle se leva, s'essuyant les mains sur son treillis. Sa voix, sans trop forcer avec couvert les autres. Le commandant en second de la mission fixa tout le monde avec attention.

"Bon, on se calme un peu là.... On..."et m***e c'est quoi encore..."

Le plan venait de disparaitre, sans préavis. Elle était d'un coup très mal à l'aise.

"Ecoutez... Jill et moi on ne pourra pas transporter Ewan... et je ne tiens pas spécialement à rester ici, pas avec ce trou là... Il faut qu' s'installe ailleurs et si on doit se défendre, autant faire ce que Jill à suggéré et quitter tous cette endroit. Et rapidement de préférence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Sam 31 Jan 2009 - 23:10

Alors que les agents commençaient à discutailler sur que faire, la console s'éteignit d'un coup... Effaçant les plans.

Mathilde et Christopher regardent la console et ne comprennent pas comment elle marche, aucun symboles, touche ou clavier... Pas de prise RJ45, Ethernet ou autre... C'est juste une sorte de boule sur pieds en matière métallique. En regardant le dessus, ils ne voient même pas un minuscule trou d'où pourrait partir la lumière créant les plans. Un vrai casse tête extra terrestre.

Hrp :
Mathilde MP envoyé, merci d'en tenir compte stp.

Autre chose, certains ont des capacités/métiers autres que leurs fonctions (Militaires/scientifiques), mais les autres persos ne le savent peut être pas... N'hésitez pas à le dire...

Dernière chose.. Laissez un peu de temps (Ah.. Mon mot favori) pour que tous puissent poster et vous répondre.

Je vous laisse la suite pour décider d'une action de mouvement ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 0:49

Décidément, les choses ne se passaient pas vraiment comme prévu. Daving voulait diviser les équipes, choses plus ou moins compréhensible, ils couvriraient plus de terrain rapidement. De plus avec Ranks dans cet état, impossible de se déplacer rapidement et dans tous les cas il immobilisait deux personnes, mieux valait donc le laisser ici avec deux autres pour l'évacuer dès que possible. De même, envoyer une équipe pour utiliser le DHD était loin d'être bête. Mathilde avait lu que la Porte ne restait ouverte qu'un certains laps de temps, trente huit minutes pour être précise, ils pouvaient donc activer la Porte et se replier, laissant à la primeur de l'évacuation à Ranks et ses deux nounous.
Elle comprenait par contre bien moins le fait d'aller seule avec le sergent. Elle n'était pas militaire et peu douée pour les armes. Certes elle savait se débrouiller en aïkido et avait des bases de karaté mais elle ne pensait pas que cela lui serve à grand chose contre des poulparaignées aux humeurs corrosives. Elle n'avait pas envie de mourir et c'est ce qui sans doute influait sur sa compréhension des ordres...


*Allez, calme toi ma petite baronne. Tu ne vas pas mourir. Tu es avec le sergent et s'il est sergent c'est qu'il s'y connaît.*

Elle décida alors de prendre la parole après avoir pris une profonde inspiration pour se donner bonne contenance.

J'ai bien réfléchi à la situation et je pense que les ordres du sergent sont ceux qui sont les plus sensés. Nous ne pouvons pas nous encombrer d'un blessé dans un tel état pour explorer. Mais nous ne pouvons pas non plus l'abandonner sans défense. Il faut donc qu'au moins une personne veille sur lui. Deux serait le mieux histoire de se couvrir les arrières. donc mieux vaut laisser le blessé ici avec un médecin et un militaire, l'un pour veiller sur lui, l'autre pour protéger tout le groupe. Ensuite, le laisser ici lui assure une évacuation prioritaire dès l'activation du vortex. Ce dernier reste ouvert plus d'une demie heure ce qui permet aux gens qui iront utiliser le DHD de revenir.
Je ne sens pas cette animalerie. Je ne saurai dire pourquoi mais j'ai comme l'impression que ces poulparaignées en viennent et qu'ils ont cassé la graine sur le dos des créatures qui les avaient enfermées, il y a de grandes chances pour qu'il y ait de l'action là bas donc il faut une équipe majoritairement composée de soldats mais aussi d'un scientifique pour s'occuper du DHD ou de tout système technologique. De plus, je miserai ma chemise sur le fait que cette équipe devra repartir au galop, donc avec notre handicapé, c'est complètement rapé et tout le monde se ferait boulotter...
Vient le dernier point qui même si le fait de me déplacer avec un seul garde du corps me déplaît - ne le prenez pas mal sergent, c'est juste que je ne suis pas rassurée par cet endroit - je pense qu'il est nécessaire d'aller faire un tour du côté du poste de pilotage et de la salle des ordinateurs. je ne sais pas ce que vous en pensez Christopher, mais j'ai comme l'impression qu'il y a une activité intelligente à bord, pas seulement un automatisme. Je ne pourrai pas vraiment expliquer cette impression mais je suis certaine qu'il y a une ou plusieurs réponses par là bas... Et nous ne pouvons pas nous permettre de temporiser avec un de nos compagnons dans un état aussi critique, le DHD est la priorité mais la salle des ordinateur n'est pas moins importante pour autant. Nous n'avons pas vraiment le choix, négliger une ou l'autre de ces opportunités pourrait s'avérer fatal.


Mathilde s'arrêta pour regarder tout le monde tour à tour pour leur laisser le temps de bien réfléchir à ce qu'elle venait de dire. Puis une fois qu'elle eut l'impression que c'était le cas, elle reprit, esquissant un de ces sourires désarmants.

Croyez bien que si j'avais le choix, je me cacherai ici dans une de ces caisses en attendant que vous soyez allés tout régler, mais nous n'avons pas le choix, je n'ai pas le choix. Vous, vous activez la Porte pour nous permettre de nous tirer de là et nous, nous chercherons un moyen de vous aider depuis la passerelle et la salle des ordinateurs. Et si nous ne revenons pas... C'est que l'on a trouvé un coin tranquille sous les cocotiers.

Tout en parlant elle avait commencé à triturer son porte-clefs grigri quelle avait retiré de sa poche car il était tout bonnement hors de question de se séparer de ces vecteurs de bonne fortune et charmes de protection contre le mauvais œil, et Dieu seul savait combien elle en avait besoin, surtout dans leur situation.

Bien, plus tôt nous serons partis, plus tôt nous serons de retour au SGC pour aller nous offrir une tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 5:27

L’indécision du Sergent leur avait couté cher. Maintenant qu’il donnait enfin des directives claires à suivre, tout le monde se dérogeait le droit et à plus ou moins juste raison de donner son avis voir des directives. Mathilde semblait la plus stressée de tous et Aristide le lui pardonna aisément. Tripotant ses porte-clés porte-bonheur, elle se lança dans une sorte de petit discours, disant à haute voix tous ce qu’elle pensait. Et ses pensées trahissaient une insécurité certaine. Aristide n’avait spécialement peur. L’attaque de ces poulpocrabes l’avaient surpris comme beaucoup mais cela ne voulait pas dire que le vaisseau en était rempli ni qu’il n’y avait plus de traces des occupants quelque part. Ces bestioles ne semblaient pas armées pour passer des portes en métal alors les occupants auraient pu s’en sortir en se planquant quelque part. Personne n’avait encore émis l’idée qu’il pouvait y avoir des survivants.

Pire encore, personne ne parlait de la mission. Il n’y avait qu’une idée importante qui ressortait c’était de repartir. Mais ça c’était le problème quotidien des missions SG. Une fois sur une planète, trouver comment revenir non pas pour revenir mais pour rapporter le compte rendu de mission. Si les missions n’étaient pas accomplies à quoi servait de partir. La mission commençait sur les chapeaux de roues et même le Caporal chef Buford avait été sur la défensive lorsque le soldat était venu lui confirmer qu’il faudrait la civière pour Ewan. Aristide resserra ses sangles et acquiesça aux ordres du Sergent qui au final étaient fondés. Il fallait bien trancher de toute manière et remettre en cause un ordre sur des impressions était la dernière chose à faire dans une équipe et en milieu militaire. Mais il n’était pas d’accord sur le fait de laisser des personnes dans le hangar. C’était finalement trop risqué cela paraissait évident. Il regarda le plan montrant son idée au Sergent alors que le Docteur Gallen émettait elle aussi des réserves quant au fait de rester dans le hangar.


- Peut-être que dans la salle d’équipement là. Ce serait à coté du hang….

Le plan se coupa net, plus rien n’apparaissait. Aristide avait beau chercher rien, pas d’interrupteur. Il parla alors en partie à voix plus basse afin que seul le Sergent et Mike qui étaient à coté entendent. Il ne voulait pas alarmer le reste du groupe par sa réflexion hypothétique.

- Allons donc, comme si on avait que ça à faire. J’espère que le DHD n’est pas coupé non plus! J’ai souvent due bidouiller des dispositifs pour pouvoir transmettre les données pendant les raids mais c’était des transformateurs terriens. Je peux jeter un œil, j’ai ma trousse de réparation et mon ordinateur s’il le faut vraiment. Mais si quelqu’un s’y connait mieux ce serait bien. Qu’on puisse commencer à chercher ce qui se passe ici pour en faire le rapport et comment rentrer le remettre.

Aristide avait son FA-MAS à la main, prêt à partir si quelqu’un pouvait s’occuper du panneau quoique secondaire. Lui avait le plan en tête qu’il se remémorait mentalement pour ne pas trop l’oublier. Il semblait être préparé au combat et son comportement ne montrait nulle peur. Juste l’inquiétude professionnelle normale dans une situation inconnue.

* couloir 5…sas… couloir 3… labos… biosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Buford

avatar

Masculin Nombre de messages : 820
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG3 / militaire / médecin
Grade / Niveau: Sergent-chef/158
Age du perso: 35 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 14:35

Tout le monde émettait son avis et ses inquiétudes. Jill se contentant de compatir et de rassurer la médecin. Alors que tout le monde parlait, le plan se coupa net et il fallait donc se remémorer la composition de ce "vaisseau". Roxanne dit qu'elle et Jill ne pourraient pas transporter le pauvre Ewan à deux et qu'elles préféraient être à l'abri. Puis Mathilde fit un long discour tout en tripotant un machin ressemblant à un porte-clef. Elle voulait influencer les agents mais tout en étant stressée...Mike avait remarqué qu'elle appuyait toutes les décisions du sergent, cela était également suspect.

Puis Aristide parlait un peu bas de façon à ce que seulement ceux se trouvant dans son périmètre puissent entendre. Il se disait donc capable de réparer des appareils mais en majorité terriens. Il rappela également le fait qu'il fallait quand même accomplir la mission, c'est à dire trouver des infos sur ce qui s'est passé ici. Mike était d'accord, tout ce qu'il voulait c'était se bouger et pas rester figé là dans ce hangar. Le soldat Aristide semblait essayer de se remémorer le plan. Mike n'avait pas une très bonne mémoire mais surtout d ela réflexion et du savoir faire. Il se souvenait donc juste des alentours du hangar.

L'idée de laisser quelques personnes avec le blessé dans un endroit était pas mal mais il fallait se méfier des bouches d'aération et des trous dans le mur car les poulpes pouvaient surgir d e là. Malgré que Mike ne sois pas entièrement d'accord avec le plan du sergent, il était bien obligé de l'accepter car il s'était enfin décidé à bouger. Le plan du sergent fonctionnerait bien contre des humains, mais là c'étaient des sortes d'extra-terrestres et donc ils devaient avoir des sens plus développés. Les déplacements même en petits groupes seraient sûrement repérables donc. Mais bon, il fallait agir et on verrait ensuite, la concentration était la clef du succès et le calme surtout. Le sergent semblait toujours étrange mais il n'y avait pas grand chose à faire pour le moment. Il s'adressa donc au sergent et à Aristide.


"Bon, si vous pouvez réparer des choses ce serait bien. Mais dans tout les cas il faut agir ! On va essayer de faire votre plan sergent mais sachez que ce sont des créatures aliens et elles ont sûrement des sens plus développés que nous...donc même en petit effectif, nous serons repérables mais il faut tenter le coup. Je suis prêt à partir !"

Puis il s'adressa à tous pour les avertir sur son idée de surveiller tout les trous.

"A ceux qui surveilleront le blessé, faudra faire attention aux bouches d'aération et trous. Les poulpes ou autres créatures pourraient sortir par là pour attaquer. Bonne chance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Cooper
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 726
Age : 30
Date d'inscription : 08/12/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG9 leader
Grade / Niveau: Sergent / 143
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 14:46

Jill poussa un soupir désespéré. Apparement tout le monde s'en fichait de les laisser toutes les deux dans ce hangar immense avec des bouches d'aération partout, sauf Aristide. Il essayait de tout son possible pour convaincre le sergent de nous aider à nous mettre en sécurité avant qu'ils partent. Mais comme tout le monde était à 100% avec le Sergent, elles allaient sûrement devoir se débrouiller toutes seules. Jill marmonna dans sa barbe de façon à ce que les autres n'entendent rien.

"De toute façon comme je viens d'arriver on ne me laissera pas imposer mon choix."

Jill regarda Roxanne et lui fit un signe de la tête en direction de la salle d'équipement. Avec ou sans accords, elles allaient s'y rendre car il était hors de question de rester seules toute les deux avec un homme à protéger dans ce grand hangar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 16:12

Mathilde sourit à Aristide et prit son caméscope numérique, le connectant à son PDA et transférant des images fixes du plan de chaque niveau.

Je vous envoie les images du plan sur vos PDA, comme cela nous pourrons nous diriger sans avoir à trouver un autre de ces terminaux. Pensez aussi que nous sommes face à une technologie extraterrestre, il va falloir concevoir une interface, ce qui peut prendre un certain temps, pour nous connecter dessus et il y a de grandes chances que nous ne trouvions pas de munition pour nos armes. Que je sache, la France n'a pas vendu de FAMAS aux petits gris. Peut être y aura t il des artefacts à récupérer mais nous ne pouvons être sûr de ce qu'il y aura là bas. A moins de pouvoir nous connecter à un hypothétique système de surveillance. Je dirai même qu'il y a forcément un système de surveillance et que quelque chose nous observe et que c'est cette chose qui a fait apparaître le plan mais aussi disparaître. Il y a de bonnes chances que ce soit un rescapé - ou plusieurs - et qu'ils veuillent nous donner des indications pour les trouver, d'où le plan. Et qu'il coupent le plan pour nous suggérer de nous activer un peu. Elle pianota sur son PDA un instant puis annonça. Voilà, vous devez avoir reçu les images.

Elle remarqua que Jill ne semblait pas heureuse de son affectation et s'approchant d'elle et la prenant à part, elle lui parla pour elle seule en ces termes.

Je comprends parfaitement que vous ne soyez pas enchantée par les ordres du sergent mais s'il vous a choisie pour protéger le blessé c'est qu'il a confiance en vous. Le déplacer pourrait lui être fatal et il aura besoin d'une assistance médicale vu que nous ne savons pas ce qu'il en est de son état. Il faut bien que quelqu'un protège le médecin et le patient, n'est ce pas? Et si c'est moi qui m'y colle, il y a plus de chance que je me tire une balle dans le pied si une de ces créatures arrive que je ne la refroidisse. En plus ce hangar vous donne un bon champ de vision , peu de chance qu'un poulparaignée vous prenne par surprise vu la taille des lieux. Ce que l'on peut faire pour améliorer encore cela c'est déplacer les caisses et ne laisser que celle qui couvre le trou. Cela dégagerait la zone pour vous offrir un meilleur poste de tir près de la Porte des Etoiles. Et puis une fois la Porte activée, vous pourrez revenir nous prêter main forte quand le blessé et son médecin serons passés... Qu'en dites vous?

La scientifique était convaincue que cette pièce était la plus sûre, sa taille et l'absence de barrage visuel condamnait toute entité à se faire remarquer dès qu'elle y mettait un pied ou une patte. Face à une militaire entraînée c'était l'assurance de se prendre une bonne volée de plomb.

Pendant tout ce temps, les légers cliquetis de son grigri personnel se faisaient entendre, ses doigts caressant qui une patte de lapin, qui un petit crâne cristallin africain d'un geste machinal qui l'apaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Cooper
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 726
Age : 30
Date d'inscription : 08/12/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG9 leader
Grade / Niveau: Sergent / 143
Age du perso: 31 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 16:20

Jill était assez en rogne et Mathilde le remarqua. Celle-ci s'approcha de Jill et lui parla de sorte à ce que personne ne puisse l'entendre.

Citation :
Je comprends parfaitement que vous ne soyez pas enchantée par les ordres du sergent mais s'il vous a choisie pour protéger le blessé c'est qu'il a confiance en vous. Le déplacer pourrait lui être fatal et il aura besoin d'une assistance médicale vu que nous ne savons pas ce qu'il en est de son état. Il faut bien que quelqu'un protège le médecin et le patient, n'est ce pas? Et si c'est moi qui m'y colle, il y a plus de chance que je me tire une balle dans le pied si une de ces créatures arrive que je ne la refroidisse. En plus ce hangar vous donne un bon champ de vision , peu de chance qu'un poulparaignée vous prenne par surprise vu la taille des lieux. Ce que l'on peut faire pour améliorer encore cela c'est déplacer les caisses et ne laisser que celle qui couvre le trou. Cela dégagerait la zone pour vous offrir un meilleur poste de tir près de la Porte des Etoiles. Et puis une fois la Porte activée, vous pourrez revenir nous prêter main forte quand le blessé et son médecin serons passés... Qu'en dites vous?

Jill écouta Mathilde sans broncher. Elle avait de bons arguments mais comme Jill avait un sale caractère, elle ne céda pas de sitôt.

"J'en dis que comme je n'ai pas trop le choix, je vais obéir aux ordres du Sergent en espérant de tout mon cœur qu'il a prit la solution qui nous fera sortir de là."

Jill regarda tout autour d'elle. Les caisses avaient l'air de pouvoir être déplacées sans problèmes. Jill allait donc attendre que tout le monde soit partit pour leur aménager à tout les trois un fort de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 16:38

Mathilde haussa un sourcil, mi amusée mi surprise de la réaction de Jill.

C'est le fait de rester derrière qui vous met de cette humeur? Croyez moi, je vous laisserai ma place avec joie si c'était possible. L'idée de me balader dans des couloirs alors qu'il y a de ces saletés qui sont en liberté me donne la chair de poule et je paierai cher pour ne pas être ici. Vous savez vous battre, moi pas... Ce n'est pas que je sois peureuse mais pour moi, l'action la plus dangereuse d'une journée que je pouvais vivre c'était d'affronter le menu du self de mon entreprise, ça me dépayse un tantinet... Promis, la prochaine fois, je vous laisse vous débattre avec des ordinateurs alien et je me colle derrière un fusil. Et puis je suis certaine que notre soldat belle au bois dormant sera content d'avoir eu une camarade pour veiller sur lui.

Elle lui tapota l'épaule d'un geste amical, souriant comme elle savait si bien le faire pour regonfler le moral de ses troupes. Puis indiquant les caisses d'un geste du pouce par dessus son épaule, elle reprit de son ton conciliant.

Nous nous occupons des caisses maintenant?... Tiens, d'ailleurs qu'y a t il à l'intérieur. Cela pourrait nous être utile qui sait.

Puis plus haut pour que tout le monde entende.

Quelqu'un a t il pensé à regarder dans les caisses pour voir s'il y avait quelque chose qui vaille la peine que l'on s'y intéresse?


[HRP]J'ai répondu à la volée vu qu'il s'agissait d'un aparté.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Daving
Militaire
Militaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 1698
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 264
Age du perso: 26 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 22:47

Luc écouta chacun des membres de son équipe, ils étaient enfin d'accord avec à part Mike qui était un peu réticent mais il s'inclina.
Aristde baissa la voix mais Luc l'entendit, il voulait surement s'adresser au deux seul militaire qui était proche de la machine qui venait de s'étendre. Il indiqua seulement qu'il pouvait peut-être bidouiller le DHD. Ensuite, Mathilde qu'il faudrait ouvrire les caisses pour voir se qu'il y a dedans.


" Cooper le fera, nous ont fini la mission le plus vite possible. "

Luc s'approcha un peu de Jill pour qu'elle l'entende.

" Cooper, regarder dans les caisses si vous voulez mais faite attention, c'est peut-être de la que vienne les bestioles. "

Après avoir dit ça, le sergent se retourna et regarda les quatre autres. Il fallait y aller, il resterait ensemble sur un petit bout jusqu'à l'ascenseurpuis ils se sépareront, Luc et Mathilde monteront et les trois descenderons.

" Bon faut y aller, avec De l'Argentière, on trouvera surement des informations et peut-être réussir à piloter se vaisseau et le ramener sur Terre. "

Luc était enfin pret à partir, tout était clair pour lui et il doutait qu'il trouverait des personnes sur se vaisseau car peut-être que s'ils sont plus là c'est à cause de ses poulpes bouffeuse de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Gallen
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1515
Date d'inscription : 29/11/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG6 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 206
Age du perso: 34 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Dim 1 Fév 2009 - 23:08

Roxanne était proprement dépitée. Certes les arguments de Luc se tenaient mais quand même. Les laisser en arrière ne l'inspirait pas beaucoup. Tout le monde jacassait et on oubliait l'essentiel.

La mission.

C'était bien joli de se carapater, mais on leur avait demander quelque chose de précis. Il fallait savoir... Ca devenait une manie à force de s'en aller à la première difficulté... Même si cette difficulté là était vraiment particulière.

Jill la regardait. A priori, la jeune femme n'était pas plus ravie qu'elle d'être laissée en arrière dans ce vaste hangar. Elle n'aimait pas cet endroit, c'était certain, et ne s'y sentait pas en sécurité, surtout avec ce trou bént ici.

Glissant un regard inquiet sur Ewan, elle soupira doucement. Elle ne pouvait rien faire, que rester près de lui et l'aider, en cas de besoin.

*Jte laisse pas tomber...*

Roxanne capta alors le regard de Jill qui lui désignait un autre endroit. La salle d'équipement. Saisissant rapidement ce qu'elle voulait dire, elle hocha la tête.

*Je veux pas rester ici. On est pas en sécurité. En plus de toutes les issues possibles, il y a la Porte... On est pas les seuls à savoir s'en servir..."

En silence, elle décida de préparer Ewan. Sorte de son sac la civière pliante qu'elle avait emporter, elle regarda Jill.

"Aider-moi s'il vous plait... o va quand même l'installer correctement..."

Elle entendit alors Luc demander à Jill d'ouvrir les caisses. Plissant les yeux, elle secoua discrêtement la tête en direction de Jill. Pas moyen d'ouvrir ces caisses sans se sentir en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Scott
Scientifique
Scientifique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1353
Date d'inscription : 10/10/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG4 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 203
Age du perso: 36 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Lun 2 Fév 2009 - 11:57

Christopher était dépité en voyant que personne était de son avis, il parlait dans le vide. Il se calma tout de même tant bien que mal, ca mènerait à rien si tout le monde s'énervait. Tant pis, il faudrait faire comme le commande le sergent, se disant que les militaires seraient devant et donc les boucliers des scientifiques.

"Sergent, notre mission étant de trouver la raison de ces sauts spacio-temporels, il faudrait nous rendre en premier lieu dans la salle de contrôle, il devrait y avoir des rapports, le journal de bord. Peut-être même des vidéos ou autres informations très utiles."

Il espérait également trouver des indication sur ces aliens, et espérait qu'il y avait un moyen de se défendre. Mais si ils avaient trouvé un quelconque moyen, il n'avait pas du être très efficace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insmv.forum-actif.net
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Lun 2 Fév 2009 - 23:40

Le groupe se prépare donc à passer de l'autre côté du sas, vers ce qui semblait être une salle d'équipement.

Restait à savoir... Qui allait appuyer sur le bouton débloquant le sas et qui allait entrer en premier dans cette pièce pour l'heure non visible ?

HRP : Etant donné qu'il n'y a qu'un seul chemin, vous poursuivez ici, je séparerai en créant des topics différents lors de la séparation réelle du groupe.

Merci de m'indiquer l'ordre d'entrée dans la pièce svp.

Bon courage, Et que le Dieu rp ait pitié de vos âmes.

Pour info : Aristide Effner semble avoir eu peur Very Happy , il s'est mit en absence. Nous n'attendrons pas ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   Mar 3 Fév 2009 - 11:55

Au moins, il allait enfin pouvoir bouger et continuer la mission. Aristide vérifia un dernière fois que ses armes étaient correctement chargées puis s’avança jusqu’au bouton du sas. Il se mit à genou attendant que les autres se place à leur tour pour appuyer et ouvrir la porte vers l’inconnu. Il était clame mais prêt à agir. Il se demandait s’il ne préférait pas se trimballer un archéologue sur le dos en pleine jungle hostile plutôt que de cavaler dans un vaisseau hermétiquement fermé, colonisé par des poches d’acides ambulantes affamées.

La mission avait mal commencé et ils allaient devoir mettre les bouchées doubles pour remonter la pente. Tout le monde était nerveux et la tension était palpable. D’autant plus que son bras gauche se levait pour actionner le sas. Chacun attendait beaucoup de ce sas car ils allaient peut-être enfin voir la lumière au bout du tunnel. Aristide était rempli de doutes car le chemin qu’il avait à parcourir était assez long mais c’était tant mieux. L’inaction forçait à penser et penser n’est pas toujours la meilleure chose à faire.

Sans plus attendre, il actionna le bouton…


[Hrp : noooooo c'est pas encore une absence, juste une présence moins présente notament sur le chat je passe quand même poster et me faut des aliens pour lécher les timbres! Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

AL13N5 [DELIRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-