La porte des étoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Sam 7 Fév 2009 - 23:41

Tandis que le groupe de Mike, Aristide et Christopher s'engouffre dans l'ascenseur, Mathilde fait les derniers prélèvements.

3 minutes plus tard de multiples détonations se font entendre provenant de l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Dim 8 Fév 2009 - 18:18

Et voilà... ils étaient plus que eux deux, elle la scientifique bavarde et extravertie et le militaire aussi loquace et expressif qu'un caillou. Au moins il semblait avoir la tête sur les épaules et du sang froid mais la jeune femme se sentait bien seule tout à coup.
Rangeant précautionneusement ses échantillons dans son petit sac à dos elle comptait le temps qu'il fallait à l'ascenseur pour faire le trajet. Soit il était d'une lenteur déplaisante soit l'écart entre chaque niveau était bien plus important que prévu. Heureusement que la Porte pouvait rester ouverte près de quarante minutes car avec un tel délai incompressible c'était un sacré handicap si on devait leur apporter un coup de main rapidement. Elle ne pensait pas que le lift se trainait et en conclut donc qu'ils étaient dans une structure bien plus grande que ce qu'ils imaginaient. Elle pouvait donc oublier toute idée de transmission de donnée. Il n'était même pas certain qu'ils puissent communiquer avec le trio de Daktaris en herbe.
Décidément, les déconvenues et surprises se succédaient à un bon rythme et ce constat lui fit lâcher un soupir de lassitude des plus évocateurs.

La jeune femme allait ouvrir la bouche pour rompre le silence quand des coups de feu lui ravirent la vedette. Plusieurs détonations rapides mais étouffées par la distance et les portes mais aucun doute, cela venait de l'infirmerie, là où Roxanne et Jill étaient enfermées avec Ewan. Mathilde se figea sur place comme une gazelle qui sent la présence d'un félin tout proche, ses yeux grands ouverts, pupilles dilatées par la peur, elle regarda Luke, mais quand elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, pas un son n'en sortit. D'ailleurs en parlant de son, on entendait plus de coup de feu. Cela avait été odieusement bref, comme si les deux jeunes femmes avaient été emportées par la mort sans même avoir pu se défendre. Pétrifiée et tremblante, elle ne savait plus quoi faire, elle n'arrivait même plus à penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Gallen
Militaire
Militaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1515
Date d'inscription : 29/11/2008

Dossier du personnel
Equipe: SG6 leader
Grade / Niveau: Adjudant / 206
Age du perso: 34 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Dim 8 Fév 2009 - 22:14

[Appel Radio]

"Krrr... Ici Gallen, fausse alerte il n'y à rien à... oula... message aux équipes, la porte Krrrrzzz... KRzzzzz.."

Silence.

"Krrrrzzz.... KRzzzzz dans l'espace, ça je peux confirmer... Krrrrzzz KRzzzzz....venir astronaute pour voir ça... Je vous recontacte."

[Fin d'appel Radio]

Edit Tempus :

Je m'occupe de transmettre vos messages radio. Vu que certains groupes iront plus vite que d'autre. Et qu'il y aura des interférences.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Lun 9 Fév 2009 - 23:05

Luc rassura la scientifique, tandis que l’ascenseur s’ouvrit. Quelques 5 minutes plus tard, Mathilde et Luc arrivèrent au niveau supérieur.

Avançant doucement, Luc ouvre le sas qui mène au poste de pilotage.

La pièce est dans le noir, des boutons semblent clignoter. Au plafond jaillissent des gerbes électriques. Apparemment, il semble y avoir eu un terrible combat ici. Luc s’avance encore après avoir allumé sa lampe.. Fait le tour de la pièce, en faisant attention à l’endroit ou il pose ses pieds. Puis il chuchote :

« Tout est ok.. Faites votre boulot. Mais vite. Cet endroit me fous la trouille ! »

Hrp : Luc est devenu PNJ, il n'a plus de temps pour cette mission.. ahahaha
plans

Niveau 1 :


Spoiler:
 


Dernière édition par Tempus le Lun 9 Fév 2009 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Lun 9 Fév 2009 - 23:47

*Cet endroit lui fout la trouille... Et moi alors, qu'est ce que je devrais dire? Que j'ai envie de me faire pipi dessus depuis que nous avons passé la porte?*

Mathilde passa sa lampe frontale pour pouvoir avancer sans avoir les mains prises après toutefois avoir balayé la pièce avec ses lunettes optroniques pour bien vérifier qu'il n'y avait rien de suspect dans le spectre infrarouge et en amplification de lumière. son cœur battait la chamade et elle se maudissait d'avoir eut qu'un retard limité. Une demie journée de plus et elle ne serait pas partie pour ce qui semblait une mission suicide.
Elle avait été rassurée par le message des deux autres femmes de l'équipe mais malheureusement les interférences étaient bien trop importantes pour qu'elle ait pu saisir clairement ce qui avait été dit. Elle n'avait même pas pu dire laquelle des deux avait parlé. Peu habituée aux communications par talkies, ses oreilles entendait plus de friture qu'autre chose, largement de quoi ouvrir une baraque à frite...

Elle prit bien soin à ne pas s'approcher des trous dans le sol et se tenir à l'écart des câbles qui pendaient en crachant des étincelles. Une fois dans le poste de pilotage qui avait connu des jours meilleurs la physicienne se demanda bien par quoi elle pourrait commencer tant les lieux semblaient ravagés par ce qui avait dû être un combat sans merci.
Du regard, elle chercha une console qui était encore active et qui n'avait pas souffert.


Je vais faire au plus court. De toute façon nous ne pourrons pas faire grand chose dans cette pièce vu l'état dans lequel elle est. A la rigueur récupérer le journal de bord ou tout document qui méritera le détour. C'est dans la salle des ordinateurs que nous trouverons le plus intéressant.

Elle prit en main son kit d'électronique et vérifia rapidement que tout était en place. Première pour elle, Mathilde allait essayer de créer une interface entre une technologie extraterrestre et celle de la Terre pour entrer dans l'ordinateur de bord. Mais avant cela elle devait trouver une console viable et voir comment elle fonctionnait. S'il n'y avait pas eu cette histoire de poulparaignées et de rasta psychopathe, c'eut été sa mission la plus exaltante, pour sûr.

[HRP]
Citation :
La piège est dans le noir
Si ça c'est pas un lapsus révélateur... Laughing [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: cours Mathilde cours   Mar 10 Fév 2009 - 18:59

Luc la laissa faire, regardant partout, écoutant le moindre bruit. Il se mit devant la jeune femme, rassuré il s’assoit sur la console, tandis qu’elle tentait de comprendre les caractères extraterrestre.

“Si on s’en sort je vous pay....”

Une ombre passa furtivement derrière Luc qui n’eut pas le temps de finir sa phrase. Il se relève doucement, lâchant son arme qui tombe au sol dans un bruit mat. Portant sa main à son ventre, il regarde Mathilde... Ouvrant la bouche c’est un flot de sang qui s’en échappe...

“Fuyez...”

Comme par magie, il s’élève dans la pièce comme un super héros ou un magicien, tandis que de son ventre sort la pointe acérée d’une queue de xénomorphe, pleine de sang et de tripaille.

Mathilde éclaira derrière Luc avec sa lampe frontale et vit un être noire comme la mort, descendre doucement du plafond où elle avait trouvée refuge. Une fois au sol, cet être mesure dans les 2m20, et fait faire un demi tour à Luc, qui gargouille encore vivant. Il semble vouloir le voir dans les yeux avant de le tuer... Ouvrant une mâchoire énorme, elle en salive d’exitation. Une fois la mâchoire ouverte, c’est une seconde plus petite qui sort telle une langue. Sa salive tombe de plus belle. Ouvrant la seconde mâchoire, elle attaque, en perçant le crâne du Sergent, qui meurt sur le coup...

Jetant le cadavre de Luc, le xénomorphe regarde Mathilde. Elle allait devoir battre le record du monde du 100 mètres ou se transformer en Running Back de l’équipe Visiteur du Star Gate Center. Derrière elle, la seule voie possible... L'ascenseur.. Entre elle et cette zone d’en but... 2 sas.. Le premier à 5 mètres.. Fermé, il lui faudrait 2 à 3 secondes pour l’ouvrir... Ensuite une course effrénée de 15 mètres pour atteindre le second sas.. Encore 2 à 3 seconde pour qu’il s’ouvre... Et l’ascenseur... En espérant que personne ne l’ait appelé entre temps, sinon il y aurait du Mathilde en dessert de xénomorphe...

Le Quaterback venait de lui faire la passe, elle avait réceptionnée et avait un gros méchant Line Backer aux fesses... Une petite voix dans son crâne lui répétant :

*Cours Mathilde Cours*

Spoiler:
 

Hrp : Rp libre jusqu’à l'ascenseur... A aucun moment l’Alien ne t'attrape, ne meurt ou disparaît comme par enchantement^^. Profites en, je te fait confiance pour que cela soit du Grand Mathilde.

Arrête ton Rp une fois dans l’ascenseur où tu appuis sur le bouton pour redescendre, les portes commençant à se refermer.

Merci et Merci à Luc d’avoir participé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Mar 10 Fév 2009 - 20:04

Mathilde se retourna quand Daving lui adressa la parole, elle allait sourire quand elle vit la scène pour le moins horrifique. Le sergent empalé par une créature de cauchemar, le sang s'échappant de sa bouche quand il lui dit de fuir, les viscères accrochées à la queue barbelée de ce monstre et le pire, sa double bouche qui perfora le crâne du militaire comme si c'était du beurre, envoyant du sang jusque sur son visage... Peut être pas que du sang d'ailleurs.
La jeune femme sentit quelque chose couler le long de sa jambe droite, sa vessie avait lâché avant ses nerfs selon toute évidence mais pour le moment c'était bien le cadet de ses soucis.


*Vingt neuf ans d'un parcours du combattant pour en arriver là, des cours en veux tu en voilà, un chemin de croix depuis le collège pour être la meilleure!.*

"C'EST PAS POUR ME FAIRE BOUFFER LA CERVELLE DANS LE TROU DU CUL DE LA GALAXIE!"

Son sac était posé par terre et son ordinateur juste à côté, tant pis. L'important était de sauver ses petites et irremplaçables fesses car la chose quelle qu'elle fut semblait ne pas avoir eu sa dose de matière grise et pointait sa vilaine face en direction de la scientifique.
Sa matière grise en pleine ébullition pour rester au chaud dans sa calotte crânienne pondait idées après idées, souvent farfelues, généralement irréalistes mais quelques unes avaient le mérite d'être du domaine du possible et même pour elle, acceptables. La meilleure de toute, la fuite éperdue jusqu'à l'ascenseur. Idée proposée, votée, acceptée!
en une demie seconde, Mathilde jetait son sac à la gueule de la bestiole et détalait comme un lièvre. Elle bénissait sa louable habitude de faire du sport depuis sa prime jeunesse et en quelques pas elle était sur le sas, s'y écrasant comme un crêpe mais la douleur était accessoire, elle l'ouvrit et s'y glissa alors qu'il n'avait pas finir de libérer le passage. reprenant son sprint elle gratifia son petit public d'une magnifique foulée ample et régulière, exemple même de la maîtrise... Pour finir par se ramasser lamentablement à cause d'un fichu câble qui avait happé une de ses chevilles. Elle vit son pistolet la dépasser, rebondir... Et tomber dans un trou.


"Génial... J'avais oublié de refermer le holster. Pourquoi faut que tu t'acharnes sur moi hein? Y a six milliards de gens sur la Terre, lâches moi un peu, Murphy, juste un petit peu..."

Sa voix était aussi irritée qu'implorante.
Malgré la violence de la chute, elle n'avait pas perdu de temps. Ses membres la faisait souffrir et elle s'était fendu la lèvre en embrassant le sol avec élan, mais sa volonté de vivre n'était pas prête à baisser le drapeau et c'est au galop qu'elle arriva jusqu'à la porte de l'ascenseur.
En désespoir de cause, elle dégaina sa seule autre arme... Son appareil photo et elle pilonna la créature sous une averse de flashes, donnant à sa course un aspect stroboscopique des plus surréalistes. De son autre main, elle tambourinait la porte de l'ascenseur comme si cela allait la faire ouvrir plus vite


Ouvres toiiiiiii! Alleeeeeeeeez!

Bien obéissant, le petit appareil s'ouvrit et elle s'y vautra littéralement avant de s'écraser contre le bouton de fermeture. Une fois fait elle se plaqua contre le fond recommençant à bombarder sa Nemesis d'un flot de lumière violente, que cela fut utile ou non.

Fermes toiiiiii! Bordeeeeel, dépêcheeeeeee!

Sa bonne éducation était la seconde victime de l'alien, l'instinct de survie ne faisait pas bon ménage avec les bonnes manière apparemment. Surtout devant la lenteur surnaturelle de la fermeture des portes. Tout semblait aller au ralenti, la créature bondissant de mur en mur pour venir lui ouvrir le crâne, les portes de l'ascenseur qui prenaient leur temps, elle même qui semblait bouger comme si elle était engluée dans la mélasse.

*Je ne veux pas mourir ici...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Mar 10 Fév 2009 - 22:45

Mathilde courut, tomba, perdit son arme, crut plus d’une fois voir le xénomorphe sur elle. Son esprit lui jouant des tours, elle sentit plus d’une fois l’haleine ou la bave de l’Alien sur elle.

Elle passa les sas, arriva à l’ascenseur qui s’ouvrit le plus rapidement que sa fonction et son programme lui permettait. Acculée au fond de l’ascenseur, elle voyait fondre sur elle l’Alien qui semblait furieux des coups de flash répétés, sa vue en avait prit un coup, et avait doublée sa rage.

Les portes se refermèrent tout aussi rapidement qu’elles s’étaient ouvertes. Un bruit sourd se fit entendre, lorsque l’Alien percuta celle-ci. Suivit d’une sorte de cri de rage strident.

L’ascenseur descendait, sans musique, Mathilde assise sur le sol de la cabine en avait pour 4 minutes de descente. Maculée du sang de Luc, de bave de l’Alien, elle se pinça pour se convaincre de ce qui se passait...

*BONG*

Bong !?! ¨Pense la jeune française en regardant le plafond de la cabine. Des bruits de grattements se firent entendre... L’Alien l’avait suivit et essayait d’ouvrir le plafond pour la bouffer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Mer 11 Fév 2009 - 4:33

Génial... L'est rancunier en plus. Bon, qu'est ce que j'ai à ma disposition pour m'en sortir? Un couteau suisse... Ca peut toujours servir. Le caméscope... A part filmer mes exploits... L'appareil photo, mon flashouilleur. Faut que je remette des piles pour pas qu'il me lâche. Chose qu'elle fit dans l'instant, conservant les piles "usées" juste au cas où. J'ai aussi mes jumelles optroniques... Mouais, ça me servira pas plus que ça... le PDA... Un chargeur de balles de neuf millimètres, mon couteau... Et mon porte-clefs.

La jeune femme essayait de se concentrer malgré les assauts du monstre sur le toit de l'ascenseur. Attaquer la créature avec le couteau relevait du suicide... Elle ne pouvait pas fuir et doutait que le plafond tienne le temps de la descente.

Bon. Qu'est ce que je peux faire avec tout ça? Les balles, c'est évident. Mais faudrait que je puisse les amorcer... avec le flash si je bidouille le circuit ça enverra le jus directement dans la douille et boum... Et adieu les mains. Faut que je trouve un support... Mince, le ruban adhésif était dans le sac... bon, je vais attacher le tout avec la lanière... Après tout pas besoin que cela tienne longtemps.... Mais l'attacher à quoi? A quoi? A quoi? A quoi?... Le hoslter! Il ne me sert plus à rien de toute façon... Mouais, pas terrible en fait. Bon les lanières pour accrocher les balles entre elles... Lacets! Avec ça j'accroche le tout sur l'appareil photo en poivrière. Et après on raccorde tout au flash... Ok! en avant!

Et avec un enthousiasme dopé par les coups répétés de son cauchemar ambulant, la jeune femme commença à dépiauter l'appareil photo, récupérant ça et là ce dont elle avait besoin, quelques fils électriques qu'elle coupa et dénuda, récupéra toutes les piles qu'elle avait et les coupla sur l'alimentation de l'appareil pour produire assez de W pour allumer l'amorce des douilles et provoquer le tir. Avec la chaleur des détonation, l'effet cock off devrait entraîner le départ des neuf cartouches qu'elle avait accolée par contre elle devrait faire attention à bien se protéger les mains, elle devrait utiliser sa veste de treillis comme protection.
En un rien de temps son appareil photo de la mort était prêt... Le genre de bidouilles qui ferait peur au plus fanatique des talibans mais elle n'avait pas trop le choix. Dès que cette sale bête pointerait sa vilaine trogne par le trou qu'il ne manquerait pas de faire, elle appuierait sur le bouton et advienne que pourra.

Retirant sa veste, elle eut une idée. Elle pouvait mettre l'appareil au sol et activer le retardateur ou alors appuyer sur le bouton en protégeant sa main avec la veste. Restait plus qu'à attendre et voir comment les choses allaient se passer.


Si seulement j'avais un peu plus d'outils sous la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempus
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Mer 11 Fév 2009 - 18:57

Mathilde était en train de dépiauter l’appareil photo, quand un bruit de tôle se fait entendre au dessus d’elle. Un bras noir armé d’une main griffue fend l’air à quelques centimètres de son visage.

Elle allait avoir de plus en plus de mal à réussir à se créer une arme de fortune. La peur, la faisait tremblé et l’assemblage n’avançait aps, elle fit tomber des pièces, en essaynt d’éviter de se faire toucher par les griffes.

Le xénomorphe hurlait de rage, et dans sa frénésie s’écorchait le bras. Des gouttes de sangs acidifiés tombèrent tout près de la jeune femme, tandis que les parois proches du sang se consumèrent doucement agrandissant le trou …

Cela dura 3 minutes, avant que Mathilde sente l’ascenseur se stopper... Les portes s’ouvrirent... Elle rampa, lâchant tout son fourbi sur place, trop heureuse de pouvoir sortir… Sauf qu’à peine sortie elle tombe nez à pieds avec un être encore plus grand, plus costaud et tout aussi effrayant.

Sans comprendre elle lève les yeux vers lui. Il la regarde, portant une sorte de masque, tandis que le xénomorphe, continue à agrandir le trou. D’un geste lent, l’être porte ses mains à son masque, retire un tube qui émet un sifflement et lâche de l’oxygène… Puis un second… Doucement il retire son masque… Découvrant son visage…

Spoiler:
 

Il gronde, en jetant son masque au sol, en voyant le xénomorphe descendre dans la cabine d’ascenseur… Les deux êtres ne font plus attention à elle. Ils grondent chacun leur tour tentant de s’intimider mutuellement.. Il est temps pour Mathilde de s’esquiver doucement… C’est à quatre pattes qu’elle passe à côté du prédator…

A peine a-t-elle dépassé le Predator que celui-ci charge l’Alien… Mathilde se retourne par curiosité et voit les deux êtres au corps à corps… La puissance déployée par le Predator font entrer les deux êtres dans la cabine d’ascenseur qui semble bouger sous l’impact… Comme par magie, tandis que les deux se battent, les portes de l’ascenseur se ferment…

Effrayée, elle réussit à voir qu’elle est au niveau de l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde de l'Argentière
Scientifique
Scientifique
avatar

Nombre de messages : 925
Date d'inscription : 12/01/2009

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Sergent-chef / 170
Age du perso: 29 ans

MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   Mer 11 Fév 2009 - 19:56

Evidemment, la chance lui faisait encore défaut. Bricoler dans le calme, ça, la sale bête ne comptait pas lui en laisser l'occasion et quand elle vit que des gouttes jaunâtres coulaient près d'elle, elle battit en retraite. De toute évidence, les poulparaignées et... cette chose, étaient de la même espèce, ou tout du moins battis sur le même principe de sang corrosif.
Par bonheur, le lift s'arrêta et Mathilde put s'extirper de son bocal.

BLOM!

Elle venait de heurter quelque chose au milieu du couloir...


Qu'est ce que...

Des jambes... De grandes jambes, musclées et vertes. Avant même de lever les yeux elle savait sur qui elle était tombée mais mue par un réflexe, elle leva la tête et eut confirmation de ses craintes. Elle tombait de Charybde en Scylla. Après le chien de l'enfer, elle avait droit au géant rasta.

Pourquoi moi?

Petite voix plaintive de la victime perpétuelle d'une guigne biblique qui sentit son sang se figer dans ses veines quand elle vit que l'extraterrestre enlevait son masque.

*Oh mon dieu!... Il est aussi laid que l'autre!*

Le grand gaillard avait apparemment envie de montrer au chien de l'enfer qu'il avait la plus grosse. Vu son gabarit, Mathilde misait sur lui sans aucun doute... Ou plutôt sur un match nul car le sang acide du démon aurait tôt fait de liquider le malabar même si ce dernier gagnait.

Jetant son masque et ne prêtant même pas attention à la petite humaine, le guerrier chargea dans l'ascenseur, s'y encastrant avec son adversaire dans un bruit de fin du monde et la porte se referma sur les deux pugilistes.


Bon vent!

Jetant un œil sur l'endroit où elle se trouvait, la jeune femme reconnu le couloir qui menait à l'infirmerie. son œil remarqua aussi le masque au sol... il devait comporter une technologie intéressante et puis... Le gaillard ne viendrait certainement pas le réclamer. En petite chapardeuse, Mathilde le ramassa et fila vers la cachette de Jill et Roxanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde   

Revenir en haut Aller en bas
 

AL13N5 [DELIRE] Groupe Luc/Mathilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Espace :: Vide intersidéral-